• Couple of Gamer

[Test Express][PlayStation 4] Animal Doctor


Disponible depuis le 25 mars, Animal Doctor est une simulation de vétérinaire, développé par Caipirinha Games, et édité par Toplitz Productions, qui nous permet de réaliser nos rêves d'enfant, en prenant soin de différents animaux. Mais pas seulement. Car on devra aussi nourrir des animaux sauvages, secourir des canards, explorer le monde à cheval, et bien d'autres objectifs. La mission parfaite pour nous. Enfin, c'est ce qu'on a cru. Car Animal Doctor est lui d'être aussi captivant que son nom. Voici notre test, qui va sûrement euthanasier ce pauvre petit jeu.

À La Découverte d'Animal Doctor

Dans Animal Doctor, on y contrôle un homme ou une femme en vue subjectif, qui va commencer son stage dans une clinique vétérinaire. Lâché dans un trou paumé, on va commencer notre première journée, par un petit repérage des lieux. La carte d'Animal Doctor parait très grande, avec de nombreux animaux listés, comme des chats, chiens, moutons, canaris, vaches. Mais aussi de nombreux lieux. Notre but sera de toujours suivre l'objectif principal sur cette carte, pour progresser et avancer dans l'histoire. Animal Doctor va proposer de nombreuses tâches, qui parfois, n'auront rien à voir avec le métier de vétérinaire. Mais il faudra s'exécuter. Car c'est un stage. Alors, on obéit.

Les premiers objectifs du jeu vont permettre de prendre en main le jeu. On va donc se déplacer à travers la ville, gagner de l'expérience, et ramasser des morceaux de tableau. Une fois cette première mission terminée, on peut enfin se rendre dans un lieu qu'on aurait dû découvrir dès le début, la clinique vétérinaire. Mais une fois sur place, on nous demande de ramasser des plantes. Pour tout vous dire, on a voulu arrêter le jeu après ces quinze premières minutes. Car être en stage pour ramasser des morceaux de puzzle et des plantes, ça ne donne pas envie de continuer.


Mais on a tout de même essayé d'en découvrir un peu plus sur le métier. Alors, on n'a pas donné notre démission tout de suite. De toute façon, on n'aurait même pas pu. C'est après une bonne trentaine de minutes à explorer la ville à pied, qu'on a enfin pu commencer notre journée type. Si on peut appeler ça une journée type. Ramasser des excréments. Livrer du fromage de brebis. Nourrir les poissons sauvages. On s'attendait à voir des animaux. Mais pas de cette manière. Et après une heure de jeu, et une jument soignée, on a enfin pu ... En fait, on a rien fait de plus.

Animal Doctor est un jeu qui tente de nous offrir une expérience de fermier, bouche-trou, livreur. Mais pas de vétérinaire. Enfin, pas dans le bon sens du terme. Certes, le métier est vaste, et on peut y apprendre plein de choses merveilleuses. Mais Animal Doctor offre un pot-pourri, en forçant sur ce dernier mot, pour nous faire vivre une aventure assez unique, mais pas authentique.


En avançant dans le jeu, on va améliorer nos compétences en augmentant nos niveaux. Mais une fois de plus, le jeu ne pousse pas l'expérience vétérinaire au maximum. Et même avec nos connaissances, on va toujours faire la même chose. Livrer. Explorer. Nourrir. Soigner, ou presque. Et tous ces aller/retour dans la ville deviennent aussi, très rapidement redondant. On attendait plus une expérience réelle, avec une journée type en clinique, comme pour d'autres jeux du genre. En tout cas, le jeu porte très mal son titre.

On pourrait aussi revenir sur les nombreux bugs de collision. Les graphismes datés. Et quelques mauvaises traductions. Mais on n'a même pas besoin de chercher des défauts supplémentaires à Animal Doctor. Son gameplay est une erreur à lui tout seul. Pourtant, l'idée n'était pas déplaisante. Mais au départ, il y a déjà une mauvaise image du métier de vétérinaire. Ce qui fait que le jeu ne tient pas du tout la route, tout au long de l'aventure.


Pour conclure, Animal Doctor est un jeu qui ne restera pas dans les annales. On a beau essayé de lui chercher une qualité, on en trouve aucune. Et ce n'est pas faute d'avoir essayé. On est peut-être mauvaise langue. Il y a tout de même la balade à cheval. En tout cas, on oubliera très vite ce petit jeu. Et on ne vous le conseillera pas non plus. Sauf si vous êtes du genre très curieux. Qui sait, sur un malentendu, ça pourrait vous plaire.


226 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout