• Couple of Gamer

[Test][Steam] Windbound


Disponible le 28 août sur Steam, PlayStation 4, Xbox One, Stadia et Nintendo Switch, Windbound nous raconte la douce et turbulente histoire de Kara. Développé par 5 Lives et édité par Deep Silver, on a tenté de créer notre plus beau bateau, pour affronter l’océan en quête d'exploration. Et ainsi, vous faire voguer sur les vagues de notre test.

Trailer du jeu

La mer, espace de rigueur et de liberté.

Windbound nous raconte l'histoire de Kara qui vogue sur l’océan avec son clan. Malheureusement, alors que la tempête se déchaîne sur cette dernière, elle se retrouve mise à l'écart de son groupe. Alors qu'elle tente de les appeler, une mystérieuse bête apparaît. Cette dernière l'attaque. Puis Kara se réveille dans un mystérieux endroit. Dans ce lieu, elle y découvre un portail qu'elle va traverser, l'emmenant dans une île qu'elle ne connaît pas.


Avant de commencer notre histoire, le jeu nous proposera de faire un choix entre deux modes de jeu. Le premier, le mode survie. C'est le mode qui nous met vraiment dans l'ambiance du jeu. Et tel un roguelike, il n'aura aucune pitié pour vous. Dans ce mode, lorsque vous mourez, vous reprenez l'histoire au premier chapitre. Et vous perdez votre bateau, ainsi que votre pochette d’équipements supplémentaires. Le second mode est celui de l'histoire. Plus tranquille que le mode survie, si vous mourez, vous gardez tous les objets que vous avez sur vous. Et vous ne recommencerez pas au premier chapitre. Cependant, votre bateau et tout son contenu disparaîtront. Pour avoir essayé les deux modes, et même s'il reste le plus frustrant, le mode survie reste quand même le plus intéressant. Car on ressent réellement la survie. Comparer à l'autre mode, qui offre plus simplement une découverte de l'histoire.

Que ce soit en mode survie ou histoire, Windbound nous offre une aventure inoubliable. Elle se déroule en 5 chapitres, qui n'ont rien de compliqué. Lors de votre exploration dans le monde de Windbound, vous trouverez des grandes tours qu'il faudra grimper pour les activer. Chaque chapitre propose 3 tours à grimper et activer. Une fois les 3 tours actives, il faudra se rendre sur une île spéciale. On la reconnaît facilement avec sa tête de monstre. Et si vraiment vous n'arrivez pas à la trouver, une lumière jaune vous indiquera la voie. Une fois sur cette île, il suffira simplement d'activer 3 boutons pour activer son collier, et ouvrir un portail. Dans ce lieu, on y découvrira un totem, qui sera d'une grande aide pour la suite de l'aventure. Car il va permettre de récupérer une des deux bénédictions pour notre héroïne. Comme diminuer l'énergie requise pour nager ou courir. Ou garder plus d'objets pour la suite de notre aventure, quand on meurt en mode survie. Une fois le choix effectué, on part naviguer sur les flots des dangereuses mers de Windbound, pour atteindre le prochain chapitre. Chaque chapitre nous offre une traversée plus ou moins difficile. Il faudra donc toujours penser à faire évoluer son bateau. Car entre les requins, pieuvres, ou autres obstacles. Les mers de Windbound ne sont jamais de tout repos.


Pour venir à bout des 5 chapitres du jeu, il faudra compter une bonne quinzaine d'heures. Cette durée de vie va varier selon le temps passé dans l'exploration, la chasse, et la récolte des diverses ressources. Et avec le mode survie, qui offre un défi de taille, cette durée de vie peut être encore plus longue.

La mer des souffrances est sans limites.

Windbound est un jeu de survie en monde ouvert. Étant échoué sur une île sans aucune ressource, il va falloir trouver de quoi manger. Et si possible de la nourriture comestible. Mais aussi, il faudra récolter de nouvelles ressources. On commence en douceur avec des bouts de bois, des feuilles de palmiers, ou encore des pierres. Mais plus on voyage, plus on découvre de nouvelle ressources, comme des fleurs, des fils de soie, ou encore du cuir. Pour ne citer que ça. Ces derniers serviront à créer différents types d'équipement, comme des feux de camp, des sacoches, des armes, et bien sûr, des équipements pour votre bateau. Cependant, il ne faut pas oublier qu'on se retrouve seul en terre hostile. Et qui dit survie, dit aussi danger. Et même si les premières rencontres sont inoffensives, il va vite falloir trouver des ressources pour vaincre des ennemis de plus en plus redoutable. Mais si vous prenez le temps de jouer l'exploration, vous n'aurez aucun mal à trouver de nouvelles armes ou équipements pour faire de Kara une véritable guerrière.

Car au début de notre histoire, Kara sera uniquement munie de son petit couteau, qui servira surtout à la récupération des premières ressources du jeu, comme les morceaux de bois et d'herbes épaisses. Ce couteau ne sera pas d'une grande utilité face aux ennemis, aussi petit soit-il. Pour vraiment commencer à faire face aux ennemis, il faudra créer sa première vraie arme, à partir d'un morceau de bois. Et ainsi créer une lance de bois. Et même si vous avez encore du mal à vaincre les plus grosses bêtes, comme que des encorneurs, qui ressemblent vaguement à des rhinocéros préhistoriques plus féroces. Elle permettre de vaincre des animaux plus modestes comme des Traqueurs des Landes, ressemblant à de gros tigres, ou encore des phacochères. Mais ça ne sera pas sans mal. il faudra s'armer de patience, et jouer l'esquive pour les vaincre. Par la suite, c'est une fronde en herbe que vous débloquerez, pour affronter les bêtes féroces de Windbound. Même si elle est un peu meilleure que la lance. Pour la rendre redoutable, il faudra toujours avoir des munitions en poche. C'est-à-dire, des pierres. Mais les combats commenceront vraiment à être intéressants, une fois l'arc débloqué. Il va permettre d'affronter tous les ennemis du jeu, tout en gardant une certaine distance. Mais pour le créer, il faudra s'armer de patience. Car la ressource utilisée ne court pas les rues. Et pour des armes encore plus redoutables et puissantes, il faudra créer ces armes avec des pierres précieuses très rare.

Comme dit plus haut, les armes demanderont des munitions. La fronde demandera des pierres qui se récolteront un peu partout sur le sol. Et l'arc, des morceaux de bois, qui devront être transformés en flèche. Plus tard, des munitions plus puissantes pourront être créées, avec de nouvelles ressources. Bombes pour la fronde, et des os ou du métal pour améliorer les flèches de l'arc. Par contre, il faut faire attention. Car rien n'est éternel. Et toute arme a une durée de vie. Heureusement, plus l'arme est performante, plus elle tient la route.


Lors de votre voyage, les ressources et la nourriture ne seront pas les seules choses à débusquer. Si vous prenez la peine de fouiller le moindre petit recoin, vous trouverez des vases. Une fois brisé, ils libéreront des éclats marins. Ces derniers seront quand même assez importants dans la suite de votre histoire. C'est un peu la monnaie du jeu. Vous trouverez aussi des stèles jaunes et rouges. Vous remarquerez très vite qu'elles sont de la même couleur que votre barre de vie et d’énergie (la faim). Plus vous en récolterez, plus vos barres grandiront. Un petit plus non négligeable pour la suite de l'aventure. Surtout quand les ennemis deviennent de plus en plus redoutables.

Lorsque l'eau monte, le bateau fait de même.

L'atout principal de Windbound est votre bateau. Plus vous avancerez dans le jeu. Plus vous prendrez le temps d'explorer. Plus vous trouverez des nouveaux matériaux, qui vous permettront d'assembler votre bateau comme bon vous semble. Le bateau se construit en plusieurs étapes. Tout d'abord, la base. Avec un pont de bambou, ou des simples coques, il sera possible de créer une petite embarcation pour voguer dans l’océan de Windbound. Mais plus on avance dans le jeu, plus on se rend compte que de simples coques ne suffisent pas vraiment. C'est d'autres de nombreux autres éléments qui vont s'ajouter à la construction, comme des voiles, des ancres, des pots pour la place, des piques, ou encore, des renforcements. Pour faire du bateau, un guerrier des mers.

Les différents équipements pour la création du bateau vont permettre de créer celui qui vous ressemble le mieux. Rapide, pour tenter d'esquiver les ennemis dans l'eau. Spacieux, pour avoir le maximum d'emplacement supplémentaire sur votre bateau. Ou un monstre de guerre qui empêchera vos ennemis de vous attaquer sans se blesser, et pouvoir ainsi tenter de les combattre. En gros votre bateau reflétera votre manière de jouer à Windbound. Car une fois l’équipement en votre possession, vous faites vraiment ce que vous avez envie.


Toutefois, il ne faut pas oublier que la navigation n'est pas un talent de naissance pour tout le monde. Et que même si avoir une voile, est un atout considérable pour la vitesse. Faut-il encore savoir gérer le vent. Car même si la jouabilité est très bonne, et extrêmement ingénieuse. Il faut vraiment avoir le coup de main pour arriver à maîtriser les vents, et le contre-courant. Surtout que les rochers et les coraux ne vous feront pas de cadeau non plus.

La beauté de l’océan.

Windbound nous offre une direction artistique sublime, qui nous fait chavirer. Entre son explosion de couleurs. Les monstres aussi féroces que mignons, qui nous font craquer. Chacune des îles nous offre sa propre atmosphère. Entre cimetières d'humains ou de crustacés, marécages, ou encore plages. On ne retrouvera jamais deux fois le même univers dans un même chapitre. Malheureusement, le bestiaire reste quand même limité. On voit souvent les mêmes animaux venir nous attaquer, ou non.

Et même si une mise à jour Day One arrangera une grande partie des bugs. Entre les animaux qui disparaissent, ou encore d'autres qui se bloquent dans les airs. On a l'impression que Windbound n'est pas tout à fait terminé. Par exemple, la fin du jeu manque de détails. Elle n'est pas du tout à l'image du jeu, graphiquement parlant. Alors certes, c'est peut-être lié à notre version. Et on espère vraiment que ce problème sera rectifié à la sortie du jeu. Mais on est resté sur notre fin, avec ce bâclage final.


Tout comme le bestiaire du jeu, la bande-son est magnifique. Mais très répétitif. On n'a pas la chance d'avoir un OST varié pour chacune des îles du jeu. Et c'est vraiment le petit défaut, qui pourrait faire couler notre bateau.

La petite vague qui fait chavirer !

Pour conclure, Windbound est un très bon jeu de survie, à l'histoire très prenante. Que ce soit le craft des équipements. La construction de notre bateau. Ou encore, le côté survivaliste en constante évolution. On passe toujours un bon moment dans Windbound. On regrette tout de même le manque de diversité dans le bestiaire et les musiques. Et quelques nombreux bugs nous ont brisé la coque. Mais avec son exploration et son aventure, on chavire facilement dans le monde merveilleux de Windbound. En oubliant ses nombreux petits défauts.


1,232 vues
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 / 2020 - Site indépendant de Jeux Vidéo

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now