• Couple of Gamer

[Test Express][Steam][Early Access] ATLAS


2018 s'est terminée avec l'arrivée d'une Early Access d'un jeu de Instinct Games. Mais cette fois-ci, on oublie les dinosaures, et on part à la rencontre de pirates, à bord de leurs galions, parcourant les mers pour conquérir les îles. Vous l'aurez compris, on vous parle du jeu de survie ATLAS, uniquement disponible sur Steam. Voici notre test.

A La Découverte de ATLAS

En 2015, Instinct Games avait surpris tout le monde en proposant un jeu de survie qui transportait le joueur dans une terre hostile peuplée de dinosaures. Dans ce jeu, on pouvait explorer, écumer les mers, et dompter les divers dinosaures. Mais surtout, on devait survivre en construisant une base, et en se nourrissant. 4 après, ARK a évolué, et devient de plus en plus poussé. Mais la plupart des joueurs ont déjà fait le tour du jeu, et de tous ses DLCs.

Mais Instinct Games n'a pas dit son dernier mot. Et en gardant l'esprit de ARK, le studio propose une nouvelle aventure avec les mêmes mécanismes, ATLAS. Ce MMO de survie, qui a rendu fou bon nombre de joueurs les premiers jours de son lancement, a cause des divers bugs qu'il a subis. Oubliant surement qu'en juin 2015, son grand frère était dans le même état.

Dans ATLAS, on ne parle pas de dinosaure, mais on garde les mêmes bases. Cette fois-ci, vous êtes plongé dans un monde rempli à 80% d'eau. Et pour survivre, il ne faudra pas seulement se construire une base dans votre lieu de départ, il faudra naviguer et surtout explorer.

Le jeu vous met donc dans la peau d'un pirate, qui devra construire son bateau, écumer les mers, explorer les îles, et surtout conquérir ces dernières. Une chose très complexe, qui permet à ATLAS de se démarquer d'Ark.

Les pirates n'avaient pas vraiment de loi, et on le voit très bien dans le jeu. Pour conquérir, il va falloir explorer les moindres recoins de l'immense map d'ATLAS, plus de 40 heures pour la traverser en bateau, rien que ça. Surement une des plus grandes maps en monde ouvert du jeu vidéo. Séparée en 225 régions, dont plusieurs Lawless, ATLAS permet de découvrir une terre avec ses régions tempérées, tropicales ou encore glaciales. Chaque région propose sa propre faune et Flore, et bien sûr sa température et sa météo.

Vous commencez l'aventure dans une région Lawless, lieu qu'aucun joueur ne peut contrôler, et où les joueurs en mode PVP n'ont pas droit de se combattre. Dans ces lieux, vous aurez la possibilité de créer votre petite base, histoire de créer vos premiers bateaux, mais aussi dompter des animaux, manger, boire, survivre.

Les autres régions "neutres" sont des villes de ports. Les seuls lieux qui vous permettront d'acheter quelques petits trucs importants contre de l'or, que vous trouverez uniquement dans les trésors, en pleine mer ou cachés dans des lieux que vous découvrirez avec une carte au trésor trouvée dans une bouteille échouée sur la plage.

Les restes des îles d'ATLAS pourront être revendiquées. Il suffira juste d'explorer un peu le jeu, pour y découvrir des îles. Malheureusement, première arrivée, premier servi. Donc pour les nouveaux joueurs, vous allez devoir trouver des lieux dangereux, si vous désirez prendre le contrôle d'une île, car toutes les îles les plus simples, et surtout les plus proches des zones de départ, sont déjà prises. ATLAS propose plusieurs skills à débloquer en montant de niveau. Là où ARK nous proposer une liste d'engramme déblocable à chaque niveau, ATLAS lui propose des skills selon ce que vous désirez vraiment faire. Il est donc très compliqué de survivre tout seul dans ATLAS, tout en explorant le monde avec un bateau. Car chaque niveau pris vous oblige avec très peu de points de choisir votre voie. Vous aurez donc le choix de les utiliser pour créer des vêtements, des armes, ou des habitations, ou partir sur des skills pirates, avec la création de bateaux, la capitainerie, la musique, le tarot. Les skills sont nombreux dans ATLAS, et vous aurez la possibilité avec ces derniers de créer 3 bateaux différents, des canons, des armes de mêlée, des armes à feu, ou encore le nécessaire de cuisine, médecine ou domptage.

