top of page
  • Couple of Gamer

[Test'1D][Steam] The Knight Witch


Disponible le 29 novembre sur PC et Nintendo Switch, et le 2 décembre sur PlayStation et Xbox. The Knight Witch est un jeu mélangeant metroidvania et Shoot'em'up, développé par Super Mega Team, et édité par Team17, qui nous raconte l'histoire de Kayne, une jeune sorcière chevalier, qui va devoir parcourir les souterrains de son monde, pour aider les habitants de Donjonidas, à repousser l'assaut des golems de guerre. Et après avoir lancé des sorts dans tous les sens. Et s'être lié d'amitié avec tous les personnages que l'on a pu rencontrer. Il est temps pour nous de donner notre avis sur ce jeu, qui mélange deux genres, qui ne vont pas toujours ensemble.

Trailer du jeu

The Knight Witch est un petit metroidvania, avec une côté Shoot'em'up, qui nous plonge dans la ville souterraine de Donjonidas, une métropole autrefois paisible, qui a été assiégée par un mystérieux ennemi et son armée de golems de guerre implacables. Dans ce jeu, on y contrôle Rayne, une jeune sorcière chevalier, qui va devoir utiliser ses nouveaux pouvoirs pour parcourir les différents donjons. Et sauver son royaume et ses habitants.


Dans The Knight Witch, on va donc prendre le contrôle de notre fameuse sorcière chevalier. Pourquoi une sorcière chevalier ? tout simplement parce qu'elle va pouvoir, tout au long de l'aventure, devenir, soit une sorcière, soit un chevalier. Tout dépendra de nos choix, qui ne seront pas cornéliens. Mais qui joueront sur nos préférences personnelles. Lors de l'aventure, qui se déroule comme un metroidvania, on devra explorer plusieurs donjons, pour y accomplir différentes quêtes. Malheureusement, comme souvent dans les metroidvania, on sera très vite bloqué dans notre exploration. Car on n'aura pas les pouvoirs pour avancer plus loin.

Au début de notre aventure, on va donc devoir parcourir chacun de ces donjons, avec notre Rayne qui aura un tir automatique, comme dans n'importe quel Shoot'em'up, qui permettra de tuer les différentes ennemis que l'on croisera en chemin. Un tir automatique qui se déclenchera même dans les zones sans ennemis. Un petit défaut qui ne gâche pas notre expérience. Mais qui est tout de même présent. Tuer des ennemis va permettre de gagner un peu de points qui serviront à acheter des cœurs ou des protections dans les différentes boutiques. Mais jamais d'expérience. Car dans The Knight Witch, le système d'expérience sera assez différent de ce qu'on a l'habitude d'avoir dans les jeux. Mais on y reviendra juste après.


On va continuer à parler des attaques. En plus du tir automatique, notre petite Rayne va pouvoir utiliser différents pouvoirs grâce à sa magie. Ces pouvoirs vont fonctionner comme un deckbuilder. En gros, tout au long de l'aventure, on va trouver des cartes, dans des coffres ou en tuant des boss. Ces cartes vont constituer notre deck. On pourra les ajouter à nos sorts. Et ils apparaîtront aléatoirement au nombre de trois, lors des attaques. Chaque carte utilisera un nombre de MP. Plus le sort sera puissant, plus le nombre sera élevé. Certains sorts seront plus intéressants que d'autres. Il faudra donc être très stratégique lors de la construction de son deck. Pour recharger ses MP, il faudra récupérer des orbes bleus, ou passer à côté de cristaux qui rechargeront automatiquement nos points de MP. Il y aura de très nombreux sorts à découvrir lors de cette aventure. Mais certains seront très bien protégés.

En plus des sorts, notre sorcière chevalier va pouvoir découvrir de nombreux pouvoirs, qui vont lui permettre d'explorer au mieux les différents donjons. Mais aussi, nous faciliter les combats. Comme le Déphasement, qui va nous permettre d'effectuer un dash pour esquiver les attaques de nos ennemis. Et traverser certaines zones. Plus tard, on pourra respirer sous l'eau, et bien d'autres. Chaque donjon nous apprendra une nouvelle technique, ou presque, afin d'avancer dans l'histoire du jeu.


Comme dit plus haut, on ne gagnera jamais d'expériences dans The Knight Witch. Pour monter ses niveaux, on devra utiliser un système de 'Link', ou lien en français. Ce système nous récompensera en parlant et sauvant des habitants, et en répondant à certaines questions. La barre de Link va fonctionner comme une barre d'expériences. Et pour chaque nouveau niveau, on va pouvoir utiliser un de nos points pour renforcer son côté chevalier, ou son côté sorcière. Ou si on le souhaite, les deux.


The Knight Witch est un jeu très punitif. Et lors des embuscades ou des phases de boss, on va souvent se retrouver sous un déluge de tirs ennemis. Et même avec nos dash, il sera assez difficile de ne pas être touché. Ce qui va rendre, pour de nombreux joueurs, l'expérience frustrante. Mais le jeu propose un système de 'Cheat', à activer ou non, pendant l'aventure. Il faudra tout de même, au préalable, trouver ces fameux codes, en essayant plusieurs combinaisons depuis le menu 'Cheat'. De notre côté, on en a trouvé 3, dont l'invulnérabilité. Mais on n'en dira pas plus sur les autres 'Cheat Code'

Malgré son petit côté punitif, on prend un malin plaisir à parcourir le monde de The Knight Witch. La direction artistique est vraiment très belle, et très colorée. Les personnages sont adorables. Et les donjons sont merveilleux, avec un sublime Level Design. Les musiques aussi sont très jolies. Et elles nous accompagnent parfaitement dans cette magnifique aventure. Le seul petit défaut du jeu, comme dit plus haut, c'est la difficulté lors des boss ou des embuscades. Il y a souvent trop de tirs ennemis. Et très vite, ça devient un peu brouillon sur l'écran.


Pour conclure, même si le mélange Shoot'em'up et metroidvania n'est pas le meilleur choix. The Knight Witch reste un jeu agréable, avec une très belle direction artistique. On ne comprend pas toujours le choix de mentir pour gagner plus de Link. Et certaines scènes de shoot sont trop brouillonnes pour être appréciables. Mais mis à part ça, l'aventure de The Knight Witch est une belle surprise, qui plaira aux amateurs de metroidvania et de shoot'em'up.


226 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page