• Couple of Gamer

[Test'1D][Epic Games Store] Arcadegeddon


Après une sortie en Early Access sur PlayStation 5 et PC en 2021. Le TPS multijoueur coopératif, développé et édité par IllFonic, Arcadegeddon, quitte son statut d'Accès Anticipé, et sera aussi disponible sur Xbox le 5 juin. Et après avoir affronté nos ennemis en solo, il est temps de dévoiler notre test.

Trailer du jeu

Arcadegeddon est un TPS multijoueur, coopératif où l'on va aider Gilly, le propriétaire de la salle d’arcade, qui tente de sauver sa boutique des griffes d’une méga-corporation sans âme. Pour y arriver, il connecte les meilleurs jeux de la salle afin de créer un super jeu. Malheureusement, la méga-corporation Fun Fun Co. le pirate et y implante un virus. Il va donc falloir sauver le jeu. Mais aussi, la dernière salle d’arcade de la ville.


Avant de commencer notre aventure. Il faudra créer notre personnage. Pour cela, deux sections s'offrent à nous. Le corps et la tête. Dans un premier temps, on commencera par le corps en choisissant parmi quelques articles disponibles. On pourra d’habiller d’un haut, un pantalon et des gants. 2 de chaque exemplaire. Ensuite, on passera à la tête. Encore une fois, la personnalisation sera limitée. On va avoir le droit à deux têtes et deux coiffures. Une fois terminé, on pourra se lancer dans notre aventure. Bien sûr, par la suite, on débloquera une multitude de nouveaux cosmétiques pour notre personnage.

Une fois que notre personnage est prêt, il est temps de commencer notre mission afin d'aider Gilly. Pour cela, il faudra rentrer dans sa borne d'arcade, afin de détruire le virus qui s'est glissé à l'intérieur. Seul ou jusqu'à 4 joueurs, on va donc faire face à différentes missions, et faire un peu de nettoyage. Nos missions seront aléatoires. Il sera donc impossible de rencontrer le même niveau deux fois de suite. Cependant, même si le lieu change. Principalement, l'objectif sera souvent le même. C'est-à-dire, déverrouiller des portes, ou survivre à une vague d'ennemis. Pour vaincre les ennemis, on commencera l'aventure, avec une arme au corps-à-corps, une arme à distance, et un electrogant, qui va permettre de lancer des techniques spéciales.


Par la suite, on pourra changer d’armes. Pour cela, il faudra prendre le temps de fouiller chaque recoin dans l'espoir de trouver des caisses ou des box. Comme dans beaucoup de jeux, la qualité de l'objet dépendra de sa couleur. Parfois, on pourra même aussi trouver des badges, éparpillés un peu partout, qui nous donneront différents bonus. Si on a de la chance (ou pas) il sera possible de mettre la main sur des portails de boss. Comme son nom l'indique, il faudra donc être armé jusqu'aux dents afin de faire face à un ennemi puissant. Mais si on a le courage de l'affronter, on passera directement au niveau suivant, et on récupérera des armes de qualité. À la moitié d'un niveau, il sera possible de faire une petite pause dans une sorte de QG. Il pourra reprendre de la vie, faire des achats dans une boutique, ou augmenter le niveau du jeu, si l'aventure nous paraît trop simple. Après cette petite pause, on pourra repartir pour terminer la seconde partie de la mission, et atteindre le niveau supérieur. Malheureusement, si on meurt, ou si on s'arrête entre deux missions, il faudra reprendre au niveau 1, et de nouveau gravir les échelons. Heureusement, des checkpoints seront disponibles aux niveaux 15, 25, 40, allant jusqu’à 90. Histoire de ne pas toujours recommencer à 0.

Entre deux parties, on retournera à la salle d'arcade. Dans ce dernier, on y trouvera les membres de notre clan, qui sont prêts à nous donner diverses missions, afin de récolter de l'expérience pour notre joueur. Mais aussi des points et des accessoires. Ces missions ne seront, ni plus ni moins, que des quêtes à accomplir pendant notre périple dans le jeu vidéo.


Comme dit plus haut, tout au long de l'aventure, on obtiendra une multitude de vêtements, accessoires et autres, nous permettant de personnaliser notre héros. Mais aussi ses armes. Chacune des armes du jeu possédera sa personnalisation, afin de se démarquer des autres. Bien sûr, ce n’est que du cosmétique, et ça n’affectera en rien le gameplay. Seule la modification de l’electrogant permettra de modifier nos coups spéciaux, et ajoutera des bonus supplémentaires.


Il est largement possible d'affronter les défis d’Arcadegeddon seul. Et si l'aventure nous paraît encore trop simple, on peut augmenter la difficulté grâce à quelques pièces. Mais comme dans tous les jeux coopératifs, l'aventure est plus amusante à plusieurs. Et encore plus si on joue entre amis. Même si avec un peu de difficulté, on peut s'amuser seul. Le jeu reste très ennuyant. Donc, pour le savourer comme il se doit, il vaut mieux avoir une team avec qui jouer.

Arcadegeddon a cette petite touche graphique qui nous fait penser à Fortnite, par son univers et ses couleurs. À la différence, c'est qu'on joue des personnages qui font plus des aliens que des humains. Et pour le coup, c'est plutôt réussi. Là où ça coince, c'est sur la bande son. Certes, le type électro, c'est très bien pour se motiver. Mais lorsque l'on enchaîne les parties, cela devient très vite énervant. Et quand on n’est pas trop accro à ce genre de musique, ça tape très vite sur les nerfs.


Pour conclure, Arcadegeddon est un très bon jeu. L'expérience n'est pas mauvaise, bien au contraire. C'est dynamique et vivant. Et très joli. La musique est dynamique, bien qu'elle soit prise de tête lorsque l'on joue de nombreuses heures. Cependant, il est vivement conseillé d'avoir une équipe avec qui jouer. Sinon, l'ennui s’installe très vite. Et on finit par lâcher le jeu.


239 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout