top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test][Battle.net] Diablo IV


Disponible depuis le 6 juin sur PC, PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One et Xbox Series X|S, Diablo IV est le nouvel opus de la célèbre License Hack'n'slash de Blizzard Entertainment. Dans ce dernier, notre héros va devoir pourchasser Lilith, la célèbre démone qui s'apprête à vouloir détruire le Sanctuaire. Et après de nombreux affrontements, il est temps pour nous de dévoiler notre avis.

Trailer du jeu

Bienvenue en enfer !

Diablo IV est le nouvel épisode Hack'n'slash de la franchise Diablo, et qui fait suite à 10 années d’absence. Dans ce dernier, on retourne à Sanctuaire. Un monde où une nouvelle guerre entre les anges et les démons est sur le point d'éclater. Notre mission, en tant que héros, est d'éviter que cela se produise. Et pour y arriver, il faudra repousser Lilith la démone venue mettre les lieux à feu et à sang.


Diablo IV est composé de 6 actes, en plus d'un prologue et d'un épilogue. Pour mener à bien nos missions, il faudra simplement parcourir les régions afin d'accomplir une suite de quêtes, jusqu'à détruire la source du mal. Pour cela, il faudra se rendre dans tous les lieux qui nous seront demandés, afin d'avancer dans notre quête. Au cours de l'histoire, on aura également la possibilité d'accomplir diverses quêtes secondaires, afin d'aider les villageois de chaque ville, et d'explorer de terribles donjons. Pour venir à bout de l'aventure, il faudra compter une trentaine d'heures de jeu rien que pour la quête principale. Bien entendu, Diablo est surtout connu pour son secondaire colossal. Et peut facilement monter jusqu'à 200h de durée de vie, en prenant le temps de réaliser toutes les missions secondaires, sans oublier le contenu endgame.

La voie du mal !

Avant de partir à l'aventure, il faudra commencer par créer notre héros. Pour cela, on devra choisir entre la classe Barbare, Nécromancien, Sorcier, Voleur ou Druide. Une fois sélectionné, il sera temps de passer à la personnalisation. Sexe. Visage, teinte de peau. Couleurs des yeux. Cheveux. Ainsi que la parure pour rendre notre futur héros unique. Pour que l'aventure nous ressemble, avant de lancer le jeu, on pourra choisir entre deux modes de difficulté, Aventure ou Expertise, avec la possibilité d'activer le permadeath.


Après avoir configuré notre partie, et personnalisé notre héros, on pourra partir combattre. Ce que l'on va devoir faire dès les premières minutes de jeu. Dans Diablo IV, les combats se dérouleront en temps réel. Pour venir à bout de nos ennemis, il faudra effectuer une attaque simple, ou utiliser l'une des diverses techniques que l'on pourra débloquer au fil de l'aventure, en échange de points de mana. Pour recharger ces points de mana en combat, il faudra simplement porter des attaques simples.

Même si certains ennemis auront des techniques variées, comme les pouvoirs de glace ou plus de points de vie. Dans l'ensemble, les mobs seront faciles à vaincre. Contrairement au boss ou aux élites qui vont nous demander un peu plus de techniques et d’esquives.


À chaque fin de combats, on gagnera de l'expérience qui va nous permettre de prendre des niveaux. Ces niveaux vont nous permettre d'obtenir des points de compétences que l'on pourra échanger dans un arbre à talents, pour renforcer nos attaques ou pour en débloquer de nouvelles. Chaque héros aura ses propres compétences. Et chaque joueur pourra personnaliser son style de combat en fonction des techniques.

Tout au long de l'aventure, on récoltera des équipements de manière aléatoire, que l'on pourra équiper, revendre, ou même transmettre à d’autres personnages grâce au coffre lié au compte.


Les niveaux de l'aventure s'adapteront au niveau du joueur. Un joueur s'occupant principalement de la campagne pourra finir le jeu au niveau 45. Tandis qu'une personne farmant au maximum l'aventure pour venir à bout de l'histoire au niveau 80 voire plus. On aura donc toujours un équilibre lors des combats.

Pas le temps de s'ennuyer !

Lors de notre aventure, on passera beaucoup de temps à se balader, afin d’effectuer de nombreuses quêtes secondaires. Ce qui nous prendra énormément de temps. Et même si les villageois de chaque ville vont avoir grand besoin d'aide. Il y aura beaucoup plus à faire que ces simples quêtes.


Pour les fans, de JcJ, il y aura la possibilité d'affronter les autres joueurs grâce à des zones JcJ. Mais qui ne seront pas obligatoire pour leurs joueurs qui préfèrent uniquement le JcE.


Tout au long de notre voyage, on aura la possibilité de tomber sur des cryptes et des souterrains qui regorgeront de trésors. Sous forme de donjon, il faudra tenter le tout pour le tout, afin de percer leurs secrets, et de terrasser les ennemis qui s'y trouvent. Et bien sûr, obtenir de belles récompenses.

Le jeu étant également jouable en multijoueur, il sera possible d'effectuer de multiples événements, dispersés un peu partout dans le monde. Sauvetage. Briser des rituels. Ou encore, vaincre de terribles élites qu’on ne pourra pas vaincre seul. Et même si le monde reste assez vide malgré le crossplay, on pourra compter sur de nombreux clans pour de mortelles soirées.


Et quand on croit que c'est fini, il y en a encore. Après la campagne, on débloquera du contenu endgame, prêt à mettre tous les joueurs face à de nombreux défis, bien plus complexes. Comprenant, un nouveau donjon qui permettra de débloquer le niveau de monde III. Pour un jeu plus difficile, mais qui permettra de récupérer de plus belles récompenses. Les donjons du cauchemar, rejouable grâce à des amulettes, avec une augmentation de la difficulté. Les Vagues Infernales qui envahiront de manière aléatoire une zone d'une multitude de démons, avec en récompenses, des cendres aberrantes que l’on pourra utiliser pour ouvrir des coffres. Et pour finir, Les Champs de la Haine et les Boss Mondiaux, qui nous permettront de gagner des récompenses uniques. Tout cela nous permettra, en plus de l’histoire, de passer des nombreuses heures dans le jeu.

L'enfer dans toute sa splendeur !

La direction artistique de Diablo IV est d'une beauté surprenante. Sur PC, chaque décor nous en met plein la vue. L'univers est sublime, et plein de vie, que ce soit in-game, ou lors des cinématiques. La seule chose que l'on regrette le plus, c'est le manque de variété dans le bestiaire. Après quelques heures, on finit par rencontrer le même type d'ennemi. Heureusement, les boss sont là pour relever le niveau.


Bien sûr, comme tous les jeux de Blizzard Entertainment, on va aussi avoir le droit à un OST magistral qui va nous accompagner jusqu'à la dernière seconde. Sans oublier la mention spéciale pour le somptueux doublage Français parfaitement réussi.


Le jeu aura aussi quelques défauts, dont certains bugs frustrants. De notre côté, le plus récurrent, nous obligeait à refaire une quête, avant de reprendre la campagne. Un bug décevant et frustrant. Surtout pour un jeu d'un studio comme Blizzard Entertainment.

Une descente au enfer mémorable?

Pour conclure, Diablo IV est à l'image de Diablo III, avec une campagne plus longue. Ce qui fait de lui un merveilleux jeu à découvrir. Et qui plaira facilement aux nouveaux joueurs comme aux anciens. Mais il n'est pas parfait. Même si le jeu est très beau, le bestiaire est limité, et il y a beaucoup de bugs lors de la campagne principale. Ce qui va très vite nous frustrer. Heureusement, Diablo IV reste Diablo. Et même ses imperfections vont nous paraître légères, face à l’immensité de son monde et son contenu.


174 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page
Couple of Gamer ...