• Couple of Gamer

[Test Express][Steam] Olija


Dévoilé en 2020 lors du Devolver Direct, Olija est un jeu indépendant développé par Skeleton Crew Studio et Thomas Olsson, et édité par les inconnus de Devolver Digital. Disponible le 28 janvier sur steam, Playstation 4, Xbox One et Nintendo, Olija nous raconte la quête de Faraday, un homme naufragé puis piégé dans le mystérieux pays de Terraphage. Armé d'un harpon légendaire, lui et d'autres naufragés vont tenter de quitter ce pays hostile pour retourner dans leur patrie. Une aventure qui nous a poussée à prendre la mer, et écrire ces quelques notes durant notre long voyage.

Trailer du jeu

Olija est un jeu qui suit les aventures et tribulations de Faraday lorsqu'il se retrouve échoué sur les côtes de Terraphage, un mystérieux pays dont le jeune homme est désormais captif. Armé d'un harpon légendaire, il trouve d'autres naufragés et tente de fuir cette contrée hostile pour regagner sa terre natale.


On démarre l'histoire d'Olija avec une petite cinématique, qui nous explique pourquoi Faraday souhaite partir prendre la mer. Et après qu'une baleine attaque son bateau, il se retrouve échoué sur une drôle d'île, sans arme pour se défendre. Après une petite exploration, il découvre une épée, et libère un batelier, qui va l'aider à explorer Mangemonde. Mais avant ça, il devra trouver des cartes, qui dévoileront le monde, petit à petit. Lors de ses premières exploration, il va trouver un mystérieux harpon légendaire, qui lui servira d'arme, mais aussi de grappin pour atteindre des lieux impossibles à atteindre avec un simple saut.

Olija se déroule en plusieurs petits niveaux, où le but sera de trouver quelques trésors cachés. Mais surtout, des clés, qui ouvriront des portes secrètes. Au début du jeu, on a accès qu'à une petite partie de Mangemonde. Pour découvrir les autres lieux, il faudra trouver des cartes, dans les niveaux disponibles. Une carte pourra dévoiler un ou plusieurs lieux à la fois, permettant ainsi de continuer l'aventure. Dans les niveaux, on trouvera aussi quelques ressources, des pièces et des naufragés. Tous auront une importance pour la suite de l'aventure.


Après chaque lieu visité, notre batelier nous ramènera à notre quartier général, où certains des naufragés secourus, feront un petit travail. On y trouvera un cuisiner, qui préparera la soupe, pour nous redonner du soin. Un petit alchimiste, pour améliorer sa santé. Et surtout, un fabriquant de chapeaux. Ce dernier, grâce aux ressources récoltées, confectionnera divers chapeaux, qui auront tous des compétences spéciales. Mais pour les créer, il faudra explorer et fouiller tous les lieux de Mangemonde. Car les meilleurs chapeaux auront besoin d'objets très rares pour être crées. Plus on avance dans le jeu, plus notre QG évoluera.

Même si on peut penser que l'histoire se tourne autour de Faraday et son exploration de Terraphage, on se rend très vite compte que ce n'est pas vraiment le cas. Après une petite exploration, on va découvrir une mystérieuse fille, Olija, qui deviendra le centre d'attention de notre explorateur. Et il va finalement parcourir le monde pour en savoir plus sur elle. Mais nous en diront pas plus sur l'histoire qui va les lier.


Olija est un jeu en pixelart façonné à la main, qui peut paraître basique. Même nous, les premières minutes, on n'arrivait pas à voir le potentiel du jeu. Mais une fois l'histoire lancée, quelque chose nous a envoûté. Certes, le style graphique utilisé fait un peu mal aux yeux. Surtout sur un grand écran de PC. Mais il faut voir au-delà des graphismes. L'histoire est intrigante. Les musiques sont captivantes. Et le gameplay, très bien pensé. Surtout le système du harpon. Lee jeu offre aussi des paysages magnifiques, tout au long de l'aventure. C'est en regardant au-delà des apparences, qu'on voit toute la beauté d'un jeu indépendant. Et Olija en est la preuve.

Pour conclure, même si la progression parait assez rapide, Olija nous fait vivre une histoire intrigante et intéressante, qui se découvrir progressivement. La première heure est difficile à passer. On s'attend très vite à un jeu ennuyant. Mais une fois le harpon en main, et la rencontre avec Olija, le jeu prend une toute autre tournure, qui donne envie de le découvrir. Une très belle surprise, parfois loufoque. Mais venant de l'éditeur Devolver Digital, on n'en attendait pas moins.


142 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout