• Couple of Gamer

[Test Express] Bus Simulator 18

Mis à jour : 12 sept. 2019


Développé par Stillalive Studio et édité par Astragon Entertainment, Bus Simulator 18 est le renouveau de la série de simulation de chauffeur de bus, mais aussi de gérant d'entreprise de Bus. Après une absence en 2017, le jeu de Stillalive Studios revient il en force ?

Voici notre Test Express.

A La Découverte de Bus Simulator 18

Sortie le 13 juin 2018, Bus Simulator 18 revient deux ans après la sortie du dernier Opus Bus Simulator 16. Une simulation ultime de Chauffeur de Bus mais pas que, car ce dernier propose aussi de gérer votre propre réseau de bus, avec tout ce qui va avec, c'est-à-dire, gérer vos trajets, vos chauffeurs, vos différents bus, une vraie gestion de compagnie de Bus dans une ville fictive qui a de très mauvaises routes au passage. Vous démarrez le jeu dans un tutoriel explicatif qui vous permet de prendre en main la conduite d'un bus, et pour ceux qui connaissent un peu le métier, vous allez vite vous rendre compte qu'on a vraiment à faire à une simulation de bus. Vous devez donc prendre en main ce monstre de la route, mais tout d'abord, il va falloir apprendre le fonctionnement de celui-ci, du démarrage, au contrôle des portes, jusqu’à gérer les rampes d’accès pour handicapé, tout y est. Vos premiers tours de piste dans cette ville seront simples si vous connaissez un tant soit peu le Code de la route, car le respect des signalisations et des limitations de vitesse sont bien sur de la partie, et parfois il va falloir connaitre par cœur son Code de la route pour ne pas se faire flasher bêtement sur une portion à 70.

Quand ce n’est pas le Code de la route qu’il faut connaître, c’est le métier de chauffeur de bus. Le jeu propose un aspect simulation jusqu’au bout, car en plus d’emmener vos passagers d’un arrêt à un autre il va falloir aussi gérer les fraudeurs, les personnes qui écoutent la musique à fond, ou bien les idiots qui bloquent les portes de derrière. Après quelques heures de maîtrise, vous vous mettez vraiment dans la peau d’un chauffeur de bus, et le jeu arrive même à vous ressentir ce que les vrais chauffeurs peuvent ressentir quand quelqu’un bloque une porte ou qu’une personne oublie de descendre du bus. En plus d'être une simulation de bus, c’est une leçon à retenir sur le quotidien que subissent les conducteurs.

Graphiquement le jeu n’est pas le plus beau du monde même en ultra, et on ne va pas en profiter pour regarder les décors cubiques de la ville, mais on peut dire que les Bus sont vraiment travaillés et que les marques proposées comme Mercedes-Benz, Setra, MAN et IVECO BUS sont plutôt bien représentés et que les vrais chauffeurs doivent vraiment s’y retrouver en voyant les moindres détails travaillés sur les bus. En plus, le jeu nous propose même la radio ce qui n’est pas négligeable quand nous sommes sur des longs trajets.

Bus Simulator 18 est bien, mais a de très vilains défauts, comme la gestion de l’avance et du retard lors de vos trajets, parfois on a de l’avance et les gens ne sont pas content, alors on souhaite essayer de prendre une petite pause pour être moins en avance, mais d’un coup on se retrouve avec 10 personnes qui veulent des tickets, plus une rampe handicapée à descendre, et notre avance se transforme en retard phénoménal, mais est-ce un défaut ? car on le sait très bien que normalement les chauffeurs doivent être à l’heure, mais une gestion du temps serait un plus pour ne pas se retrouver plus en retard qu’en avance. Un autre défaut assez désagréable, c’est les nids-de-poule, la route est infestée par des nids de poule qui a un impact sur votre prime finale, parfois on se demande comment une route peut être aussi détérioré, pendant que nous investissons dans nos compagnies de bus, la mairie pourrait peut-être investir sur la rénovation des routes, ça ne serait pas du luxe. Il est bien dommage aussi qu’il n’y est pas une météo dynamique et un système jour nuit autonome, car à part lors des objectifs qu’on nous demande, si vous souhaitez conduire uniquement de jour, sous un temps ensoleillé vous le pouvez, dommage car avec un système autonome, cela rendrait la simulation encore plus aboutie.

Heureusement le jeu propose une carte assez grande, et les mods disponibles par les autres joueurs, plus le mode en ligne permet d’avoir une durée de vie plutôt longue, et vous vous ennuierez jamais grâce à la communauté. Une fois dans le jeu, il est difficile de le quitter car entre la gestion de votre entreprise et la réalisation des meilleurs trajets, cela vous prend des heures que vous ne voyez pas passer. La personnalisation de vos bus, rend votre expérience très personnelle, vous avez la possibilité d’habiller vos bus comme bon vous semble, avec des couleurs basiques, mais aussi des habillages publicitaires ou des skins un peu fun qui seront débloqués en montant de niveau.

En conclusion, Bus Simulator 18, c’est 2 ans de patience plutôt utiles, malgré encore quelques défauts qui rendraient la simulation encore plus aboutie, le jeu arrive vraiment vous mettre dans la peau d’un chauffeur de bus. Avec une météo dynamique et un système jour-nuit autonome, le jeu deviendrait l’ultime simulation de Bus, mais sans cela, le jeu manque cruellement de dynamisme et de difficulté. Au final, Bus Simulator 18 a su corriger quelques erreurs du passé, même s'il est loin d'être parfait.


Note de la rédaction 8/10 : Malgré ses défauts, Bus Simulator 18 est une simulation réussite, qui vous fera prendre conscience du quotidien des chauffeurs de bus.

0 vue
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now