• Couple of Gamer

[Test][Steam] Chorus


Après de très courts trailers ne montrant pas vraiment ce que nous réserve le jeu. Chorus, l'aventure spatiale de Fishlabs et Deep Silver, pointe enfin le bout de son nez. Très discret depuis sa première annonce, on était intrigué par son histoire et ses batailles. Mais maintenant qu'on l'a entre les mains, on a des choses à dire. Est ce le jeu qu'on attendait ? Ou une surprise inattendue. Quoi qu'il en soit, on a parcouru l'univers pour découvrir tous les secrets de Chorus, et vous donner notre avis sur ce jeu, disponible dès le 3 septembre sur PlayStation, Xbox et PC.

Trailer du jeu

Une Rédemption spatiale !

Chorus est un jeu de tir de combat spatial à la 3ème personne dans lequel on prend le contrôle de Nara, une ancienne guerrière du Cercle, et de son vaisseau spatial Forsaken. Dans ce jeu, on va devoir parcourir l'univers, afin de s'équiper des armes les plus dévastatrices, pour faire face au Grand Prophète qui les a créés, et retrouver la rédemption sur les erreurs commises dans leur passé. Bien sûr, l'histoire est bien plus complexe que ça. Mais pour éviter tout spoiler, on en dit le minimum. On hésitait même à parler de Forsaken, qui n'est pas le premier vaisseau de notre protagoniste. Mais, étant donné qu'on le débloque assez rapidement dans le jeu, et que ce dernier a un lien très fort avec Nara, on se sent obligé d'en parler.


Pendant notre quête de rédemption, on va devoir aider la résistance, qu'on a autrefois attaquée, afin de mettre un terme aux agissements du culte du Grand Prophète, et de fermer les failles qu'il ouvre à travers toute la galaxie. Pour progresser dans ce monde semi-ouvert, on devra suivre une suite de quêtes, qui vont nous permettre d'améliorer notre vaisseau. Mais surtout, qui vont nous raconter toute l'histoire de Nara, à travers des souvenirs.

Les quêtes histoire, quêtes principales du jeu, vont être marqué d'un point jaune sur la carte. Lors de ces quêtes, on va principalement s'attaquer aux vaisseaux du culte, et explorer les souvenirs de Nara, afin de récupérer des armes pour le vaisseau. Mais le plus important, la quête principale va nous permettre d'obtenir les différents rites, très utiles au cours de l'aventure. Surtout face aux boss.


Bien sûr, qui dit monde semi-ouvert, dit liberté. Entre deux quêtes, il sera possible d'explorer les différents lieux de la galaxie. Ils ne sont pas très nombreux. Mais la plupart sont assez grands. Et chacun de ces lieux offre une pluie de quêtes annexes. Ces dernières vont être très simples, et souvent répétitives. Car il faudra escorter des vaisseaux alliés. Tuer des vagues d'ennemis. Ou encore, examiner des épaves. Mais elles restent très importantes. Car elles vont nous permettre de gagner des mods ou des armes pour notre vaisseau, ainsi que quelques crédits. De plus, en fouillant de fond en comble la galaxie, on y trouvera aussi quelques trésors bien cachés.


Chorus n'est pas un jeu très difficile. Enfin, tout dépendra de la difficulté choisie, et de l'activation ou non du Permadeath. Car selon ces choix, l'aventure sera plus ou moins difficile. Par exemple, jouer à Chorus en facile, sans le Permadeath, permet de parcourir l'histoire en une dizaine d'heures, sans trop se préoccuper des quêtes annexes. Et même si certains boss donneront un peu de fil à retordre, même en facile, on va venir à bout du jeu très rapidement. Par contre, si on commence à activer le Permadeath, et qu'on augmente la difficulté, Chorus devient un véritable défi. Car les ennemis ne font aucun cadeau.

La puissance des rites.

Dans Chorus, notre mission principale va être de récupérer les différents rites, afin d'arrêter le Grand Prophète. La plupart du temps, ces rites vont se trouver dans des temples. Et pour les obtenir, il faudra résoudre quelques énigmes, pas toujours évidentes. Car résoudre une énigme avec un vaisseau spatial, ce n'est pas une partie de plaisir. Le premier rite de Nara, le Rite des Sens, va nous permettre de détecter des choses utiles, comme des objets. Mais aussi, il va servir à détecter des lieux, des quêtes annexes, ou les objectifs d'une quête. Parfois, on se perd un peu dans cette immense galaxie. Et grâce au rite des sens, on retrouvera notre chemin.

Par la suite, on débloquera d'autres rites, qui seront surtout très utiles en combat. Le second rite, Le Rite de la Chasse, va permettre de sauter vers une cible, ou vers un champ de protection. L'avantage de ce rite, c'est qu'une fois utilisé, on va augmenter nos dégâts de 50%. Donc, un petit rite de la chasse bien placé, et adieu les ennemis. Le troisième rite, Le Rite de la Tempête, va briser les boucliers des ennemis, même les plus puissants. Grâce à ce rite, on va pouvoir faire tomber un bouclier en un seul coup, évitant ainsi la pluie de munitions sur l'ennemi, pour lui faire tomber son armure. Ce rite sera très utile contre les sans-visage, des ennemis très redoutables. Mais aussi contre la corruption. Ensuite, il y a le rite de l'étoile. Ce dernier va permettre d'atteindre la vitesse maximale du vaisseau. On pourrait croire que ça ne sert pas à grand-chose. Mais la vitesse va permettre de briser certains passages, et tuer les Essaims, des ennemis groupés qui ne peuvent pas être tués avec de simples armes. Pour finir, le rite de contrôle. C'est un rite qu'on découvre à la toute fin de l'aventure. Avec ce dernier, on va pouvoir prendre le contrôle des vaisseaux ennemis, afin de les lancer sur les autres vaisseaux.


Tous ces rites sont obligatoires. En plus d'être très utiles en combat, on s'en servira pour résoudre certaines énigmes, ou pour explorer les différents temples du jeu. Malheureusement, plus on va avancer dans l'histoire, plus les rites vont avoir du mal à charger. Heureusement, grâce aux fragments de rites, on va pouvoir améliorer la jauge de recharge des rites, afin de pouvoir les utiliser le plus souvent. Mais pour trouver ces fragments, il faudra obligatoirement passer par les quêtes annexes.

La force d'un vaisseau.

Bien sûr, on ne va pas parler de Chorus sans parler du vaisseau et des combats. Car si de son côté, Nara utilise les rites, Forsaken a lui aussi le droit à ses petits jouets pour faire face à l'ennemi. Les combats dans Chorus sont très répétitifs. Car pendant l'aventure, on va faire que ça. On ne peut pas explorer la galaxie tranquillement, sans qu'un groupe d'ennemis vienne nous déranger. Et même si parfois, on n'est pas obligé de combattre, on peut juste fuir. On n'échappera pas aux batailles spatiales.


Le vaisseau sera équipé de 3 armes, qui vont se débloquer au fur et à mesure qu'on progresse dans l'histoire. On va avoir une Galting, une sulfateuse très facile à utiliser, qui s'adaptera à presque tous les ennemis. Un Canon-Laser, qui sera surtout idéal contre les vaisseaux protégés par un bouclier, avant de découvrir le rite de la tempête. Et pour finir, le Lance-Missiles. Comme son nom l'indique, il va lancer des missiles. Cette arme sera très utilisée vers la fin du jeu, contre les immenses vaisseaux de guerre. Plus on utilisera nos armes, plus elles monteront de niveau. Les armes peuvent être changées au cours de l'aventure, si on en a la chance d'en trouver de nouvelles. Toutes les armes ont un niveau, et une couleur qui représente la rareté. Plus l'arme est rare, plus elle est puissante.

En plus des 3 armes, notre vaisseau peut être équipé de 3 mods. Ces derniers vont servir à améliorer la puissance de nos armes, ou à augmenter notre vie ou notre bouclier. Comme pour les armes, les mods ont tous un niveau et une couleur de rareté. Pendant l'aventure, il sera possible de faire un tour dans certains hangars des grandes "villes", afin d'améliorer le vaisseau et ses équipements, contre quelques crédits.


Plus on va utiliser nos armes, nos rites, ou nos capacités, comme la transe de dérive, qui va permettre de changer de trajectoire rapidement tout en gardant notre vitesse, plus elles vont augmenter leur niveau. En gros, plus on combat, plus on devient fort. Malheureusement, il n'y a pas de suivi de ce côté. On évolue donc quand le jeu l'a décidé.

Un magnifique voyage à travers l'univers.

Le monde de Chorus est plein de surprises. Et même si on a l'impression de faire toujours la même chose, on a le droit à un sublime voyage à travers la galaxie. Chaque nouvelle zone découverte nous fait voir un autre aspect de la galaxie. Au total, il y a 4 zones différentes à découvrir. On va avoir la zone classique, avec quelques stations spatiales, et de nombreux astéroïdes qui vont dessiner le paysage. Une zone un peu plus glaciale, avec d'énormes blocs de glace. Ou encore, une immense ville spatiale, où de nombreux vaisseaux sont regroupés. Et quel que soit l'endroit, on va prendre une claque monumentale. La direction artistique de Chorus est magnifique. On n'a jamais autant apprécié un voyage dans la galaxie. C'est beau, avec de nombreux petits détails qui rendent ce voyage encore meilleur.

Bien sûr, il y a aussi les batailles. Même si les combats classiques restent ... Classique. Parfois, on a le droit à de vraies batailles spatiales, avec des immenses vaisseaux mères qu'il faut détruire de l'intérieur. Et à ce moment-là, on va se sentir comme Luke Skywalker, quand il part détruire l'étoile noire. C'est exactement la même sensation. On fonce à toute vitesse dans un petit trou du vaisseau mère, et on détruit son cœur pour le faire exploser. Et ce genre de bataille, c'est tout simplement jouissif. Il y a aussi certains combats de boss qui, malgré leur difficulté, sont très impressionnants, et très bien réalisés. Et même si on souffre lors de ces combats, on prend notre pied.


Certes, Chorus n'est pas non plus le jeu parfait. Il a aussi son lot de défauts. Et même si on radote, on trouve les combats assez répétitifs. Mais ce n'est pas le plus gros défaut de Chorus. Celui qui nous a le plus énervé pendant cette aventure, c'est la lenteur des déplacements. Parfois, pour rejoindre une quête, il faut parcourir 90km. En vaisseau spatial, ça parait peut. Mais c'est extrêmement long. Et quelques fois, on va mettre beaucoup trop de temps à atteindre notre lieu de quête. Heureusement, par la suite, grâce au rite de l'étoile, on va pouvoir donner un petit coup de boost. Mais ça reste limite. Seules les portes d'hyper-vitesse peuvent nous procurer un boost illimité. Malheureusement, on n'en trouve pas toujours.

L'assaut final !

Pour conclure, on attendait beaucoup Chorus, car il nous intriguait vraiment. Et une fois qu'on a mis les mains dessus, on a été transporté dans un univers qui nous a totalement surpris. Certes, le jeu a quelques défauts. Mais son histoire, ses batailles et ses mondes nous font oublier ses petites imperfections. Et une fois qu'on part à l'aventure, on se laisse transporter par l'univers que Chorus a à nous offrir.



2 003 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout