• Couple of Gamer

[Test Express][Early Access][Steam] Wildermyth


Disponible depuis le 14 novembre sur Steam en Early Access, Wildermyth est un jeu indépendant, développé et édité par Worldwalker Games LLC, qui reprend les célèbres jeux de rôles papier, avec la création d'histoire magique, à travers des choix, qui auront un impact sur l'histoire de vos héros. Nous nous sommes donc lancé dans l'aventure Wildermyth, et on a tenté de faire survivre nos héros, dans un monde dangereux. Voici notre test.

A La Découverte de Wildermyth

Wildermyth est un RPG tactique, qui génère aléatoirement l'histoire, à travers un monde fantastique. Dans ce jeu, on dirige un petit groupe de héros, qui vont devoir éradiquer la menace du royaume. Avant de commencer l'histoire de Wildermyth, on configure notre partie. Le jeu propose plusieurs personnalisations pour débuter. Tout d'abord, le choix du chapitre. Le jeu étant encore en Early Access, seulement 5 des 7 chapitres sont disponibles. Mais il est toujours plus intéressant de commencer par le premier chapitre, qui fait office de tutoriel. Une fois le chapitre sélectionné, on peut mettre en place une difficulté, qui prend des noms d'auteurs célèbre, au lieu des classiques facile, normal, ou difficile. Donc, on peut choisir de prendre en difficulté C.S Lewis, pour une histoire simple, et sans violence ou presque. Ou taper dans le dur directement, avec la difficulté H.P Lovecraft. Et pour ceux qui souhaiteraient vraiment une difficulté dans la campagne, facile, avec des combats difficiles, il est aussi possible d'utiliser la difficulté Custom. Une fois la sélection faite, il faut créer son groupe de héros, parmi 3 personnages. Guerrier, Mage, Chasseur. Il est possible de créer le groupe de son choix, selon ses envies. Et pour finir, on personnalise un peu les stats, et la race des personnages, avant de se lancer complètement dans l'aventure. Pour ceux qui n'aiment pas perdre de temps avec la création de personnages, un mode random est disponible.

Une fois l’équipe prête, on part à l'aventure. L'histoire est contée comme une Bande-Dessinés, ce qui se marie parfaitement bien avec la direction artistique de Wildermyth. Des décors, et des personnages, tous dessinés à la main. Pendant que l'histoire se raconte en BD, des choix très difficiles parfois apparaissent. Il faudra choisir entre l'amitié, la rivalité, ou l'amour, pour avancer dans l'histoire. Mais aussi garder une bonne cohésion de groupe. Car les choix auront un impact sur le moral de l’équipe. On aura donc des bonus, voire malus, selon les choix effectués. Le jeu se déroule en plusieurs phases. L'histoire. L'exploration. Et les combats. Pour explorer, et avancer dans l'histoire, il va falloir déplacer notre groupe de héros, sur la map. Le but est de découvrir les zones non découvertes, et vaincre le mal dans toutes les zones. Une fois arrivée dans une zone, une exploration de donjon se lance. Chaque donjon propose divers ennemis à vaincre. Pour avancer dans un donjon, il suffit d'avancer Case par Case. Chaque héros a le droit à 2 actions par tour. Les ennemis ont aussi 2 actions par tour. On est dans un RPG tactique qui garde les bases de ce genre de jeu. Donc parfois, certaines attaques, ou autres actions utiliseront nos 2 actions en une seule fois. Le but, dans les donjons, et de venir à bout de tous les ennemis pour gagner. Une fois l'objectif atteint, il est possible de récupérer de l’équipement ou des armes, qui auront un impact sur l'histoire, et sur les héros du groupe. Pendant les combats, il est possible de mourir, ou s’échapper. Si l'un des héros meurt. Il ne reviendra plus jamais dans l’équipe. S'il fuit. Il reviendra dans l’équipe, après quelques jours de repos. La meilleure option est donc la fuite. Mais une équipe non apte à se battre, permet aux ennemis de reprendre les différentes zones de la carte. Le village principal de la map, permet aussi le recrutement d'un héros supplémentaire. Très utile par la suite, quand des ennemis arrivent par tous les coins. Car cela permet de séparer les groupes, pour mieux éviter la propagation du mal.

Wildermyth est un véritable petit RPG. Il est possible de changer les équipements de ses héros, permettant ainsi l’amélioration de leurs stats. On peut aussi les faire évoluer, leur apprendre de nouveaux pouvoirs, passif ou actif. Et ainsi construire son groupe de héros puissants, qui grâce à sa diversité, n'a pas vraiment besoin d'objets, comme des potions ou autres. Mais le jeu reste tout de même assez difficile. Les combats ne sont pas durs en soi, mais la campagne, elle, l'est. La progression des ennemis se fait un peu trop rapidement, par rapport à notre misérable petit groupe de 3. C'est parfois difficile de devoir revenir tout en bas de la map, qui prend plusieurs jours, tout en empêchant le mal de se propager. Il aurait été intéressant d'ajouter un système de guilde, pour avoir plus de héros. Et ainsi, contrer plus facilement le mal. Mais dans l'ensemble, cela permet d'avoir un très bon côté tactique, et aussi stratégique, qui nous oblige à faire des sacrifices, pour réussir notre quête.

Wildermyth est un jeu très narratif. L'histoire se conte sans arrêt, du début à la fin. Malheureusement, le jeu ne propose pas la VF. C'est donc un frein pour les anglophobes, qui prendront aucun plaisir dans ce genre de jeu. Même si l'anglais utilisé est très basique. Mais c'est vrai que sur une histoire qui peut durer des heures et des heures, ça devient compliqué à la longue.

Pour conclure, Wildemryth est un petit RPG tactique, créateur de mythe, comme le disent si bien les développeurs, qui reste intéressant. Mais qui freinera plus d'un joueur, à cause d'un anglais bien trop présent. Car oui, comme dans un RPG de papier, ce genre de jeu mise tout sur la narration, qui est très réussi d'ailleurs, avec une direction artistique, style bande dessinée, très charmante. Mais le jeu étant encore en Early Access, il se peut qu'un jour, la VF s'incruste dans une mise à jour. Même si on n'y croit pas trop. Car le coût de la traduction d'un jeu devient de plus en plus élevé, surtout pour les petits studios indépendants. En tout cas, si l'anglais ne vous fait pas peur. Que vous aimez le style 2D dessiné à la main. Et que les RPG de papier font partie de vos passe-temps. Wildermyth est un jeu qui a tout pour vous charmer.


118 vues
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now