• Couple of Gamer

[Test Express][Nintendo Switch] Dead in Vinland

Dernière mise à jour : 29 déc. 2020


Sorti initialement sur Steam, et un peu plus tard sur EA Origin Premier. Dead in Vinland revient une nouvelle fois, mais ce coup-ci sur Nintendo Switch. Développé par le studio Français CCCP et édité par Dear Villager, vous devrez apprendre à survivre dans une terre hostile dans ce jeu de gestion qui se déroule en pleine ère Vikings. Un portage qui vaut le coup ? Réponse dans notre test.

Trailer du jeu

Dans Dead in Vinland, Vous vous retrouvez dans un petit voyage dans le passé, plus exactement en pleine ère viking, où on rencontre une famille qui doit quitter son domicile, car un groupe d'ennemi cherche à s'en prendre à eux, même si principalement, c'est au père qu'ils en veulent. La seule échappatoire possible, c'est la mer. Ils s’apprêtent donc à naviguer des jours et des jours. Mais comme si ce n’était pas suffisant, les dieux ont l'air, eux aussi, d'en vouloir à cette pauvre famille, les faisant dériver de plus en plus, jusqu’à ce qu'ils trouvent Une Île où se reposer. Leur unique but aujourd'hui, c'est de survivre sur cette terre inconnue et hostile en repartant de zéro.

Avant de vous parler du gameplay de Dead in Vinland, on va commencer par le commencement. CCCP vous propose un jeu qui vous proposera un défi personnel selon vos envies. Dans un premier temps le choix de votre mode de jeu. Vacances Sympa, pour les personnes qui ne sont pas les rois de la survie avec plus d’expérience, moins de dégâts d’États et plus d'objet mais qui reste déjà corsées. Le mode survie, qui propose l’expérience dite Normal du jeu. Un mode extrême, qui va vous faire regretter d'avoir choisi ce mode si vous n’êtes pas habitué aux jeux de survie, avec moins de gains d’expérience, plus de dégâts d’états, et une chance de survie minime avec plus de chances d’être malade et autres problèmes du quotidien plus difficile à gérer, et bien sur avec moins de chances de trouver des objets ou autres. Et pour finir, le mode personnalisé, qui comme son nom l'indique, permet de personnaliser sa partie, avec plus ou moins d'handicap. Vous pouvez ajouter à ça, d'autre choix, qui est le mode Viking. Ce mode propose quelques petits défis supplémentaires, comme une expérience sans point de sauvegarde, donc si vous perdez tout est fini, mais aussi le mode départ rapide, au diable les cinématiques, pas de temps à perdre, la partie commence directement. Et le choix de passer ou non les tutos.

Dead in Vinland est un jeu de gestion et de survie, qui sera d’ailleurs votre principal objectif. Pour le mode histoire, dans un premier temps, il faut savoir que notre équipe commence avec notre chère famille d'exilés qui se compose de 4 personnes. Le père Eirik, la mère Blodeuwedd, la fille Kari et la tante Moira. Et ils ne doivent absolument pas mourir, et ça ne sera pas une chose aussi simple, car vous aurez plusieurs facteurs qui ne devront pas toucher les 100% pour éviter le game over. Donc faites attention à eux en guettant le sommeil, la faim, la maladie, leurs blessures et leur dépression. Mais ne vous en faites pas, des personnes rencontrées au fur et à mesure viendront rejoindre votre camp. Ces derniers pourront mourir, contrairement à votre famille. Donc la meilleure des astuces pour s'en sentir dans Dead in Vinland, c'est de faire passer notre famille en premier, sauf vos chouchous bien entendu, même si au final, ils connaîtront aussi probablement un triste sort. Revenons à nos moutons, ou plutôt à nos Vikings. Pour survivre, vous devrez imposer chaque personne à son poste, avec une tache qui se déroule en deux temps. Une le matin, avec un temps de pause à la fin de la tâche, et une l'après-midi, avant de dormir. D'ailleurs, le soir sera le moment de la journée, où vos protagonistes auront le plus d'interactions, boire, manger et dormir.

Vous commencerez votre aventure avec les éléments de base, un abri principalement pour survivre à la nuit. La réserve d'eau, qu'il faudra purifier, ce qui permettra de la consommer. Le camp d'exploration, permettant de visiter ce vaste monde hostile à la recherche de survivant, même si vous tomberez plus souvent sur des surprises, comme des dieux, des malédictions, ou avec un peu de chance des bénédictions comme une aura de jouvence qui permettra de diminuer votre fatigue déprime ou encore vos blessures, sinon vous trouvez aussi des ressources, des moutons pour votre élevage ou encore des personnages. Et pour finir, le plus important, votre atelier, qui lui servira à améliorer vos 4 bases existantes, mais aussi d'en créer 14 nouvelles qui vous rendront la vie un peu plus belle. Dans ces bases, vous aurez la possibilité de construire un camp de bûcherons par exemple, qui vous permettra de couper du bois. Un camp de pêche, permettant bien sûr de pêcher. Une infirmerie, pour soigner toutes vos blessures, ou créer des médicaments, pour éviter de succomber à une maladie, ou bien vous ménager, car certaines actions, comme la chasse, peut vous affaiblir très facilement, tout comme couper du bois. Cette infirmerie peut aussi soigner la déprime des survivants. Choisissez donc sagement les personnages qui effectueront les différentes actions, pour éviter de faire mourir une personne bêtement. Malgré tout ça, ne pensez pas que la vie sera si belle, et de tout repos. Car un camp d'ennemis, basé prêt d'ici depuis bien plus longtemps que vous, fera tout pour vous faire payer votre présence. ce camp vous demandera donc un impôt obligatoire, qui aura des conséquences, si par malheur, vous ne le payez pas.

Le jeu propose aussi quelques combats contre divers ennemis. Ils s'effectuent en tour par tour. Chaque personnage possède ses propres attaques. Et même si ces derniers sont très intéressants, car rapportent des ressources importantes lors des victoires, ils sont aussi très risqués. Car un combat peut aussi vous infliger de graves blessures.

La version Nintendo Switch de Dead in Vinland se joue exactement comme la version PC, même si parfois avec les joycon, on se trompe beaucoup de fois, en lançant notre journée bêtement. C'est une habitude de quelques heures à prendre en main, avant d'arrêter les petites erreurs. Par contre, on trouve ça dommage, que Dead in Vinland n'est pas la fonctionnalité tactile, alors que certains jeux du même genre ont le droit à cette fonctionnalité. On aurait vraiment trouvé ça utile, surtout pour un jeu qui demande plus d'interactions. De plus, ça nous aurait évité quelques faux pas en début de partie. Mais le gros plus de cette version Nintendo Switch, c'est sa Viking Éditions, qui permet d'avoir accès à tous les DLC, comme le chien qu'on adore, et qu'on laisse malheureusement de côté sans rien a manger, mais qui continue d’être un fidèle allié. Les lots de romance, de fins, et d'interactions supplémentaires. Mais aussi le mode Heodening qui sert un peu de mode type bac à sable, avec le choix de nos personnages de base et la liberté de les faire mourir.

Graphiquement, Dead in Vinland sur Nintendo Switch est égal à celle présente sur pc, avec des images à scène fixe, et des personnages et des décors fait main, toujours aussi somptueux. Son petit côté bande dessinée, avec des plans différents, qui nous donnent une impression de profondeur qu'on adore. Le défaut de la musique qui se répète, comme pour la version PC, et toujours présent. Mais elle reste magnifique, et non désagréable. On se retrouve même à la fredonner parfois. On est tellement concentré dans notre quête de survie, qu'on y prête pas plus attention que ça. Et d'ailleurs, heureusement qu'elle est présente, car sinon le jeu serait un peu mou parfois.

Pour conclure, on avait déjà adoré Dead in Vinland sur PC, mais on est encore plus fan de cette version Nintendo Switch. Certes, on aurait préféré le mode le tactile sur ce style de jeu. Mais pouvoir se replonger dans ce jeu de survie, en mode portable, et de profiter de ce petit chef-d'oeuvre Français au fond de son lit, ou au bord de la piscine, c'est tout simplement un pur bonheur. D'autant plus, que cette version propose tous les DLC du jeu, la rendant complète, et permettant de passer des heures et des heures en compagnies de notre famille de Vikings. Un petit jeu de survie qui a sa place sur la petite console portable de Nintendo, et qui sera ravir de nombreux survivalistes, et même certains débutants de ce genre de jeux. Un titre a possédé, pour passer de très bonnes vacances dans les terres Nordiques.


139 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout