• Couple of Gamer

[Test Express][Nintendo Switch] Tiny Racer


Disponible le 31 juillet sur Nintendo Switch, Tiny Racer est un petit jeu de course, édité par IceTorch, qui nous envoie dans divers décors miniatures, pour des courses seules ou entre amis. De notre côté, on a testé toutes les possibilités, pour réaliser notre test. Et entre deux courses pas toujours évidentes, voici ce qu'on a pensé de Tiny Racer.

Trailer du jeu

Tiny Racer est un jeu de course qui ressemble un peu à Micro Machine, ou le plus récent TableTop Racing. On participe à des courses sur des circuits miniatures, que ce soit à la plage, dans la salle de bain, dans la cuisine, dans la chambre, ou la plupart du temps, sur la route. Le jeu propose un mode solo, comprenant les modes tournoi, Arcade et contre-la-montre. Et un mode multijoueur, comprenant uniquement les modes tournoi et Arcade.


Le mode tournoi est le plus gros mode du jeu. Il permet de participer à 8 coupes différentes, à la difficulté variée. Dans ce monde, on y prend le contrôle de l'un des 8 véhicules, proposant tous un style différent. Voiture de tourisme, Voiture de sport, Voiture de Police, ou encore Van. Chaque véhicule roule à la même vitesse, et se contrôle de la même manière. Du moins, le jeu ne met aucune stat en avant. Ce qui laisse à penser que tous les véhicules sont égaux. Pour progresser dans le mode tournoi, et débloquer toutes les coupes, il faudra sortir vainqueur, ou du moins, ne pas finir dernier, à la fin de toutes les courses du tournoi. Le plus grand des tournois propose 9 courses, parmi les 15 circuits du jeu. Ce qui permet de passer un bon moment en compétition face à l'IA. Ce mode peut être joué en multijoueur. Mais il faudra passer obligatoirement par le mode multijoueur pour se lancer.

Le jeu propose aussi un mode arcade qui permet de profiter des différentes pistes du jeu. Certaines seront bloquées au début du jeu. Pour les déverrouiller, il faudra gagner les tournois du jeu. Dans ce mode, il est possible de choisir la difficulté de l'IA, allant de facile à difficile. Pour finir, en solo, il est possible de s’entraîner sur les pistes grâce au mode contre-la-montre.


Tiny Racer aurait pu être un jeu sympa. Car les pistes sont vraiment funs. Surtout la plage, ou les pistes à l’intérieur de la maison. Malheureusement, la jouabilité et les graphismes gâchent totalement l’expérience en jeu. Tout d'abord, même si la prise en main reste basique. C'est la physique des véhicules qui laisse à désirer. Certes, on ne s'attend pas à une simulation automobile. Loin de là. Mais on s'attend tout de même à une conduite agréable. Et pour le coup, Tiny Racer est loin de nous l'offrir. Côté accélération et freinage, rien à dire, c'est tout à fait normal. Mais pour tourner, c'est une autre histoire. Chaque véhicule a tendance à partir dans à 90 degrés lors d'un virage. Ce qui dérange pas mal lors des courses. Mais une fois maîtrisé, on peut encore s'en sortir. Le plus difficile, ce sont les obstacles. Voitures, objets, mûrs. Tout ce qui peut traîner sur la piste, peut vous faire perdre le contrôle. Et même si le choc est minime. Ce qui rend la course insupportable. Sans parler des sauts. La plupart du temps, on se retrouve sur le toit, car lors d'un saut, la voiture se retourne directement. Heureusement, il y a un bouton réapparition rapide. Et l'IA a les mêmes problèmes que nous. Nous mettant sur un même pied d'égalité. Mais quand on sait qu'un bout de règle peut nous coûter la victoire. On n'a pas trop envie de perdre son temps en course.

Mais ce n'est pas le seul souci rencontré dans Tiny Racer. Il y a aussi un problème de flou, qui fait très mal aux yeux. Le jeu en lui-même propose de très jolis décors. Surtout les intérieurs de maison. Ils sont très détaillés et amusants. De plus, il y a un petit côté bande dessinée dans les graphismes, avec quelques onomatopées lors des chocs ou autres, qui rendent Tiny Racer très charmant. Mais ce flou droit devant nos yeux, ce n'est pas supportable plus de 10 minutes. Quand on conduit, on nous dit souvent de regarder devant soi. Mais dans Tiny Racer, regarder devant soi, c'est se brûler la rétine. Et c'est vraiment dommage. Pourquoi cacher des décors plutôt bien réussi, avec un tel flou ? on ne comprend vraiment pas ce choix. Il est possible via les options, de modifier les graphismes. Surtout pour la durée de vie de la batterie de la Switch. Mais le problème de flou est toujours présent. Il y a aussi le manque de musique en course, qui les rendfades. Bon après, on préfère n'avoir aucune musique, que la musique énervante du menu. Sans oublier les quelques bugs de tours qu'on peut rencontrer lors de certaines courses, qui nous font faire plus de tours que l'IA. Un problème non récurrent. Mais énervant.

Pour conclure, Tiny Racer est un jeu de course qui aurait pu être fun. Mais sa jouabilité et le flou qui prend la moitié de l’écran, rend l’expérience plus que désagréable. Il y a bien longtemps qu'on n'avait pas aussi peu apprécié un jeu de course. Qui plus est, sur Nintendo Switch. On espère que les développeurs feront quelques modifications dans les jours prochains, pour rendre Tiny Racer, aussi fun qu'il le devrait.


  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now