top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test Express][Epic Games Store] Super Meat Boy Forever


10 ans après avoir fait rager de nombreux joueurs, la Team Meat fait son grand retour, avec son jeu mythique Super Meat Boy, dans une version Forever, encore plus folle qu'il y a 10 ans. Suite du premier opus, ce tout nouveau Super Meat Boy nous permet de traverser de nombreux niveaux, en compagnie de Meat Boy, Bandage Girl et pleins d'autres personnages, qui vont tout faire pour sauver Nugget du Dr Fetus. Un très beau cadeau de Noël qu'on s'est empressé de tester. Même si on a plus ragé, que jouer.

À La Découverte de Super Meat Boy Forever

Qui ne connaît pas le mythique jeu de la Team Meat sorti en 2010, qui a permis à de nombreux joueurs de découvrir en même temps le style "Runner". Courir, glisser, attaquer, sauter et frapper, pour finir le niveau le plus rapidement possible, sans mourir. Et on enchaîne les mêmes actions pendant de nombreux niveaux, jusqu'à terminer le jeu en un temps plutôt court. Bon, ceci est la vision des Speedrunners de jeux. Pour les joueurs lambda, le but est de tenter de finir le jeu, avec le moins de mort au compteur.


Même si en 10 ans, Super Meat Boy a bien changé, il n'en garde pas moins ses bases. Que l'on prenne le contrôle de Meat Boy et Bandage Girl, on va devoir courir, glisser, attaquer, sauter, frapper et se frayer un chemin à travers tous les niveaux du jeu, en évitant les nombreuses scies, herbes, mouches, et autres obstacles qui nous coûteront la vie, si on ne fait pas attention. Super Meat Boy Forever est la suite du premier opus. Et dans ce nouvel épisode, Nugget, la fille Nugget de Meat Boy et Bandage Girl, se fait enlever par Dr Fetus. Et le but sera de traverser les divers niveaux des quatre mondes du jeu, pour tenter de la sauver.

Quand on démarre ce nouvel opus, on voit tout de suite la différence. Le jeu ne ressemble plus à son prédécesseur. Mais l'esprit Hardcore est toujours présent. Comme tous les runners, notre personnage va s'élancer tout seul dans le niveau. De notre côté, il faudra simplement sauter au bon moment pour éviter un trou ou une scie. Mais aussi, s'abaisser, frapper, et parfois, être patient. Car même si c'est un runner, être rapide peut nous jouer de mauvais tours. Les niveaux de Super Meat Boy Forever sont peut-être difficiles à terminer. Mais ils restent très simples, contrairement aux boss du jeu, qui eux sont impossibles.


Car même si les boss peuvent se terminer en quelques secondes, si on gère bien. Le moindre faux pas nous fait recommencer à 0. Et quand on voit la barre de vie baisser jusqu'à sa fin, et qu'au dernier moment, on meurt. La rage commence à monter. Chaque boss de Super Meat Boy Forever est unique. Certains demanderont une certaine technique pour les vaincre. D'autres demanderont de très bons réflexes. On prend l'exemple du second boss du jeu qui est représenté par un cerveau et des bouts de verres. On va enchaîner les aller/retour de gauche à droite, pour tenter d'esquiver les vagues de brisure. Mais on ne sait pas comment va être la vague. Ce qui nous oblige à anticiper et réagir rapidement sur la future action, pour ne pas mourir bêtement. Quand on meurt à la première vague, ca va, on ne rage pas trop. Mais quand ça arrive à la quatrième. On a qu'une seule envie, lancer la manette. Un jeu à ne pas laisser entre toutes les mains. Surtout ceux qui s'énervent un peu trop vite.

Une fois le jeu terminé, et Nugget récupéré, on se dit que le cauchemar est terminé. Mais au final, ça ne fait que commencer. Car, en mauvais joueurs, Mr Fetus va nous lancer dans une nouvelle aventure. De nombreux autres mondes, encore plus fou, s'ajoutent donc au jeu. Dont certains très réussis, mais complexes. Dans un des mondes, on aura uniquement l'ombre des pièges et de Meat Boy. Et on devra parcourir le niveau de cette façon. Une très bonne idée, qui rappelle un des mondes du premier opus. Dans un autre, grâce à un bug informatique, on pourra alterner entre deux zones du niveau. Et bien d'autres surprises à la clé. Ces nouveaux niveaux sont encore plus difficiles que les premiers mondes de l'histoire. Et après les 1000 voire 2000 morts de la première histoire, on repart pour 2000 à 3000 morts supplémentaires. Un calvaire.


Pour ceux qui n'ont pas peur de mourir, diverses tétines sont à récupérer, dans des endroits toujours plus fous. Ces dernières vont servir à débloquer les différents personnages jouables du jeu. Un défi supplémentaire de taille, qui ne sera pas forcement au goût de tous les joueurs. Car même si parfois, elles paraissent faciles à attraper, il faudra être rapide pour la récupérer, avant qu'elles disparaissent.

Même si on est très loin des graphismes de 2010, on ressent la petite touche Super Meat Boy dans certains des niveaux. On a parfois même l'impression que certains niveaux ont tout simplement été remastérisé. Et c'est magnifique. Tout est dessiné à la main. C'est coloré et adorable. On pourrait croire que le jeu est réservé aux enfants. Alors que pas du tout. Les musiques sont tout aussi magnifique, et collent parfaitement au jeu.


Pour conclure, Super Meat Boy Forever est à l'image de son prédécesseur. Un runner inoubliable plein de charme, qui mettra au défi les joueurs les plus aguerris. Parfois frustrant et répétitif, le jeu est avant tout réservé à un public de connaisseurs, qui ont des nerfs d'acier pour affronter un runner aussi Hardcore. Pour les autres joueurs, il est assez facile de se laisser charmer par sa mignonne petite direction artistique. Mais derrière cette façade d'ange, se cache un terrible démon, qui vous fera plus mal qu'autre chose. Donc, si vous êtes du genre à aimer souffrir, il trouvera sûrement une petite place dans votre bibliothèque. Mais qui aime mourir autant de fois dans un jeu, à part les sadiques.


315 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page
Couple of Gamer ...