• Couple of Gamer

[High Tech][Test] Volant Thrustmaster T248

Dernière mise à jour : sept. 28


Alors que Thrustmaster n'a plus rien a prouvé de son côté, concernant les volants de Simulation Racing. La marque va prochainement sortir un tout nouveau modèle, le T248. Un nouveau volant à retour de force avec pédalier T3PM à pression réglable, qui sera disponible en octobre, et qui sera compatible PlayStation 4, PlayStation 5 et PC. De notre côté, on a eu la chance de pouvoir poser nos mains dessus quelques semaines, et faire quelques tours de piste sur iRacing, R3E, WRC ou encore F1 2021. Voici notre ressenti.

Pour ceux qui ont l'habitude de nous lire, on commence par un petit tour de l'emballage. Le T248 se retrouve dans un imposant carton blanc et bleu, estampillé PlayStation. Un gage de qualité pour les futurs pilotes qui sont prêts à brûler l'asphalte des pistes de Gran Turismo Sport, ou encore, Gran Turismo 7. Le visuel du volant est présent sur le carton, ainsi que quelques caractéristiques. En plus d'être imposant, le T248 est assez lourd. En même temps, on a le volant et son pédalier. Et ce dernier pèse son poids.


À l'intérieur, on retrouve notre volant, ainsi que le pédalier T3PM soigneusement emballé dans du carton. Un peu trop même. Mais, il faut ce qu'il faut pour protéger la bête. Une fois sorti de son carton, on peut enfin voir à quoi ressemble vraiment le T248. Et au premier coup d'œil, on a affaire à une roue assez classique. Mais qui propose tout de même une 18 boutons, un tableau de bord interactif, avec de nombreuses options d'affichages, qu'on détaillera après, et une finition cuir sur la partie extérieur de volant. Concernant les connectiques, on retrouve les ports classiques pour le branchement du pédalier au volant, et le port USB-C. On retrouve aussi un port pour le Shift, non inclus, bien entendu. Au dos du volant, on retrouve un petit velcro, qui permet de maintenir les différents câbles ensemble. D'ailleurs, petite précision sur ces fameux câbles. Le branchement du câble USB-C se fait assez difficilement. Il ne faut pas avoir de très gros doigts. Sinon, ça prend des heures à brancher.

Côté pédalier, on a un imposant T3PM, avec ses 3 pédales montées sur ressort. C'est ce qui pèse le plus lourd dans l'ensemble. Mais ça permet d'empêcher le pédalier de bouger, quand on exerce une certaine pression dessus. Contrairement à d'autres pédaliers de marques concurrentes, qui sont assez légers, et qui ont tendance à trop bouger quand on force un peu dessus. Un pédalier en finition plastique, avec des pédales en métal réglages. Le pédalier propose 4 configurations de pression sur la pédale de frein, permettant de s'adapter à chaque joueur.


Les palettes, ainsi que les pédales, utilisent une technologie brevetée H.E.A.R.T, qui permet d'avoir une réactivée instantanée. Et on le ressent dès les premières secondes. Surtout quand on passe d'un volant d'une autre marque, à celui-ci. On l'a surtout remarqué sur F1 2021. Sur l'accélération, ou même le freinage, on remarque qu'il n'est pas nécessaire de forcer sur la pédale, pour que l'action se fasse. Il en est de même lors du passage des rapports.

Mais pour voir la différence, il faut brancher ce volant. Pour notre test, on a principalement utilisé le T248 sur un PC. Après une petite installation spécifique, mais obligatoire, on a pu prendre la route. Au branchement, comme tous les volants, on a le droit à un petit réglage automatique de la roue. Rien de surprenant. Le volant n'étant pas encore disponible, il n'est pas encore reconnu dans certains jeux. Mais il y a quelques exceptions, comme WRC 10, F1 2021, DiRT 5, ou encore, R3E, qui permettent de tester dans les meilleures conditions possibles le T248.


Quand on parle des meilleures conditions possibles, on veut surtout parler de l'utilisation de toutes les options du volant, y compris le Tableau de bord interactif, et ses différents affichages au volant. Car le volant fonctionne très bien sur des jeux tels que Bus Simulator 21, ou bien, Assetto Corsa Competizione. Mais pour l'instant, le tableau de bord n'est pas encore reconnu. Avant de parler un peu plus technique, on va se concentrer sur ce fameux tableau de bord. Même si pour beaucoup, ça peut s'apparenter à un gadget, il peut être très utile pour certains compétiteurs. Ce tableau de bord propose plusieurs options. On peut afficher sa position en course, la vitesse, le rpm, les rapports. Mais aussi le temps en course, le dernier tour, et même le temps du tour actuel. Le bouton "mode" permet aussi de passer du PC à la PlayStation. Et on peut même voir sur l'écran l'une des 3 courbes de FFB, et la changer comme bon nous semble. Par défaut, le volant est en FFB 1, qui correspond au retour de force proposé par le jeu. Mais on peut très facilement partir sur un FFB 2 pour un meilleur contrôle des dérapages, ou un FFB 3 pour un meilleur ressenti de la piste. Pour finir, le tableau de bord permet aussi de modifier l'angle de rotation de la roue.

Bon, c'est bien beau tout ça. Mais que vaut vraiment le volant, une fois qu'on commence à brûler l'asphalte ? Notre premier test en jeu a été effectué sur WRC 10. On a commencé avec du rallye, histoire de mettre la pression au T248 d'entrée de jeu. Et sans aucune configuration, on a lancé une spéciale. Côté pédalier, rien à redire. Le dosage frein/accélérateur était plutôt convaincant. N'étant pas des pros du rallye, on ne force que très rarement sur l'accélérateur. Ce qui nous empêche aussi de forcer sur le freinage. Par contre, en FFB 1, sur de la terre, c'est loin d'être l'Idéal. En plus des vibrations un peu trop présentes, on a eu du mal à ressentir la piste, comme on l'aurait voulu. La roue n'avait pas les bonnes réactivités. On a dû effectuer quelques réglages de zone morte, afin d'avoir une meilleure sensation. Mais il y avait toujours un petit gène quand on tournait. Bon, rien de bien méchant. Tout de suite après, on a donc voulu retenter l'expérience des courses sur terre, en lançant DiRT 5. Et bizarrement, la sensation était totalement différente. La roue était très agréable à tenir. Chaque virage était un plaisir. On ressentait le moindre frottement, ou le moindre changement de surface. Et tout ceci, sans aucun réglage supplémentaire.


Après ça, on est parti sur F1 2021. Il faut savoir que nous utilisons un volant d'une autre marque, qui nécessite toujours un réglage assez complexe pour que la roue soit réactive sur les jeux de F1. De son côté, le T248 n'a besoin d'aucun réglage. Enfin, presque. On a seulement augmenté la réactivité de la roue, pour pouvoir prendre les virages en épingle plus facilement. Pour le reste, tout était parfait. Le ressenti, volant en main, est tout simplement incroyable. Entre la forte réactivité des commandes, le retour de force, et les boutons KERS et DRS parfaitement bien placé, c'est un véritable plaisir de piloter une F1 avec le T248. L'utilisation par défaut de la courbe FFB 1 permet un ressenti assez réaliste, sans trop forcer sur les effets de vibration. En FFB 3, on a le droit à une sensation différente, surtout quand on frôle les vibreurs. Ce qui rend la conduite encore plus réaliste. Ces diverses options permettent à tout type de joueurs de pouvoir adapter sa conduite, selon ses préférences, qu'importe le jeu.

Pour finir avec les tests en jeu, on va parler d'autres styles de simulation. De notre côté, on a voulu tester sur Bus Simulator 21 et American Truck Simulator. Deux grosses simulations très appréciées par de nombreux joueurs. Même si la configuration n'est pas encore au point, on a pu faire quelques trajets sur les routes de ces deux jeux. Et une fois de plus, le T248 fait son travail à merveille. Le rapport poids/vitesse est assez surprenant. Et on a vraiment l'impression d'être à bord d'un véhicule lourd. Certes, à quelques semaines de la sortie du volant, il est assez difficile de donner un avis subjectif sur ce genre de jeux, qui ne sont pas encore compatibles. Mais ça s'annonce déjà très bien. Et on a tout de même hâte de voir ce que ça va donner.


Pour conclure, le T248 est peut-être le futur volant entrée de gamme de chez Thrustmaster. Mais il a déjà tout d'un grand. De nombreuses fonctionnalités pour s'adapter à tous les types de joueurs. Une très bonne réactivité des pédales. Un ressenti réaliste dans chacun des jeux. Un retour de force digne de ce nom. Certes, il a bien quelques défauts, qui peuvent se régler assez facilement. Mais si vous êtes un fan de simulation, amateur ou un peu plus professionnel, et que vous recherchez un volant agréable, pour un prix "raisonnable". le T248 est le volant qu'il vous fait. Difficile de ne pas craquer pour un tel produit, qui répond parfaitement à toutes les attentes des joueurs.


Note de la rédaction 9/10 - Un volant impressionnant, qui trouvera facilement sa place auprès des fans de simulation.


969 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout