• Couple of Gamer

[Test][Steam] Skully

Mis à jour : 29 déc. 2020


Un mois après avoir découvert les 3 premiers chapitres de Skully, le nouveau jeu développé par Finish Line Games, et édité par Modus Games. On est reparti rouler notre petite boule de terre glaise, sur la version finale du jeu, qui sortira le 4 août, pour enfin découvrir la véritable histoire de Skully. De nouvelles transformations, des nouveaux terrains de jeu, des mécaniques bien pensées, et des boss. On ne s'attendait pas à découvrir autant de chose par la suite. Mais cette petite boule nous en avait caché des choses. Voici notre test.

Trailer du jeu

Les 4 éléments.

L'histoire se déroule sur une Île mystérieuse. Un petit crâne s’échoue sur le rivage, et se fait réanimer par une étrange divinité. À ses côtés se trouve Terry, un étrange homme, qui souhaite qu'on l'aide à récupérer le cœur de vie. Malheureusement, ses frères et sœurs sont aussi à la recherche de ce cœur de vie. Et ils vont tout faire pour empêcher Skully et Terry d'atteindre le cœur. Mais l'histoire est plus complexe que ça. Mais bien sûr, nous ne la divulguerons pas plus.


Pour venir à bout de Skully, il faudra 7 bonnes heures pour terminer les 18 chapitres du jeu. Une très bonne durée de vie pour un petit jeu indépendant, qui s'allonge avec les fleurs à récolter dans chaque niveau du jeu. Mais aussi les secrets bien cachés qu'on peut trouver dans certains chapitres de l'histoire.

Une fois le jeu terminé, et même avant. Il est possible de recommencer un chapitre pour y récupérer les fleurs manquantes. L'avantage de recommencer un chapitre, c'est que toutes les fleurs déjà récupérées, n'ont pas besoin d’être ramassées de nouveau. Les fleurs vont servir à débloquer quelques croquis, accessibles depuis le menu du jeu. Mais aussi déverrouiller quelques succès sur certains des niveaux. Il faudra donc compter en moyenne 12 heures, pour terminer Skully à 100%

Patauger dans la boue.

Skully est un jeu de plateforme intelligent, qui va utiliser les transformations en glaise de notre petite boule, pour se frayer un chemin vers le chapitre suivant. La première forme de Skully, hors la boule de glaise, c'est le colosse de glaise. Ce dernier va permettre de briser des blocs de pierre, tuer des ennemis avec ses poings, ou encore, lancer la forme boule de glaise de Skully, dans des endroits parfois trop loin ou trop haut. La seconde forme, le Speedy, va donner à Skully un petit corps agile, qui lui permettra de courir très vite, et effectuer des sauts assez lointains. Mais cette forme sera surtout utile vers les derniers chapitres du jeu, car elle pourra déplacer certains rochers de gauche vers la droite. Et pour finir, la dernière forme, Jumpy, va pouvoir effectuer des doubles sauts. Mais aussi déplacer certains rochers de haut en bas.


Skully ne peut pas se transformer quand il le souhaite. Il faudra obligatoirement faire passer son corps sur des cercles de boue, qui servent aussi de point de contrôle. Ces cercles vont permettre à Skully de reprendre sa vie, et de se transformer en l'une des 3 formes disponibles. Plus on avance dans l'histoire de Skully, plus on va devoir changer de forme à plusieurs reprises, pour se frayer un chemin. Les formes Jumpy et Speedy ont aussi une particularité. Elles permettent de créer des plateformes mouvantes, de haut en bas, ou de droite à gauche. Et de plus, d'une manière vraiment très simple. Il suffit de placer un point de départ à la plateforme, et un point d'arrivée. Et la plateforme fera le chemin toute seule.

Notre petite boule de glaise peut prendre le contrôle de 3 formes en même temps. Ce système de changement de corps, va surtout permettre de créer des passages, grâce aux capacités de chacune des formes. Par exemple, on place un Jumpy, qui va gérer une plateforme mouvante de haut en bas, puis un Speedy, avec une plateforme de droite à gauche. Pour finir avec un autre jumpy pour traverser les plateformes avec un double saut. Il y a de nombreuses combinaisons possibles. Mais elles servent principalement à progresser dans l'histoire, ou accéder à des fleurs pas toujours évidentes à attraper.


Le jeu a un gameplay évolutif et innovant, qui permet de ne jamais faire la même chose du début à la fin. Et surtout, de transformer un véritable jeu de plateforme, en jeu de casse-tête drôlement bien pensé. Dommage toutefois que ce système ne soit pas assez mis en avant lors des phases de boss, qui restent de loin, les phases les moins abouties du jeu.

Roule ta boule.

Comme dit lors de notre preview, Skully nous offre de magnifiques décors dessinés à la main. Pendant notre périple, on découvre des lieux magnifiques, et très bien travaillé. Des grottes de laves, des forêts embrasées, de belles rivières aux nombreuses cascades, des longues montagnes grises aux vents soufflants dangereusement. Ou encore, des grottes sombres, où aucune lumière n'est là pour vous éclairer. Il y a aussi quelques niveaux qui utilisent la camera poursuite. On est poursuivi par de la lave, ou encore de l'eau. Le jeu propose des environnements variés, qui nous font voyager à travers des écosystèmes bien différents. Par la suite, on comprendra pourquoi on passe par tous les éléments.

Skully, ce n'est pas qu'un simple jeu de plateforme, dans divers écosystèmes. C'est aussi une véritable histoire qui s’écrit et se découvre chapitre par chapitre. Elle est racontée tel un livre, grâce à des illustrations dessinées à la main, sur un cadre fleuri qui rend ces illustrations encore plus magnifique. Un magnifique livre, qui est encore plus merveilleux, lorsqu’on découvre la dernière page. Cette aventure s'accompagne bien sûr de magnifiques musiques. Et certains lieux sont sublimés grâce à elles.

Comme un roc !

Pour conclure, les 3 premiers chapitres nous avaient conquis. Mais on avait tout de même peur que le jeu reste basique. Mais une fois les différentes formes et capacités découvertes, Skully nous offre une aventure vraiment bien pensée. Qui va au-delà de nos espérances. On ne s'attendait pas à une évolution aussi poussée du gameplay. Et la création de plateforme, mouvante ou non, ou encore les courses-poursuites, font qu'on ne sait jamais comment va vraiment se dérouler un chapitre de Skully. Malheureusement, les boss sont sous-exploités. Et ne sont pas du tout à l'image du jeu. On aurait aimé avoir quelques mécaniques de plateformes ou autres lors de ces phases. Et la déception est encore plus grande pour le boss final. Mais quand on y réfléchit bien. C'est peut-être l'effet recherché par les développeurs. Ce côté plutôt pacifiste, qui pousse Skully à ne faire de mal à personne. En tout cas, sans ça, Skully nous offre une formidable aventure, qui pourrait refaire encore et encore. Juste pour le plaisir de l'histoire. Une petite pépite à découvrir sans modération.


1,144 vues0 commentaire
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 / 2020 - Site indépendant de Jeux Vidéo

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now