• Couple of Gamer

[Preview] On a fait quelques tours de piste dans RiMS Racing


À l'occasion du Steam Next Fest, plusieurs gros jeux ont eu le droit à leur petite démo sur steam. Et à notre grande surprise, la prochaine simulation de moto de Raceward Studio et Nacon, RiMS Racing, a fait son apparition dans la très grande liste de jeux à découvrir. L'occasion pour nous d'enfiler une combinaison, et de prendre la route de ce futur concurrent à RIDE.

RiMS Racing est une toute nouvelle simulation moto, qui verra le jour le 19 août 2021. Alors qu'on pensait que rien ni personne viendrait se mettre en travers de la route du leader des simulations moto, Milestone. Voilà que Raceward Studio place une petite option, afin de concurrencer le mythique RIDE.


La démo de RiMS Racing, disponible sur Steam, est très courte. Elle nous propose uniquement 2 motos, et 2 circuits, un ouvert et un fermé, avec quelques paramètres de courses, comme le choix de la météo. Mais c'est assez pour se faire un tout premier avis sur cette toute nouvelle simulation.

Tout d'abord, le jeu propose un petit entraînement, pour maîtriser la conduite. Malheureusement, conduire une moto, ce n'est pas si simple que ça. Et ce petit entraînement ne nous aide pas vraiment. Il nous apprend surtout les bases. Accélération, freinage, marque au sol, et quelques explications sur les modifications du TCS, AW et EB. Il revient aussi sur le manque d'essence, sans vraiment expliquer comment palier à ce manque, c'est-à-dire, en jouant avec puissance de la moto. Mais, ceci dit, nous sommes sur une démo. L'explication sera sûrement plus précise lors de la version finale.


Une fois l'entraînement terminé, on peut découvrir les menus du jeu. C'est très direct. Il n'y a rien à voir. Alors on part sur le mode course unique, et on sélectionne notre course. On a le choix entre deux motos très bien modélisées, la Panigale V4 R 2020 et l'Agusta F4 RC 2019. Les deux motos se valent. Et à la conduite, on ne sent pas la différence. Même le rapport de poids ne se fait pas ressentir avec l'Agusta qui est un peu plus lourde. Côté circuit, on peut se balader sur la route ouverte de du Grand Désert de Victoria en Australie, ou faire une petite course sur la piste fermée du mythique circuit Belge de Zolder. Grâce à la démo, on peut remarquer que le jeu proposera 19 pistes, dont 9 sur circuits fermés, avec des pistes mythiques, comme le Laguna Seca. En terme de contenu, c'est très maigre. Mais une fois de plus, ce n'est qu'une démo.

Les simulations moto se caractérisent par leur difficulté. Et RiMS Racing ne déroge pas à cette règle. Nous avons pris la piste avec un niveau de physique réaliste, pour que la moto réagisse de manière réaliste à la moindre petite accélération en sortie de virage. Bien sûr, nous avons l'habitude des simulations de moto, ce qui nous pousse à opter pour la meilleure physique possible, pour un meilleur ressenti. Mais le jeu propose un niveau de physique débutant et intermédiaire, pour ceux qui ne maîtriseraient pas bien les jeux de simulation. Pour un premier tour de piste, la moto réagit très bien aux accélérations et aux freinages. Mais la moto a tendance à survirer un peu trop. Et par temps de pluie, c'est un véritable calvaire. Il y a quelques réglages à faire au niveau de la sensibilité des touches, pour rendre la conduite plus agréable. Mais cela reste assez réaliste. Bien sûr, on peut adapter le TCS, AW et EB pendant la conduite, afin de trouver le parfait équilibre.


Nous avons voulu tester la physique en niveau débutant, pour voir si RiMS Racing pouvait être adapté pour les débutants. Et même si la conduite est un peu plus agréable. Il y a toujours ce côté survirage qui vient gâcher la fête. C'est trop sensible, même par temps sec. Ce qui rend la simulation difficile pour les débutants qui auraient tendance à être trop brusque.

Pour le reste, RiMS Racing est très beau. Des décors somptueux. Une modélisation parfaite. Et un bruit de moteur qui nous immerge parfaitement dans la simulation. Son seul défaut, c'est son contenu. Face à un jeu comme RIDE, RiMS Racing semble très vide. Bon, ce n'est qu'une démo. Et on ne sait pas vraiment à quoi s'attendre du jeu. Mais si le jeu s'arrête à 19 tracés, et quelques motos. Le mode carrière sera très vite ennuyant.


Il faudra donc attendre le 19 août pour savoir si RiMS Racing en a assez dans le moteur pour faire face au mastodonte RIDE. Car même si la physique est plutôt convaincante. Il est assez facile de proposer une simulation de qualité, sans montrer un peu de quantité. Mais quand un jeu comme RIDE, qui maîtrise parfaitement le sujet, offre les deux. Il faut être prêt à se prendre de plein fouet la mauvaise critique des joueurs. Comme on dit "Wait and See"

269 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout