top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test'1D][Steam] Have a Nice Death


Disponible depuis le 22 mars sur PC et Nintendo Switch. Have a Nice Death est un roguelike d'action en 2D, développé par Magic Design Studios, et édité par Gearbox Publishing, dans lequel on y incarne la Mort au bord du burnout, devant remettre ses employés sur le droit chemin, avant que l'équilibre des âmes ne soit compromis. On a donc empoigné notre faux, et montré qui commandait au personnel récalcitrant, le temps d'un voyage dans les enfers. Et surtout, pour donner notre avis sur ce roguelike, aussi mignon qu'impitoyable.

Trailer du jeu

Have a Nice Death est un roguelike en 2D qui nous raconte l'histoire de la Mort, qui, après avoir léguée son travail à certains de ces employés, se retrouve au bord du burnout face à la paperasse des nombreuses morts nouvellement arrivées. Pour éviter de craquer, elle va donc reprendre sa faux, et calmer certains de ses employés, dispersés dans différents départements de Death Inc.. Après une petite période d'Early Access, le petit roguelike en noir et blanc de Magic Design Studios, a enfin lancé sa 1.0. Ajoutant ainsi à l'aventure, un huitième et dernier département, le département du temps inévitable, incluant un nouveau boss, un mini-boss, des ennemis, une fin de scénario, des améliorations, et bien d'autres surprises au jeu.


Dans Have a Nice Death, on va donc prendre le contrôle de la mort. Et notre but va être de partir vaincre 8 de nos disciples, afin de remettre un peu d'ordre dans Death Inc.. Pour cela, il suffira simplement de parcourir les différents départements de l'entreprise, représentant chacun un univers. Département de la pollution, de l'agroalimentaire nocif, ou encore, des maladies. Pour chaque département, on aura plusieurs étages à parcourir, et un boss à vaincre. Pour progresser dans les différents niveaux du jeu, on devra utiliser notre faux, afin d'attaquer les nombreux ennemis qui se trouveront sur notre chemin. Tout en gérant la ruée, afin d'esquiver les attaques de nos ennemis. Plus on avancera dans le jeu, plus on découvrira de nouvelles armes, ainsi que des malédictions, qui permettront d'améliorer les stats de notre personnage. Au total, il y aura plus de 70 armes à découvrir. Et 3 arbres à malédictions à remplir.

Chaque monde se déroulera toujours de la même manière. On prendra l'ascenseur pour atteindre le département. Dans ce dernier, on devra parcourir les différents étages afin d'atteindre le boss. Avant chaque nouvel étage, il sera possible de sélectionner le lieu que l'on désirera explorer lors de l'étage suivant. Par exemple, une boutique, afin d'acheter de nouvelles armes. Le bureau de Monsieur Dumollard, pour améliorer son personnage. Un étage avec un boss secondaire. Et bien d'autres étages, plus dangereux les uns que les autres. Pour chaque nouveau département, on pourra explorer et progresser, selon notre envie.


En tuant des ennemis lors des différents étages que l'on explorera, on obtiendra des soulary. Et quelques fois, des petits lingots d'or. Ces deux ressources seront très importantes. Car elles vont nous permettre de faire quelques emplettes en boutiques, et aussi, d'améliorer Death Inc.. Mais aussi, sa partie. On aura aussi des Prismium. Des ressources très rares qui permettront d'acheter des améliorations ou des transformations. Il y aura d'autres ressources, comme les capsules de mana, des Kafés court, des cartes de ragestad, qui apporteront aussi leur lot d'utilité lors de l'aventure.

Bien sûr, Have a Nice Death étant un roguelike exigeant, l'aventure ne sera pas de tout repos. Et la mort nous guettera de très près lors de nos différentes explorations. Mais mourir sera aussi un bon point pour progresser. Car, comme dans de nombreux Die & Retry, à chaque fois que l'on perdra la vie, on gagnera de l'expérience en fonction de notre progression. Ce qui nous permettra de prendre des niveaux, et de débloquer des paliers dans l'arbre à compétences. Pour chaque niveau, on aura une nouvelle aide, pour les prochains niveaux que l'on fera. Mais mourir servira surtout à débloquer quelques paliers importants, qui nous permettront de ne pas recommencer le jeu à 0. Car, au début de l'aventure, même en mourant après avoir terminé 3 départements entiers, on est dans l'obligation de recommencer tout à zéro, même les boss, tant qu'on n'a pas atteint le palier 4. À partir de ce palier, on pourra directement passer au premier boss du jeu. Ensuite, il faudra atteindre le palier 12, afin de recommencer à partir du second boss. Un vrai calvaire pour ceux qui n'aiment pas refaire certains boss, ou qui ont déjà trop souffert.


Pour ajouter un peu de défi au jeu, avant chaque nouvel essai, on pourra parler à quelques employés de Death Inc., dont Josiane. Cette dernière nous proposera différents contrats avant de partir dans un département. Chaque contrat nous imposera des conditions à remplir, avec des bonus et des malus pour certains. Au début, on ne pourra accepter qu'un seul contrat. Mais par la suite, on aura la possibilité d'en accepter plusieurs en même temps.


Have a Nice Death est un jeu qui se dévoile petit à petit. On ne va pas tout découvrir lors de nos premières heures de jeu. Il faudra y passer un très long moment, et mourir de nombreuses fois, pour découvrir tous les secrets que nous réserve Death Inc.. Mais c'est aussi ça qui fait le charme du jeu. Par exemple, le jeu ne propose pas de mode Facile. Mais si on enchaîne trop les Burnout, le mode facile va automatiquement s'activer, afin de nous faciliter la vie. Une option que l'on découvrira un peu tardivement, quand on a la chance de ne pas mourir toutes les 5 minutes.

Même si ce petit jeu nous fait souffrir pendant des heures, on ne peut pas s'empêcher de l'apprécier. Surtout grâce à sa sublime direction artistique en noir et blanc, qui représente parfaitement le thème du jeu. Quelques fois, on aura le droit à des couleurs un peu plus flamboyantes, comme du rouge, ou un peu de verdure pour le boss final. Mais ça restera toujours aussi sombre, à l'image de la mort. Et pourtant, c'est un jeu plein de charme, avec des boss très réussis, et des personnages haut en couleur. Difficile de ne pas être charmé quand on voit notre petite mort, ou certains employés, qui, malgré leur côté glauque, sont vraiment trop adorables. De plus, on a le droit à un OST agréable, qui fait un peu, musique d'ascenseur. Mais qui fonctionne parfaitement bien.


Pour conclure, Have a Nice Death est une véritable surprise. Même si son côté roguelike le rend très vite répétitif. On passe d'agréables moments dans les différents départements de Death Inc.. De plus, sa direction artistique est tout simplement grandiose. Ce qui ajoute plein de charme à ce petit jeu pourtant très sombre. Et on prend plaisir à donner une petite correction aux employés récalcitrants de l'entreprise. Un bon petit jeu indépendant, qui rend la mort adorable.


186 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page
Couple of Gamer ...