• Couple of Gamer

[Test Express][Steam] ENCODYA


Il y a deux ans, lors d'un rendez-vous avec Assemble Entertainement, Nicolas Piovesan nous présentait son Point & Click, ENCODYA. Une petite aventure qui met en scène une petite fille et son grand robot, qui vont devoir accomplir une mission très importante. Avec la douceur et la créativité du Studio Ghibli, le décor et l'atmosphère de Blade Runner et l'humour et le style de jeu de MonkeyIsland.ENCODYA s'inspirait de nombreux univers, ce qui avait tout de suite attiré notre attention. Alors qu'il faudra encore attendre 1 jour pour le découvrir par vous-même. Car le jeu de Chaosmonger Studio et Assemble Entertainement ne sortira que le 26 janvier. On a pu déjà voyager avec Tine et SAM-53, dans la mégalopole de Néo-Berlin. Et vous ce qu'on retient de cette aventure Point & Click dans un futur dystopique.

Trailer du jeu

L'histoire d'ENCODYA se déroule en 2062, dans la mégalopole de Neo-Berlin. Tina, une orpheline de neuf ans, vit avec SAM-53, son grand robot gardien maladroit, sur un petit abri de fortune sur les toits de Neo-Berlin. Tina est une orpheline, qui a appris à se débrouiller seul, en se nourrissant de reste de nourriture et autres déchets.SAM-52, son robot programmé pour la protéger. Un jour, Tina découvre que son père lui a laissé une mission importante : terminer son plan pour sauver le monde de la grisaille. Tina et SAM se lancent donc dans une aventure en plein Neo-Berlin, pleines de créatures robotiques bizarres et d'êtres humains grotesques.

ENCODYA est un Point & Click, tout ce qu'il y a de plus classique. On va devoir explorer les différents quartiers de Neo-Berlin, parler aux robots et aux humains, ramasser tout ce qui traîne, faire des échanges, combiner des objets, et surtout résoudre des énigmes. Au tout début de l'histoire, on se retrouve avec une liste de choses à faire. Pour y arriver, il suffira simplement d'arpenter les rues, et aider les quelques habitants, qui nous aideront en retour. Il n'y a pas de grandes différences avec les autres Point & Click. Sauf une.


Dans Encodya, on ne contrôle pas qu'un seul personnage, mais deux. Tina et SAM-53. Et ça a une grande importance. Car dans Neo-Berlin, les humains ne peuvent pas parler aux robots. Et pour avancer dans l'histoire, il faudra obligatoirement aider certains robots. C'est donc SAM-53 qui aura cette lourde tâche. Bien sûr, Tina se chargera de parler aux humains. Mais ce n'est pas tout. Tina étant petite, elle sera très utile pour se faufiler dans des endroits qu'un grand robot ne peut pas aller. Tandis que SAM-53 pourra attraper des objets hors-de-porté de Tina. Un duo qui se complète très bien, du début à la fin.

L'aventure d'Encodya se déroule sur plusieurs lieux de la mégalopole de Neo-Berlin. Mais à partir du chapitre 3, on va voyager vers les forets luxurieuses et mécaniques d'Encodya. Avec toujours la même mission, sauver le monde de la grisaille. Bien sûr, on ne rentrera pas dans les détails sur cette dernière partie de l'histoire. Mais sans cette partie de l'histoire, la magie d'ENCODYA ne serait pas du tout là même. Il faut savoir que pour les joueurs qui n'aiment pas trop explorer et fouiller dans un Point & Click, ENCODYA propose deux modes de difficultés. Facile et Difficile. En facile, il est possible de mettre en surbrillance les différents lieux, objets, ou personnages, pour savoir ce qu'il faut faire à tout moment. En difficile, on est seul face aux énigmes du jeu.


Même si on est sur un Point & Click classique, ENCODYA reste un jeu merveilleux à découvrir. Tout d'abord, parce qu'il offre une magnifique et tendre histoire d'amour et d'amitié. C'est beau au début. Et magnifique à la fin. Il offre un peu de gaieté à ce monde. Et c'est ce qu'on a le plus besoin en ce moment. Le jeu se distingue aussi par sa sublime direction artistique. Les personnages. L'univers. Les décors. ENCODYA nous immerge dans un monde vraiment somptueux. Le seul regret qu'on peut avoir, c'est l'absence de traduction française. On aurait tellement apprécié jouer à ENCODYA en français. En espérant qu'une mise à jour corrige le tir.

Pour conclure, ENCODYA est un magnifique et adorable Point & Click, qui a tout pour lui. Une sublime direction artistique. Une histoire adorable. Et un duo attachant. Son seul défaut, c'est de ne pas proposer une traduction française. Dommage. Car, avec toute la magie qu'il dégage, ENCODYA aurait trouvé son public. Malheureusement, cette petite pépite sera réservée aux bilingues. Car, comme tout Point & Click, la narration est omniprésente. Et pour des anglophobes, difficile d'avancer dans de telles conditions. En espérant que dans un avenir proche, on ait le droit à une traduction de la part de Chaosmonger Studio.


174 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout