• Couple of Gamer

[Test Express][Steam] Orwell's Animal Farm


Disponible le 10 décembre sur steam, Orwell's Animal Farm ou La Ferme des Animaux d’Orwell, est un jeu de survie narratif, développé par Nerial, et édité par The Dairymen, qui nous plonge dans la bouleversante histoire de plusieurs animaux, qui vont devoir se lier pour survivre. Une aventure qu'on a tenté de vivre, en essayent de faire mourir aucun animal. Mission réussie ? On ne vous le dira pas. Mais on peut déjà vous en dire plus sur ce jeu grâce à notre test.

Trailer du jeu

Orwell's Animal Farm ou La Ferme des Animaux d’Orwell, est un jeu de survie narratif qui nous raconte l'histoire des animaux de la ferme de Jones, qui, après des années à être exploités par leur maître humain, vont prendre le pouvoir, et tenter de survivre en gardant à l'esprit que tous les animaux sont égaux. Dans ce jeu tiré du court roman de George Orwell qui offrait une critique acerbe du totalitarisme en se basant sur les débuts de l’Union soviétique, on va devoir passer les quatre saisons en compagnie de plusieurs animaux, et survivre année après année, en gérant la nourriture, proposant des idées d'améliorations, créant des moulins, et attaquant les humains. Chaque choix aura des conséquences sur la survie des animaux. Il faudra donc réfléchir à deux fois, avant de proposer ses idées.

On pourrait comparer Orwell's Animal Farm à un simple Point & Click. Saison après saison, il va falloir donner des ordres à chaque animal de la ferme. Ces ordres vont permettre de fournir de la nourriture. Construire un moulin. Négocier avec des humains. Les choix effectués vont avoir un impact sur l'animalisme, guidé par des commandements simples, comme ne pas boire d'alcool, ne pas porter de vêtements, ou encore, tous les animaux sont des amis. Mais parfois, les situations font qu'il est difficile de respecter ces commandements. On ne peut pas trop parler du jeu, sans dévoiler l'histoire. Et bien sûr, ce n'est pas notre but. Il faut savoir qu'une année dans Orwell's Animal Farm se déroule toujours de la même manière. Au début, on se met d'accord pour travailler ensemble et avoir un maximum de rations pour tenir l'année. On prépare des plans contre les humains, et surtout pour survivre sans eux. Puis l'hiver arrive. Si les stocks de nourritures sont élevés, tout va bien. Par contre, si la nourriture manque, les animaux vont commencer à se rebeller. Certains proposeront même des idées pour palier à ce manque de nourriture, comme attaquer et voler les fermes voisines. Avant de terminer l'année, les humains attaqueront la ferme. Pour se protéger, il faudra les faire fuir, et les attaquer. La phase de combat est la plus difficile. Car, selon les choix et le moral des animaux, beaucoup d'entre eux tomberont au combat, réduisant les espoir de survivre aux années qui suivent.

Dans Orwell's Animal Farm, les années se suivent et se ressemblent. Une partie dure en moyenne 7 ans. On peut y passer plus de temps, comme on peut y passer moins de temps. Ce qui fait en moyenne, une heure de jeu. Ce n'est pas beaucoup, mais ça ne permettra pas de connaître toutes les aventures du jeu. En total, il y a huit fins à découvrir, allant de la plus heureuse, à la plus triste. Il y a aussi six destins à débloquer. Vingt-trois personnages à rencontrer. Et quarante-huit succès à déverrouiller. Attention toutefois, les succès ne sont pas ceux qui se débloquent sur steam. Ce sont des succès dans le jeu. Tout ceci permet une très bonne rejouabilité. Surtout si on aime connaître toutes les fins d'un jeu. Malheureusement, elles sont assez difficiles à découvrir. Et il faudra plus de huit essais pour les trouver.


Orwell's Animal Farm est un jeu magnifique, très bien conté. En plus de nous offrir une histoire très bien écrite, en détournant le roman publié en 1945, pour l'adapter au contexte de 2020, le jeu nous offre une véritable leçon d'humilité. C'est beau et triste en même temps. Et ces animaux sont tellement dans l'air du temps, qu'on s'y attache un peu trop facilement. On a l'impression de lire un livre, tout en vivant l'aventure de très près. Et tout ceci est sublimement mis en scène par une direction artistique magnifique. Certes, on y voit que quelques scènes fixes, dont la principale qui évolue selon la saison. Mais le côté dessiné à la main rend Orwell's Animal Farm encore plus beau. Et avec les sublimes musiques et le doublage anglais, qui narre parfaitement cette histoire, difficile de ne pas craquer. Orwell's Animal Farm fait parti de ces petites pépites indépendantes, qui n'ont pas besoin de beaucoup de choses, pour nous charmer.

Pour conclure, Orwell's Animal Farm est une véritable petite surprise. Au début, on pense que ce n'est qu'une simple histoire narrative, avec quelques choix à faire. Puis on se rend très vite compte que c'est bien plus que ça. Il y a vraiment quelque chose de profond qui se dégage de cette histoire. Elle va nous faire rire, nous attrister, nous bouleverser. Pour, au final, totalement nous charmer. C'est tellement agréable, qu'on prend plaisir à refaire le jeu pour y découvrir les autres fins. Dommage que les choix et les événements soient un peu limité. On aurait aimé découvrir les fermes voisines, ou plus d'animaux exotiques. Mais ça reste une très belle expérience narrative, qui mérite qu'on lui prête attention.


235 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout