• Couple of Gamer

[Test][Steam] THE KING OF FIGHTERS XV


6 ans après le 14e opus, SNK CORPORATION démarre un tout nouveau combat, avec son jeu mythique, THE KING OF FIGHTERS. Le XVe opus de la série, avec toujours plus de combattants, et quelques nouveautés au programme. Mais la référence du genre réussit elle toujours à nous mettre KO ? Voici une partie de la réponse.

Trailer du jeu

Un nouveau tournoi !

Depuis 1994, la série THE KING OF FIGHTERS a réussi à séduire de nombreux joueurs à travers le monde. Avec son fameux 3v3, et ses personnages mythiques, le jeu n'a jamais rien eu à envier aux autres gros noms du genre. Et après six ans d'absence, on attendait tous avec impatience le retour de Kyo Kusanagi et les autres guerriers de SNK.


THE KING OF FIGHTERS XV est un jeu de combat comme on peut en voir beaucoup. Donc, inutile de chercher le petit truc pour le différencier d'un autre jeu. Car dans ce nouvel opus, on retrouve les modes basiques, comme le mode classique, histoire, entraînement, et les différents modes en ligne. On ajoute à ça, les galeries et la station de DJ. Et pour finir, le mode mission, pour s'entraîner sur les différents coups des personnages, tout en accomplissant des missions. Voilà, on a fait le tour du jeu. Bon, pour s'amuser des heures, on va avoir 39 personnages jouables, et un mode en ligne très complet. Histoire de ne pas lâcher le jeu après avoir terminé le mode histoire.

Le 3v3 de l'extrême ?

Quand on parle de THE KING OF FIGHTERS, on pense tout de suite aux combats en 3v3. C'est un peu la marque de fabrique du titre. Quel que soit le mode de jeu sélectionné, on va pouvoir participer à des combats en 3v3. Bien sûr, il est toujours possible en combat classique de faire du 1v1. Mais on perd la magie du 3v3. Qu'on se lance dans le monde histoire, ou en ligne, il sera impératif de connaître ses personnages, pour pouvoir survivre aux combats intenses de KOF. Heureusement, avec 39 personnages, il y en a pour tous les goûts. Qu'on préfère une équipe de personnages rapides, ou au contraire lourd, ou bien, un mélange des deux. Avec le roster que nous propose THE KING OF FIGHTERS XV, on est sûr de trouver notre bonheur. Au pire des cas, si vraiment on ne maîtrise pas nos personnages, il y a toujours le mode entraînement.


Le gros avantage de faire du 3v3, c'est qu'on a toujours le droit à l'erreur. Avec 3 rounds minimum, si on perd le premier, on peut toujours se rattraper sur le prochain round, grâce à notre second personnage. Même si, avant chaque combat, on sélectionne l'ordre de nos combattants. Et forcément, en premier, on prend toujours celui que l'on maîtrise le mieux. Mais parfois, en face, l'adversaire ne nous laisse que très peu de répits. Qu'on joue en ligne ou contre l'IA, les deux ont souvent une maîtrise parfaite de la défense. Ce qui fait souvent très mal.

Un combat contre le monde !

Si THE KING OF FIGHTERS XV propose un mode histoire. On n'y prête que très peu attention. Cette dernière ne dure qu'une trentaine de minutes, avec deux gros combats finaux, qui font souffrir. Mais une fois terminé, on n'a pas envie d'y retourner. Donc, pour compenser, on part vers le mode en ligne. Ce dernier est ultra complet. On y retrouve les matchs classés, amicaux et de salle. Il y a même la possibilité de faire des entraînements en ligne. Lorsque l'on se lance dans des parties classées, on va avoir le droit à des combats d'entraînements contre l'IA pour déterminer notre rang. Avant ça, on va devoir personnaliser notre profil, avec notre team de 3, le lieu de nos combats à domicile, les sons, et d'autres éléments de personnalisation. Une fois que notre profil est prêt, on peut commencer nos combats.


On va avoir le droit à 3 combats contre l'IA, de plus en plus difficile, avec un IA qui va abuser des spams attaques, et spams défenses sur le dernier combat. Rendant cet ultime combat très rageant. Une fois notre rang obtenu, on pourra enfin se lancer dans les combats en ligne. Avant de rechercher un combat, on aura le choix entre la force de l'adversaire, la vitesse de connexion et la zone géographique. Une fois les configurations effectuées, on pourra enfin combattre en ligne.


Après chaque combat, on va monter ou descendre de rang, selon le résultat. Malheureusement, même en rang 12, les joueurs sont extrêmement compliqués à battre, rendant la tâche difficile.

La force de l'entrainement !

Heureusement, pour maîtriser ses personnages, THE KING OF FIGHTERS XV propose 4 méthodes. La première, le tutoriel, qui va nous apprendre les bases. Ensuite, on va avoir le mode entraînement. Dans ce dernier, on va pouvoir se battre contre un autre combattant, en lui imposant ou non des gestes, tout en appliquant certaines techniques d'attaques ou de contre. Ce mode entraînement existe aussi en ligne. Cette fois-ci, les deux adversaires vont pouvoir s'affronter sans vainqueur, histoire de maîtriser les différentes techniques de combat. Le mode entraînement en ligne a l'avantage de nous proposer un vrai combattant en face. Ce qui rend plus simple les contres et autres.


Pour finir, on va avoir les missions. C'est un peu différent des entraînements. Car lors des missions, on va devoir effectuer divers coups affichés à l'écran, pour pouvoir passer à la suite. Mais ça reste la meilleure méthode pour apprendre. Car on va apprendre les différentes techniques de notre personnage, des plus faciles ou plus difficiles. Une manière de bien assimiler les techniques, et de comprendre comment bien les exécuter. En plus d'apprendre les techniques, les missions nous apprennent les combos. Une chose qu'on n'apprend pas vraiment en entraînement.


Malheureusement, comme souvent, dans les jeux de combats, il faut des heures et des heures d'entraînement pour maîtriser son personnage. Et parfois, même si on est persuadé de bien exécuter la suite de touches pour une technique, ça ne fonctionne pas, et ça en devient frustrant. Alors, on s'amuse à appuyer sur toutes les touches. Au bout d'un moment, ça finit par fonctionner.

Le XV de choc ?

THE KING OF FIGHTERS XV nous régale par son roster. Mais aussi par ses graphismes. Le jeu est très coloré. Et les différentes attaques des personnages sont une véritable explosion de couleurs. C'est propre et net. Malheureusement, les arènes manquent un peu de vie. Et l'histoire, qui aurait pu nous en mettre plein la vue, n'offre pas assez de sublimes cinématiques. Ou sinon, il faut refaire, encore et encore, l'histoire pour toutes les voir. Et il y en a 57 à débloquer. Certes, on s'attend surtout à avoir des combats mémorables. Et les cinématiques du mode histoire sont secondaires.


Pour le reste, les amoureux de musiques seront ravis de savoir que le jeu propose 3 OST dans la station de DJ. Celui de KOF XV, bien entendu. Mais aussi celui du XIV et du premier opus de 1994. Un petit fort appréciable quand on aime la bonne musique.

Une formule qui fonctionne toujours ?

Pour conclure, même si THE KING OF FIGHTERS XV aura du mal à s'imposer face à la concurrence. Il n'en reste pas moins un très bon jeu de combat. Des combats dynamiques. Une direction artistique colorée. Un très beau roster. Un mode en ligne au top. Son seul défaut, c'est son manque de vie dans les combats. Mais c'est un petit détail qui ne devrait pas poser de problème aux fans de la série, qui seront surtout là pour mettre quelques coups bien placés à leurs adversaires.


142 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout