• Couple of Gamer

[Preview][Steam][Early Access] Mount & Blade II: Bannerlord


Il y a 12 ans maintenant, TaleWorlds Entertainement faisait découvrir aux joueurs, son RPG médiéval au monde ouvert gigantesque, et au gameplay ultra libre, Mount & Blade. Adulé par la critique, le jeu est devenu une référence du genre. Mais après des années de bons et loyaux services, il fallait bien que cet opus cède sa place. Et depuis le 30 mars, les terres de Calradia, souffrent une nouvelle fois d'une guerre de territoire effroyable, avec Mount & Blade II : Bannerlord. Le second opus, toujours développé et édité par TaleWorlds Entertainement, qui prépare le terrain, pour devenir LA nouvelle référence du genre. Voici nos premiers retours ( du roi ).

A La Découverte de Mount & Blade II: Bannerlord

Depuis le 30 mars, les joueurs et fans de la saga Mount & Blade, peuvent retourner en Calradia, pour repartir à la conquête des territoires, grâce à l'Early Access de Mount & Blade II: Bannerlord. de notre côté, après avoir découvert le solo du jeu, via un hands-on à la Gamescom 2019. Et le multijoueur grâce à la bêta. On a pu aussi profiter de l'EA toute récente du jeu, pour se faire un premier avis.


Même en Early Access, le jeu propose déjà du contenu. Pour commencer, le mode multijoueur. Avec 3 modes de jeu. Captain et Skirmish, pour des 6v6 en tant que capitaine ou troupes. Ou le très bon mode Siège, qui regroupe 120 joueurs, 60v60, sur une seule map. Le côté multijoueur est réservé aux aficionados de Mount & Blade. Car il faut savoir maîtriser les différentes classes, parmi les 6 disponibles. Et surtout, les armes des troupes de ces classes. Lance, épée, cavalier, arbalète, ou encore arc. Chaque troupe a une manière de se battre. Et avant de pouvoir s'engager sur du Pvp, il faut maîtriser le Pve.

Ça tombe bien, car l'Early Access propose aussi le mode solo. Et heureusement d'ailleurs. Car Mount & Blade sans Pve, ce n'est pas vraiment Mount & Blade. Pour ce mode, qui est déjà bien complet pour une Early Access, on va prendre le contrôle d'un chevalier, qu'on aura créé auparavant, grâce à un éditeur d'histoire. Tout d'abord, on va lui choisir sa culture, parmi les 6 proposées. Ce choix va permettre de gagner des avantages en combats, dans la construction, ou encore dans les déplacements. Une fois qu'on a fait le choix qui nous convient le mieux, il va falloir créer son personnage, grâce à un éditeur très complet. Le personnage prêt, les choix continuent, avec les liens familiaux, la vie en tant qu'enfant et jeune adulte. Et l'histoire qui se cache derrière notre famille. Tous ces choix permettront de déterminer les skills de votre héros, parmi la vigueur, l'endurance, le social, ou encore l'intelligence. Une fois votre histoire écrite. Il vous suffira de paramétrer la difficulté de la partie, et partir à l'entrainement.


Le jeu ne vous laisse pas seul dans le monde impitoyable de Calradia. Vous commencez l'aventure dans le camp d'entrainement, pour y apprendre la maîtrise de toutes les armes du jeu. C'est un très bon point de départ. Car cela vous permettra de trouver votre arme de prédilection. de notre côté, on a opté pour l'épée,et on ne l'a toujours pas quittée. Une fois prêt, vous serez libre de faire ce que bon vous semble sur les territoires de Calradia.

Le but de Mount & Blade II: Bannerlord, c'est de se construire un empire, à partir de rien. Pour cela, il va falloir monter votre propre maison. Un peu comme dans Game of Thrones, sans les dragons. Calradia propose pour ça, de nombreuses quêtes un peu partout dans le monde. Tuer des brigands. Aider un marchand à vendre ses produits moins chers. Ou encore, demander la main d'une fille d'un roi. Les possibilités sont immenses, et quasi sans limites. Et le plus fou dans tout ça, c'est qu'on ne vous impose rien. Vous êtes libre de faire ce que bon vous semble. Vous désirez être la maison qui aide toutes les autres. Vous pouvez. Vous souhaitez construire la plus grande et puissante armée de Calradia. Vous pouvez. C'est votre imagination qui construit l'histoire de Mount& Blade II.


Pour vous déplacer de village en village, ou de château en château, vous serez équipé d'un cheval de départ. Il sera très utile pour tous les déplacements sur l'immense map monde du jeu. Mais ce n'est pas tout. Car depuis votre cheval, vous aurez aussi la possibilité de partir en combat avec votre armée. Mais avant de se lancer dans la bataille, il va falloir recruter des soldats. Pour cela, rien de plus simple. Il vous faudra de l'argent. Et une fois assez d'argent récupéré, il vous suffira d'acheter des troupes dans les différents villages du jeu. Au début, vous allez démarrer avec une petite armée. Mais plus votre réputation sera importante, plus votre armée sera grande.

Vous pourrez aussi vous faire accompagner par un écuyer, qui prendra part aux combats à vos côtés. Mais aussi qui pourra effectuer des missions à votre place. Ce dernier devra être payé, nourri, et équipé, de façon à pouvoir prendre son rôle de soutien très à cœur. Vous aurez donc la possibilité de lui donner des équipements et des armes. Mais aussi un cheval.


Les combats de Mount & Blade II:Bannerlord sont très exigeant. Au lieu de contrôler uniquement votre héros. Vous allez devoir contrôler vos troupes. Les archers, les cavaliers, et autres soldats, auront la possibilité d'engager le combat différemment. Par exemple, lancer une première vague de flèche pour affaiblir les lignes ennemies. Puis attaquer avec le reste des troupes. Tout comme l'histoire du jeu, les combats sont libres d’être abordé comme bon vous semble. Il suffit juste d’être tactique, pour ne pas perdre des troupes inutilement. Pour cela, un panel d'outils permet de gérer le côté combat, avec des formes d'attaques ou de défenses. C'est complexe, mais très réaliste.


À La fin d'un combat, vous avez la possibilité de récupérer les ressources de vos ennemis, même leurs chevaux. Il est même possible de faire prisonniers. Et de les revendre aux plus offrants. Parfois, certains des ennemis souhaiteront vous rejoindre. Libre à vous d'accepter.

Quand on joue à Mount & Blade II:Bannerlord, on a du mal à croire que ce n'est qu'une Early Access. Car le jeu propose déjà tellement de choses, qu'on a du mal à imaginer le jeu encore plus complet qu'il ne l'est déjà. De plus, on est très rarement gêné par des bugs ou autres petits problèmes de gameplay, qui auraient pu nous gâcher un peu l’expérience de jeu. Au contraire, le jeu est stable. Et c'est très agréable de parcourir Calradia dans ces conditions. Le seul petit défaut qu'on peut lui trouver, c'est certaines missions reviennent quand on a fait un choix différent de ce qu'on aurait faire. Par exemple, un homme nous demande de ramener sa fille. Cette dernière est partie car elle a trouvée l'amour. Si on dit à la fille qu'on est d'accord avec son choix, la quête est annulée. Et elle revient. Donc, sans le vouloir, le jeu nous impose un choix, qu'on ne souhaite pas.


Bien sûr, en 12 ans, le jeu a bien changé. En plus de nous proposer un terrain de jeu gigantesque, on a le droit à des décors magnifiques. Et même si tous les villages se ressemblent un peu. Tout comme les champs de bataille. Les grandes villes nous font voyager dans un monde médiéval magnifique, aux édifices impressionnants. On a l'impression de vivre Game of Thrones. C'est somptueux de partout. Et c'est difficile à croire. Surtout quand on voit la map monde un peu basique que propose le jeu. Mais il y a un certain réalisme dans tout ce qui fait le jeu. C'est une simulation médiévale impressionnante, qui nous en met plein la vue, à chaque nouvelle capitale découverte.

Pour conclure, on ne comprend pas vraiment pourquoi TaleWorlds Entertainment a voulu lancer son jeu en Early Access. Le jeu est déjà complet. Stable. Et nous impressionne sans arrêt. On était déjà convaincu en 2019, malgré les 30 petites minutes de jeu qu'on avait pu découvrir. Mais une fois le jeu en main, c'est encore meilleur. On est transporté dans un monde qui se construit de toutes pièces, par nos actes, et nos envies. Et on a du mal à croire, que le jeu est loin d’être terminé. En tout cas, notre avis, en attendant la version finale, ne changera pas de ce qu'on a pu déjà dire. Mount& Blade II:Bannerlord est un jeu plein de potentiel. Et sans dragons, il va réussir à conquérir très facilement le cœur de nombreux joueurs. Et même si le jeu n'est qu'en early access. Et qu'il ne propose pas de traductions Françaises. Il réussit à nous bluffer. On n'a qu'une seule hâte, découvrir ce que nous réserve TaleWorlds Entertainment pour la suite.

3,019 vues
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 / 2020 - Site indépendant de Jeux Vidéo

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now