On ne va pas se mentir, le plus important dans le jeu, c'est les bateaux. Et dans ATLAS, même si la base du bateau reste identique pour tous, il reste personnalisable à 100%. Vous avez la possibilité de mettre les mâts que vous désirez, les voiles que vous souhaitez, ou encore le nombre de canons que vous voudrez dans votre dévoreur des mers. À vous de laisser libre cours à votre imagination, pour que votre bateau soit le plus beau, mais surtout le plus rapide et puissant des mers d'ATLAS.

Vos voyages en mer ne seront jamais simples. Vous y rencontrerez des redoutables bateaux fantômes, prêts à tout pour vous couler. Mais ce n'est pas tout, car la météo capricieuse pourrait vous apporter de belles tempêtes, mettant à mal la conduite, et la solidité de votre navire. Bien sûr, la mer a son lot de surprise aussi, et si vous tentez de récupérer un trésor à la nage, les requins ne seront jamais très loin pour tenter de vous manger. Mais ne vous inquiétez pas, des amis dauphins viendront parfois à votre rescousse.

Nous avons déjà plus de 50 heures sur le jeu, mais on a tout de même l'impression de n'avoir rien accompli. Pour l'instant, nous naviguons à la découverte complète du jeu. Mais on a déjà pu découvrir de très beaux spécimens. Le jeu est rempli d'animaux en tous genres. Vous y trouverez des araignées, des serpents géants, des tortues, des lions, des perroquets, des vaches, des moutons, des girafes, et bien d'autres encore, domptables ou non. Vous pourrez par la suite les utiliser comme monture, et aussi les faire accoupler, pour avoir de magnifiques bébés. ATLAS propose aussi quelques Boss un peu trop puissant encore pour nous. Sur une île, on y a rencontré par exemple un démon de feu. Mais certaines Pierres de pouvoir peuvent vous faire apparaître un Kraken, ou un Hydre, des worldsBoss équivalant à ceux d'Ark.

Nous sommes encore qu'au tout début de notre aventure ATLAS. Et comme pour ARK, nous allons en découvrir tous les jours. On va suivre de très près les différentes mises à jour du jeu. Mais on le sait déjà, ATLAS a un très gros potentiel, reste plus qu'a Instinct Games d’écouter sa communauté pour en faire l'un des meilleurs MMO de pirate/survie.

Pour conclure, si vous avez adoré ARK et son évolution, vous allez tout de suite accrocher à ATLAS. Pour le reste, il ne faut pas oublier que le jeu est au tout début de son Early Access, et que les bugs dans cette phase de développement sont omniprésents. Mais Instinct Games met tout en oeuvre pour régler les problèmes au plus vite, et on l'a vu en l'espace de 2 semaines avec les nombreux patchs correcteurs. Le jeu propose un large contenu dès le départ, avec une survie très poussée, jouant sur la recherche d'eau et la gestion de 4 vitamines. On attend tout de même des nouveaux serveurs officiels, car certains ont eu la chance de ne pas avoir de bug, et se retrouvent donc à contrôler quasiment toutes les îles, empêchant les nouveaux joueurs de s'installer confortablement. Un mauvais point qui pourrait faire fuir facilement ceux qui ne peuvent pas jouer H24 au jeu.


Note de la rédaction: 8/10 - Un très bon MMO de pirate à suivre. Le développement sera surement plus compliqué que ARK.

0 vue
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now