top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test'1D][Steam] Jack Move


Disponible depuis le 8 septembre sur PC, PlayStation, Nintendo Switch et Xbox. Jack Move est un JRPG développé par So Romantic, et édité par HypeTrain Digital, qui nous plonge dans un univers cyberpunk, en compagnie de Noa, une hackeuse qui se retrouve plongée dans un monde de meurtres, d'enlèvements et de recherches obscures après la disparition de son père. Et après avoir piraté Monomind comme il se doit. Il est temps pour nous de donner notre avis sur ce jeu.

Trailer du jeu

Jack Move est un petit JRPG indépendant où l'on prend le contrôle de Noa, une jeune pirate informatique de Bright Town, qui va devoir se battre, et utiliser ses talents, contre la méga-corporation Monomind, afin de retrouver son père enlevé par cette société. Pour l'aider, Ryder, son meilleur ami, et Guin Blakely, son oncle, seront eux aussi de la partie. Ensemble, ils vont s'infiltrer dans les infrastructures de Monomind, et retrouver le père de Noa.


On commence notre aventure en compagnie de Noa, qui va tenter d'infiltrer un bâtiment. Ce petit prologue va nous permettre de découvrir le jeu, et ses bases. Dans Jack Move, on va avoir une phase d'exploration, qui va nous permettre de parcourir divers donjons, et d'effectuer quelques quêtes. Lors de ces phases d'exploration, on va parcourir divers lieux qui auront un niveau de menace. Plus le niveau sera élevé, plus on sera sûr d'avoir des combats. D'ailleurs, les combats, parlons-en. Jack Move propose des combats au tour par tour, comme dans de nombreux JRPG. Sauf que pour attaquer nos ennemis, ou même, avoir des attaques spéciales, ou augmenter nos stats, on devra installer des puces sur notre héroïne. D'un côté, des softwares, pour ajouter des attaques à notre combattante. Et de l'autre, des hardwares, qui vont servir à améliorer ses stats. Tout au long de l'aventure, on va découvrir de nombreuses puces qui permettront de créer un héros de plus en plus fort, et avec une multitude d'attaques. En plus de ça, lors des combats, on aura une jauge de Jack Move. Une fois pleine, on pourra lancer une attaque spéciale qui demandera d'effectuer un enchaînement de touches. Pour finir, on pourra aussi utiliser des patchs, qui sont l'équivalent des objets dans un jeu, afin de se soigner ou autre.

Le prologue de Jack Move, en plus de nous apprendre les bases, nous permet aussi de lancer l'histoire, avec l'enlèvement du père de Noa. On va aussi découvrir la ville principale du jeu, où vivent Guin et Ryder. On va en apprendre un peu plus sur nos héros, juste avant de partir à l'aventure. Après ça, Noa partira seule, avec de l'aide à distance de ses compagnons d'armes. Mais lors des combats ou des donjons, elle sera toujours seule. On pourrait croire que c'est un handicap face aux nombreux ennemis rencontrés pendant l'aventure. Car les robots mécaniques de Monomind se battront rarement seuls, hormis les boss. Mais finalement, même seule, les hack de Noa sont assez puissant pour terrasser chaque ennemi.


L'aventure est composée d'une quête principale qui dure un peu moins de 6-7 heures en ligne droite. Mais si on souhaite explorer le jeu dans son ensemble, et effectuer les différentes quêtes secondaires, pas si nombreuses que ça, on mettra un peu moins de 8-9 heures à en voir le bout. Pour un JRPG, c'est assez court. Mais pour un jeu indépendant, ça reste une très belle durée de vie. Même si parfois, on aimerait que ça se prolonge, encore et encore. Car les personnages de Jack Move sont assez attachants pour nous donner envie de continuer l'aventure avec eux.

Jack Move est un jeu en pixelart, au style qui se veut cyberpunk. Mais qui ne l'est pas vraiment. Du moins, dans les donjons. Les villes le sont un peu plus, avec des jeux de couleur très néontisé. Mais pour le reste, on est plus dans un monde à la Tron. Ce n'est pas pour autant que ce n'est pas réussi. Bien au contraire. L'exploration de chaque lieu de Jack Move est agréable. Mais ce qu'on apprécie le plus, ce sont les nombreux boss. Comme le char avec une grosse tête, ou encore, l'oracle surpuissant, avec ses grosses gaines électriques. La direction artistique de Jack Move est très belle. Et on ne regrette pas une seule seconde notre aventure grâce à elle. Seule la musique du jeu est un peu trop répétitive. Et à la longue, on a envie de la mettre en sourdine. Heureusement, le jeu n'est pas trop long. Donc, on la supporte jusqu'à la fin.


Pour conclure, Jack Move est un très bon JRPG avec une histoire intéressante. Même si elle n'est pas exceptionnelle. Les combats qui met en avant le piratage informatique rend le jeu original. Et le fait d'être toujours solo permet au jeu de se différencier des autres JRPG que l'on peut connaître. On regrette tout de même sa courte durée de vie pour un JRPG. Mais qui reste raisonnable pour un jeu indépendant.


173 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page
Couple of Gamer ...