• Couple of Gamer

[Test'1D][Steam] ANNO : Mutationem


Disponible le 17 mars sur Steam et PlayStation, ANNO : Mutationem est un jeu d'action-aventure, développé par ThinkingStars, et édité par Lightning Games, qui nous plonge dans un monde cyberpunk, mélangeant des graphismes 2D et 3D dans un style pixel art, en compagnie de Anne, une louve solitaire entraînée au combat, qui va partir à la recherche de son frère disparu. Une aventure pleine de mystère, qu'on a eu la chance de découvrir avant sa sortie, afin qu'on puisse donner notre avis sur ce petit jeu plein d'actions et d'intrigues.

Trailer du jeu

ANNO : Mutationem est un petit jeu d'action-aventure avec des éléments RPG, où l'on incarne une certaine Anne, une redoutable guerrière, qui va parcourir les villes cyberpunk à la recherche de Ryan, son frère disparu. Accompagnée de sa fidèle acolyte Ayane, une hyper hackeuse, elles vont s'embarquer dans une histoire qui dépassera leur entendement.


Pour progresser dans l'aventure de ANNO : Mutationem, il va falloir suivre une suite de quêtes, qui va nous mener très loin de chez nous. Entre la ville néon de Noctis, les souterrains, les égouts, ou encore, le cargo en mer, l'aventure nous fera voyager à travers son univers en pixelart, où l'on fera la rencontre de nombreuses personnes, et surtout ennemis. La quête principale du jeu est très linéaire. Et il suffira de suivre le point rouge sur notre carte pour se diriger vers notre objectif. Mais pendant notre aventure, certaines personnes nous donneront des quêtes secondaires, que l'on pourra accomplir à tout moment. Il y a 23 quêtes secondaires au total. Ces dernières ne sont pas obligatoires. Mais certaines nous apporteront quelques récompenses, qui vont nous servir à faire évoluer notre personnage.


En plus de la quête principale, et des quêtes secondaires, on va participer à de nombreuses activités, comme jouer les barman, faire des combats de rue, et bien d'autres. Ces activités vont souvent s'apparenter à des mini-jeux. Et pour les fans de rétro, il sera même possible de jouer à Pong sur une vieille borne arcade. De quoi s'amuser entre deux missions.

Pendant notre aventure, on va être amené à se battre contre de nombreux ennemis. Pour pouvoir être à la hauteur, on sera équipé de deux épées, une légère et une lourde, ainsi qu'une arme à feu. Et plus tard, notre petite guerrière pourra se transformer, et devenir invulnérable pendant quelques secondes, en enchaînant des coups de lames qui feront de très gros dégâts aux ennemis. Les combats contre les mobs ne sont pas très compliqués dans ANNO : Mutationem. Il suffira simplement de tirer sur les ennemis volants, comme les drones, ou d'enchaîner les coups d'épées sur les ennemis au sol. Tout en parant les attaques, et en effectuant quelques roulades pour esquiver. Contre les boss, l'histoire sera un peu différente. Car ces derniers sont un peu plus redoutables que les simples ennemis que l'on va rencontrer dans le jeu. Et pour les vaincre, il faudra procéder par étapes. Dans un premier temps, briser la protection du boss. Une fois le bouclier brisé, on va pouvoir attaquer le boss quelques secondes, pour lui faire perdre de la vie. Mais très vite, son bouclier va revenir, nous obligeant à recommencer la première étape. Jusqu'à l'exécution de la cible. Au début, c'est assez long et difficile. Car les boss sont des sacs à PV. Et on ne fait que très peu de dégâts. Mais par la suite, avec la transformation, on commencera à se défaire des boss plus rapidement. Et c'est tant mieux.


Pour que les combats ne s'éternisent pas, il va falloir faire évoluer son personnage, mais aussi son équipement. Du côté de notre héroïne, on va avoir le droit à un arbre à talents, avec 3 branches. Les branches d'expertises et tactiques vont nous permettre de débloquer des nouveaux combos, ou d'autres techniques spéciales, comme le piratage, pour pouvoir pirater des systèmes de sécurité. Pour débloquer les compétences de ces branches, il faudra utiliser des crédits qu'on récoltera en tuant des ennemis, ou en accomplissant des quêtes. La 3e et dernière branche, Basique, va nous permettre d'augmenter les attributs de notre héroïne. Pour pouvoir débloquer un talent dans cette branche, il faudra utiliser des points de GROM. Ces derniers s’obtiendront uniquement après avoir vaincu certains boss.

En plus des différents talents, on va pouvoir changer nos armes. La plupart de nos armes vont s'obtenir en progressant dans l'histoire. Mais si on le souhaite, on peut toujours en acheter dans une boutique. Changer nos armes va nous permettre d'améliorer notre puissance d'attaque. Mais pour être encore plus puissance, on va pouvoir installer des puces sur chacune de nos armes, afin de leur apporter des caractéristiques élémentaires de foudre, feu ou glace. Les puces peuvent être installées sur les 3 armes de notre héroïne. À nous de choisir celle qu'on utilise le plus, pour équiper la bonne puce à la bonne arme. Par la suite, on va pouvoir débloquer des armes de plus en plus puissantes, comme des lance-roquettes.


Pendant notre aventure, on va pouvoir récolter de nombreux objets. Ces derniers, pour la plupart, ne seront pas très utiles. Et on va s'en servir pour les obtenir des matériaux, qui vont nous permettre de créer de nouveaux objets. Il ne faut donc pas négliger l'exploration, afin de récupérer un maximum d'objets. Depuis le menu, et grâce à certains matériaux, on va pouvoir créer des objets de soins, des grenades, ou encore, quelques boost pour notre héroïne. Pour le reste, il faudra obligatoirement se rendre dans une boutique spécialisée, afin de créer des puces, ou autres objets très utiles pour Anne. Fouiller les moindres recoins va aussi permettre de découvrir des indices, ou des documents très importants, qui vont nous permettre de mieux comprendre l'histoire du jeu.

ANNO : Mutationem est un petit jeu en pixelart, qui réussit à nous séduire par son style très cyberpunk. Hormis quelques zones souterraines, qui sont plus Post-Apo que Cyberpunk, le reste des villes que l'on va découvrir, sont très colorées, avec un style néon qui nous en met plein les yeux. C'est très agréable de parcourir ces villes lumineuses. Même si on y fait très vite le tour. On aurait aimé pouvoir parcourir de grandes villes. Mais ANNO : Mutationem reste un petit jeu indépendant. Et le si peu qu'il nous offre, nous en met déjà plein la vue. De plus, on a le droit à un bestiaire plutôt varié. Et une petite garde-robe pour Anne, très sympathique. Son seul point faible reste sa bande-son. Elle est loin d'être aussi transcendante que l'univers du jeu. Mais le doublage en japonais apporte le petit plus, qui nous fait oublier la faiblesse de l'OST.


Pour conclure, ANNO : Mutationem est une très bonne découverte, qui nous plonge dans un monde cyberpunk très réussi. Certes, le jeu n'est pas sans défauts. Entre les boss sac à PV, l'OST un peu en retrait, et la trame principale très vite expédiée, l'expérience peut très vite être décevante. Mais l'intrigue réussit à nous tenir en haleine jusqu'au bout. Et avec le duo Anne/Ayane, on s'immerge encore plus dans cette aventure.


429 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout