• Couple of Gamer

[High Tech][Test] Souris Gaming Surefire Condor Claw


Après avoir donné notre avis sur la souris gaming de chez SUREFIRE, la Hawk Claw. Il est temps pour nous de vous en dire plus sur sa grande sœur, ou sa sœur jumelle, tellement les deux se ressemblent, la Condor Claw. Une souris proposant 1 bouton supplémentaire, par rapport à la Hawk Claw. Mais est ce assez pour se différencier de la Hawk Claw. C'est ce qu'on a essayé de voir lors de ce nouveau test.

Comme pour la Hawk Claw, on commence par l'emballage. La Condor Claw utilise exactement le même que l'autre souris de SUREFIRE. On a donc le droit aux couleurs rouge et noir, avec la souris sur le devant du carton, et les caractéristiques principales sur la boite. La face avant du carton propose une vision rapide de la souris, via son ouverture. L'emballage pèse son poids. Pourtant, la Condor Claw ne pèse que 138 grammes.


À l'intérieur de l'emballage, tout est identique. On retrouve notre souris filaire, et un Micro-CD, pour installer le logiciel, qui peut aussi être téléchargé officiel de SUREFIRE. Le logiciel permet de paramétrer sa souris. Créer jusqu'à 2 profils. Mettre en place des Macros. Gérer le DPI, le Polling Rate, la vitesse du double-clic ou du déplacement. Et bien sûr, les LED. En gros, toutes les configurations de la Hawk Claw, sont aussi possibles sur la Condor Claw. La souris est Plug & Play. Donc, pas besoin d'installation. Un simple branchement sur le PC, permet de l'utiliser directement.


La Condor Claw est une souris basique, mais tout aussi ergonomique que la Hawk Claw. La prise en main est agréable. Et la texture est douce. C'est un plaisir de l'utiliser à long terme. Elle possède 8 boutons. Les clics Gauche et Droite. La molette. Trois gâchettes sur le côté gauche. Et deux boutons DPI en dessous de la souris. Un emplacement loin d'être idéal pour changer son DPI en jeu. Par défaut, la souris propose 6 DPI, allant de 800 à 6400. Avec le logiciel, il est possible de configurer les 6 DPI. Au plus bas, on peut configurer le DPI à 200. Et au plus haut, la Condor Claw, comme la Hawk Claw, ne dépassera pas les 6400 DPI. Au niveau du Polling Rate, on peut jongler entre du 125Hz au plus bas, et 1000Hz au plus haut. Tout ceci est configurable depuis le logiciel.

La configuration des LEDs se fait grâce au logiciel. La souris peut changer de couleur en fonction du DPI. Mais avec le logiciel, il est possible de modifier la vitesse de cycle, le mode, ou encore, la brillance. Les modes de LED sont les mêmes que sur la Hawk Claw, avec les jeux de lumière du Flux, de la Valse et des 4 saisons.


La différence entre la Condor Claw et la Hawk Claw se trouve en jeu. Même si la souris est très réactive. Le fait de ne pas avoir accès au DPI, rend difficile la prise en main. Certes, le logiciel permet diverses configurations. Mais avoir les boutons du DPI sous la souris, nous oblige à configurer en avance sa souris, pour chaque jeu.


Pour conclure, La Condor Claw est une souris bas de gamme de chez SUREFIRE, identique à la Hawk Claw, qui ajoute un bouton en plus. Mais qui reste moins pratique. Si on devait choisir entre les deux, on partirait forcément sur la Hawk Claw, qui se prend plus facilement en main. Mais pour ceux qui souhaitent 3 boutons au lieu de deux. Et qui ne sont pas du genre à changer le DPI toutes les 5 minutes. Elle reste de très bonne facture.


Note de la rédaction : 8/10 - Une très bonne petite souris. Mais moins pratique que sa jumelle, la Hawk Claw.

138 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout