• Couple of Gamer

[Test Express][Nintendo Switch] Disgaea 6: Defiance of Destiny


Disponible le 29 juin sur Nintendo Switch. Disgaea 6: Defiance of Destiny est le 6e opus de la série Disgaea, le tactical RPG de NIS America. 6 ans après le 5e opus, sorti sur PlayStation 4 dans un premier temps, puis en 2017 sur Nintendo Switch, la célèbre saga revient pour une toute nouvelle aventure. Cette fois-ci, on retrouve Zed, un zombie dont le seul but dans la vie est de venir à bout du Death-tructor divin ! Pour cela, il va devoir exploiter sa capacité unique d’Ultra-Réincarnation pour tenir tête à cette menace. Et pour ne pas le laisser seul dans cette drôle d'aventure, on a décidé de l'accompagner, afin d'écrire son histoire à travers un petit test.

Trailer du jeu

Disgaea 6: Defiance of Destiny est un tactical RPG, où l'on découvre l'histoire de Zed, un zombie prétentieux, appartenant au rang le plus bas du Sous-Monde, avec sa sœur Bieko. Alors que le Death-tructor Divin menace leur mode de vie, Zed tente d'exploiter sa capacité unique d’Ultra-Réincarnation pour venir à bout de la menace. Mais pour mettre un terme aux agissements du Death-tructor, les citoyens du Sous-Monde devront se joindre à lui, afin de réussir sa quête.


L'histoire de Disgagea 6: Defiance of Destiny se déroule en 10 épisodes, et surtout 7 fins. Dans le Sous-Monde, on va devoir accomplir différentes quêtes, afin de faire grandir son rang, pour être prêt à affronter le Death-tructor. Pour cela, il suffira simplement de s'aider de tout ce que le Sous-Monde a à nous offrir. Mais surtout, prendre part aux combats, lors des missions disponibles sur le tableau des missions. Au fur et à mesure de notre aventure, on débloquera de nouveaux alliés. Mais surtout, on fera évoluer notre QG du Sous-Monde, qui sera très important pour la suite de l'aventure.


Il faut savoir que Disgaea 6: Defiance of Destiny n'est pas une suite. On peut donc profiter du jeu, sans pour autant avoir fait les opus précédents. Même si l'univers de ce 6e opus va principalement attirer les fans de la série. D'ailleurs, pour les petits nouveaux, on démarre le jeu avec un très bon tutoriel, qui nous apprend les bases du jeu. Et après une scène Post-Tuto qu'on ne dévoilera pas, on va se réincarner, tout en repartant du plus bas niveau.

Comme dit plus haut, pour progresser dans les différents épisodes du jeu, il faudra faire évoluer son QG. Bon, même si on ne touchera pas vraiment au QG, il évoluera tout seul au fil du temps. Il faut savoir que de nombreux habitants proposeront leur aide. On y trouvera la guide dimensionnelle, qui permettra de voyager entre les différentes dimensions du monde, comme celle des humains ou des Prinnies. La buvette, pour augmenter ses stats, sa classe ou sa maîtrise, en buvant un petit coup. L'hôpital, qui, comme son nom l'indique, va permettre de récupérer des objets curatifs pour notre groupe. Une armurerie, qui servira à acheter armes et objets. Le monde des objets, pour explorer le monde de chaque objet, afin d'augmenter leurs stats. Le très important Hall aux missions, qui va permettra d'accepter plusieurs quêtes. Certaines se débloqueront selon la classe du personnage. Le Spirite, qui servira à débloquer de nouvelles capacités spéciales pour nos personnages. La caserne, pour améliorer nos troupes. L’assemblée infernale, qui servira à organiser des réunions, pour faire voter des lois, comme avoir de meilleurs articles de qualités, ou gagner plus d'expérience en combat, ou même créer de nouveaux héros. L'explorateur de sous-monde, qui envoie une équipe explorer le Sous-Monde, afin d'y trouver des objets, ou d'augmenter leurs niveaux. Le maître des données, regroupant toutes les informations du jeu. Et pour finir, notre préféré, car ça permet de se débloquer pendant l'aventure, quand on y arrive plus, le comptoir de la triche. En gros, un menu pour activer des petites aides, comme le gain d'expérience à 150%, ou une meilleure maîtrise d'arme. Bien sûr, il est possible aussi de faire le contraire, et descendre le pourcentage, pour se compliquer la vie.

Le QG est une part importante dans l'aventure de Disgaea 6. On y passera 3/4 de notre temps. Pour le reste, on sera en combat. Comme toujours, on a le droit à des combats tactiques, avec des déplacements case par case, et des attaques en tour par tour. Lors de chaque combat, on va devoir faire apparaître les personnages de notre groupe, que l'on souhaite faire combattre. Une fois invoqué, il suffira de les déplacer aux bons endroits, selon leur classe, pour vaincre les différents ennemis. Chaque personnage aura la possibilité d'effectuer une attaque, lancer une capacité spéciale, soulever un ennemi, se défendre, ou encore, utiliser un objet. La particularité dans les combats de Disgaea 6, c'est que le jeu alterne entre le 2D et la 3D. Parfois, on va effectuer une attaque qui sera visuellement en 2D. Et d'autres fois, une petite scène animée en 3D, remplacera l'animation 2D de l'attaque. Malheureusement, ça change sans arrêt. On ne sait donc jamais quand on aura droit aux animations 3D lors des combats. À la fin d'une bataille, on va gagner de beaucoup d'expérience, ce qui nous fera monter très rapidement de niveau, sans même toucher aux options du comptoir de la triche. Ce qui fait qu'on peut atteindre le niveau 100 en seulement deux batailles.

Disgaea 6: Defiance of Destiny est un jeu coloré qui reste fidèle à l'univers de la série. Et le mode portable de la Nintendo Switch rend l'expérience Disgaea 6 très agréable. Surtout lors des animations 3D, qui rendent parfaitement bien sur le petit écran de la console. Le jeu nous transporte à travers plusieurs univers très réussis. Et les nombreux personnages que l'on rencontre lors de notre aventure, sont tous très adorable. Surtout le Prinny. Mais ce qu'on apprécie surtout dans Disgaea 6, c'est son histoire, très bien écrite. Et son OST, toujours au top. Sans oublier le doublage parfait, qu'il soit anglais ou japonais.


Pour conclure, Disgaea 6: Defiance of Destiny reste fidèle aux autres jeux de la série. Certes, avec ses options de triche, la montée de niveau ultra rapide, et l'auto-battle, on pourrait l'assimiler à un jeu d'assisté, ou un jeu mobile. Mais ce n'est pas du tout le cas. Le jeu reste assez difficile dans ses combats tactiques. Et dans la bonne utilisation du QG. Dans tous les cas, les fans de la série ou les fans de Tactical RPG trouveront leur bonheur dans ce 6e opus. Même si quelques fois, le choix des animations 3D peut nous troubler les premières heures.


148 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout