• Couple of Gamer

[Test Express] Photonic Distress


Le début de ce mois d'Aout côté jeux indépendant démarre fort, et après seulement cinq petits jours, on a déjà pu finir un autre jeu du nom de Photonic Distress. Edité et développé par Grip420, ce jeu vous fait vivre une expérience original dans un noir complet à la recherche d'artefact. Voici notre test express.

A La Découverte de Photonic Distress

Vous êtes mort, et vous vous réveillez, du moins votre conscience se réveille dans un corps qui n'est surement pas le vôtre. Vous êtes engagé par une équipe, qui vous demandera de récupérer 100 artefacts. L'histoire est très vite oubliée dans le jeu, car une fois que vous allez commencer votre quête d'artefact, vous n'aurez rien d'autre à faire, à part ouvrir des portes mais on va y revenir plus tard.

Vous êtes donc envoyé dans une espèce de salle expérimentale, où se trouvent divers artefacts par niveau. La particularité de ces différents niveaux, c'est qu'il y fait tellement noir, que vous ne verrez aucun des obstacles qui se mettront au travers de votre route, a part quelques pièges électriques très voyants. Pour progresser, vous allez devoir utiliser des boules lumineuses qui éclaireront votre chemin, et qui se lancent via un fusil qui obtient d'autres aptitudes au fur et à mesure du jeu.

Pour débloquer les autres aptitudes, Boules lumineuses collantes, Scanner, Lampe Torche, vous allez devoir ouvrir 4 portes se trouvant dans la station où se déroule l'histoire. Les portes s'ouvrent au nombre d'artefacts récoltés. Votre mission se termine une fois les 100 artefacts collectés.


Photonic Distress est un jeu qui pourrait être relaxant, mais malheureusement vos avancés dans le noir deviennent de plus en plus difficiles, les chemins se rétrécissent, les pièges sont de plus en plus nombreux, et surtout deviennent de plus en plus longs, et bien sûr votre arme est limitée en boules lumineuses, Scan ou lampe torche, sinon ça serait bien trop simple.

Ce tout premier jeu indépendant du studio Grip420 reste basique, mais graphiquement il est quand même très travaillé. Le fusil lance plusieurs couleurs différentes ce qui rend son côté sombre très beau tel un feu d'artifice, et même si les niveaux se ressemblent un peu tous, on voit l’énorme travail réalisé pour donner un peu de vie au jeu. La musique originale du jeu créé par Toketi, genre techno futuriste, va très bien avec l'ambiance du jeu, mais casse très vite les oreilles.

Le jeu propose une très courte durée de vie, à peu près 1 heure et demie si vous ne recommencez pas le jeu avec une autre difficulté, car le studio propose de vous mettre au défi avec 4 modes de difficultés, facile, moyen, difficile et impossible. Le jeu selon la difficulté évolue et devient très compliqué car les chemins sont encore plus étroits et vos ressources seront à utiliser à bon escient. Un petit plus, quand vous chargez votre partie, vous pouvez réaliser un petit tuto avec les différents obstacles et pièges du jeu, histoire de pas perdre la main.

En conclusion, Grip420 propose pour une première réalisation, un jeu plutôt sympa et original. Même si on est un peu déçu de la durée de vie et de la répétition des niveaux, Photonic Distress est beau, et propose une bonne ambiance, qu'elle soit graphique ou musicale. On a tout de même hâte de voir ce que nous proposera Grip420 sur un jeu plus abouti, avec une histoire et un gameplay plus poussé.


Note de la rédaction : 6/10 - Un jeu simple, original, mais manque d'une petite histoire pour lier le tout. Le premier jeu d'un studio qui s'annonce prometteur.


0 vue
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now