• Couple of Gamer

[Preview][Ealy Access][Steam] Last Oasis


Disponible depuis le 26 mars sur Steam, en Early Access, Last Oasis est un MMO de survie sandbox, développé et édité par Donkey Crew, qui nous fait voyager dans un monde primitif, où le seul but sera de survivre, seul ou en clan. De notre côté, après de nombreuses heures à manger du sable, il est temps de vous dévoiler notre premier avis, sur ce nouveau MMO de survie, dans la lignée des Conan Exiles, ARK, Rust, ou encore Atlas.

A La Découverte de Last Oasis

Avant de vous lancer dans la lecture de notre test, enfin preview. On met quelques petites choses au clair. On a décidé de réaliser une preview de l'Early Access de Last Oasis. Car tout d'abord, le jeu débute tout doucement son Early Access. Et comme pour Ark,ouAtlas, Last Oasis est un jeu qui demande énormément de temps aux joueurs. Mais aussi aux développeurs. Et le statut d'Early Access est mis en place pour qu'un maximum de joueurs puissent faire leur retour sur le jeu. Les MMO de survie sont des jeux qui ne sont pas stables dès leur sortie. Et Last Oasis, comme tous les autres jeux avant lui, souffre d’énormes problèmes de lancement. Mais étant donné que le jeu a un fort potentiel. Il mérite d’être jugé petit à petit. Et non globalement. Alors qu'il n'est pas terminé. Bien sûr, un test complet sera effectué lors de la levée de l'Early Access.


Last Oasis est un MMO PVP de survie nomade, qui nous envoie dans un monde ouvert massif, où la terre a cessé de tourner. Les derniers survivants, habitants dans les plaines désertiques, vont devoir survivre avec les moyens du bord. Mais surtout, échapper au soleil brûlant.

Avant de se lacer dans l'aventure, il faut créer son personnage. Comme souvent dans ce genre de jeu, la personnalisation est assez limitée. Une fois prêt, on est envoyé dans un désert neutre, pour y apprendre les bases de la survie. On commence donc le tuto, qui sera pendant longtemps, votre tableau de quête à effectuer. Au tout début, on apprend donc à récolter des feuilles, des pierres, du bois. Les ressources principales, qui serviront à la construction. Mais aussi à la survie. Car comme souvent dans ce genre de jeu, il faudra se nourrir pour survivre. Last Oasis ne prend pas en compte le côté nourrir pour survivre. Mais étant dans un désert à la chaleur étouffante, il faudra souvent boire. Mais quand l'eau manque, d'autres moyens doivent être trouvés. Ici, c'est les plantes, comme le Cactus, ou l'Aleo Vera, qui serviront de substitue. On sera donc souvent entrain de chercher les ressources nécessaires, pour ne jamais manquer d'eau. Last Oasis a un système de craft bien différent des autres jeux du genre. Pour débloquer des nouveaux patrons d'armes, de vêtements, ou encore de Walkers, il faudra trouver des fragments. Il y en a un peu partout dans les ruines des maps. Lors de nos premiers pas dans le jeu, on nous explique assez bien comment les trouver. Ces fragments permettront de déverrouiller de nombreux nouveaux patrons. Histoire de se préparer au long voyage de survie, qui nous attend après. Certes, le système de "quête tuto" nous oblige un peu à sélectionner certains crafts, comme des gourdes d'eaux, très utiles au passage, le feu de camp, ou une espèce de hache. Mais il faudra passer par là. Car ces quêtes permettent de gagner énormément d’expérience. ce qui monte votre niveau. Et vous fait gagner des fragments. Par la suite, une fois lâché dans la nature, ces fragments se trouveront plus facilement sur les ennemis coriaces. Ou dans des trésors de villages ennemis. Mais bien sûr, avant de pouvoir réussir à Farmer ces fragments, il faudra être prêt pour le voyage qui vous attend.

Pour parcourir les vastes entendues désertiques de Last Oasis, il faudra construire des Walkers. Ce sont d’énormes véhicules en bois, qui serviront de base mobile. Le premier Walker, sera très basique, et de petite taille. Il permettra de se déplacer de zone en zone, pour partir explorer les différentes maps du jeu. À condition qu'une réserve d'eau suffisante soit présente à bord. Car pour voyager dans Last Oasis, il faut toujours avoir de l'eau. En gros, vous ne pouvez pas vous rendre, d'une zone à une autre, sans une certaine quantité d'eau. Les zones sont représentées par des hexagones de difficulté. Un peu comme dans Atlas, pour ceux qui connaissent. Chaque zone propose son désert, ses ennemis, et ses ressources. Certaines zones ont aussi un comptoir d’échange, qui permet aux joueurs qui le souhaitent, de vendre certaines de leurs ressources rares, contre un peu d'argent.


Par la suite, il sera possible de construire des Walkers bien plus imposant. Ces Walkers permettront de se déplacer plus vite. De transporter plus de ressources. Mais surtout, de prendre part à des combats contre des clans ennemis. Les Walkers sont des structures assez imposantes. Et pour en construire une de taille modeste, il vous faudra énormément de ressource. C'est pour cela qu'il est indispensable de ne pas tenter l'aventure solo. Tout d'abord, parce que c'est un PVP. Et que les autres joueurs s'en donneront à coeur joie de vous anéantir. Mais surtout, parce que les constructions des Walkers vous demanderont beaucoup de temps solo.

Côté combat, Last Oasis nous propose uniquement du corps-à-corps. On va donc se battre à coups de haches, épées, masses, ou encore bâtons. Mais il est possible d'opter pour du combat à distance grâce aux Walkers. On peut y installer des balistes,des tires-flèches, ou encore des frondes. Certes, ces armes sont surtout là pour affronter d'autres walkers. Mais rien ne vous empêche de tuer tout ce qui bouge avec.


Le jeu propose un monde ouvert, avec de nombreuses oasis à découvrir, à la taille très imposante.Certaines oasis sont plus difficiles que d'autres, car les ennemis y sont différents. Certains homo sapiens des zones difficiles peuvent vous tuer d'un seul coup, même si vous êtes niveau 30. Il faut donc voyager prudemment dans les zones, en regardant bien les niveaux de difficulté des Oasis. Il y a même certains Oasis qui cachent de redoutable boss. Et seul un clan bien soudé pourrait venir à bout de ce dernier. Dans chacune des oasis, si la place est disponible, il sera possible de créer sa base en bois, ou en pierre. Avec un Walker d'envergure, il sera possible de transporter sa base en bois. Par contre, si vous optez pour de la pierre, vous devrez la laisser où elle est. Car il faut savoir que dans Last Oasis, une zone n'est jamais stable. Et même la plus pacifiste, peut devenir la plus dangereuse. Il faut donc constamment voyager entre les Oasis pour survivre.

Last Oasis est un jeu uniquement PVP. Il est donc assez difficile de survivre dans ce monde seul. Tout d'abord, parce que les clans aiment dominer leur territoire. Il suffit de se retrouver au mauvais endroit, au mauvais moment, et c'est la mort. Sauf si le clan n'est pas du genre hostile. Mais il faut savoir qu'avec un clan, il a de nombreux avantages qui sont apportés aux joueurs. Et cela permet d’acquérir une certaine richesse. Et surtout, d'avoir des alliés auprès des Nomads errants. Donc, si vous désirez vous lancer dans ce monde hostile, prévoyez un groupe d'amis.


Le dernier MMO de survie qui nous avait fait perdre autant de temps, c’était surement ARK. Certes Last Oasis n'offre pas énormément de décors, d'ennemis, ou encore de craft. Le contenu est très limité. Et on ne voit que du sable à perte de vue. Mais il dégage tout de même quelque chose de puissant, grâce à ses Walkers. Qu'ils soient petits ou grands, ces Walkers sont magnifiques. Et leur construction est impressionnante. Elle nous rappelle un peu la construction des bateaux dans Atlas. Le jeu est assez joli et stable pour un début d'Early Access. En fait, mis à part les quêtes qui ne fonctionnent pas. Et des problèmes de réapparitions. Last Oasis réussit à nous faire perdre notre temps d'une bien belle manière. On explore. On découvre. Et surtout, on construit. Tout ce qui fait le charme d'un Sandbox. La liberté comme on aime. Après, on regrette que le jeu ne propose pas un mode PVE. Car comme souvent dans les PVP, certains joueurs sont lourds. Ce qui ne donne pas envie de jouer quand on tombe dessus. Mais c'est ce côté PVP qui fait de Last Oasis un jeu unique en son genre. Il faut donc apprendre à apprécier le PVP, pour apprécier comme il se doit Last Oasis.

Pour conclure, de notre côté, on n'a qu'une seule hâte, de continuer à explorer les derniers Oasis de ce jeu, avec l'arrivée de nouveaux contenus. Car même si on a déjà de quoi s'amuser. On pense que l'Early Access peut apporter bien plus à ce MMO de survie. Tout en gardant son originalité. En tout cas, si vous avez aimé Atlas, Conan Exiles, ou même ARK, vous apprécierez facilement le monde Nomade de Last Oasis. Même en Early Access.



769 vues
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
A Propos de Nous

Nous sommes un couple gamer fan de jeux depuis notre plus tendres enfance.

 

Lire Plus ...

 

  • Gris Facebook Icône
Ne ratez rien !

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now