• Couple of Gamer

[Test'1D][Steam] Seed of Life


Disponible le 11 août sur steam. Seed of Life est un jeu d'aventure épique sur la persistance de la vie, développé par Madlight, et édité par Leonardo Interactive. Dans cette aventure, on y contrôle Cora, la dernière survivante connue de Lumia, une planète mourante, qui va devoir activer la graine de vie, afin de raviver le soleil. D'ailleurs, nous aussi, on avait besoin de soleil. Alors on a aidé Cora dans sa quête, afin de profiter du soleil, grand absent de cet été. Mais aussi, pour donner notre avis sur ce jeu.

Trailer du jeu

Seed of Life est un jeu d'action-aventure qui nous emmène sur une planète en train de mourir. Nous prenons le contrôle de Cora, la dernière survivante de Lumia, qui va devoir trouver la graine, un artefact alien capable de générer l'essence de la vie, et de sauver la planète de l'anéantissement. Après une brève petite histoire, nous dévoilant les mésaventures de Lumia, on va se retrouver à prendre le contrôle de Cora. Et on va devoir se rendre sur un site d'atterrissage. Une fois sur place, on va récupérer le Talisman. Un dispositif alien qui va nous permettre de s'équiper de capsule de compétences. Ces dernières vont se trouver sur différents lieux, indiqués par la boussole de notre Talisman.

C'est à partir de là que commencera vraiment notre aventure. Dans Seed of Life, l'objectif principal va être de retrouver une graine. Mais pour l'atteindre, il faudra dans un premier temps trouver les capsules de compétences. Ces capsules vont permettre de débloquer des compétences, telles que le sprint, la régénération, ou encore, la lumière. Pour récupérer une capsule, il faudra résoudre une énigme très simple. Chaque nouvelle compétence servira à atteindre la prochaine capsule. Il est donc important de réfléchir avant de se rendre à un endroit. Sinon, c'est la mort assurée.


Pendant notre voyage, on va récupérer du Lumium sur des plantes. Ce lumium servira à activer nos compétences. Plus on récoltera de Lumium, plus notre capacité, à en porter augmentera. Le lumium servira aussi à ouvrir différentes portes. Il est important de récolter tout le lumium possible. Car, par la suite, il faudra énormément de Lumium pour ouvrir des portes.

Au début, on se lance dans l'aventure tête baissée. On tente comme on peut d'atteindre les capsules, sans pour autant comprendre comment les atteindre. Car dans Seed of Life, on a aucune indication. On doit se débrouiller seul, avec comme seule aide, l'objectif noté sur l'écran. On aurait dû suivre une route toute tracée, au lieu de nous laisser libres. Car comme beaucoup d'éléments nous font perdre la vie. On se retrouve souvent mort, sans comprendre pourquoi. Et la raison, on la comprend juste après. On n'a pas la capsule pour passer ce chemin. Mais alors, pourquoi nous le proposer. Ceci n'est qu'un souci parmi tant d'autres. Comme par exemple, le coup des branches. Après avoir terminé notre première grande quête, on va se retrouver dans un canyon. Et dès le départ, on va faire face à un problème. Un énorme trou qu'on ne peut pas sauter. On a tenté à mainte reprise. Mais après 1/4 heures de jeu, on a découvert qu'on pouvait s'agripper à des branches. Et à aucun moment dans le jeu, on nous l'a expliqué. Puis après, il y a la traversée de la lave. Encore un gros casse-tête, car les sauts de notre héroïne ne sont pas très précis. De nombreux problèmes qui nous ont gâché notre expérience de jeu.

Mais malgré quelques défauts, Seed of Life reste une petite aventure à découvrir. L'histoire est touchante. Les décors sont jolis. Et on a le droit à une très belle bande-son. Par contre, on va tout de même mettre les choses au clair. Seed of Life vante les mérites de ses graphismes dignes d'une production Triple A. Et, on y est très loin. Certes, le jeu est très beau. Mais on n'est pas dans un jeu qui va nous couper le souffle. Les décors sont très basiques et répétitifs. Rien que l'effet de la lave, nous prouve que ce n'est pas non plus exceptionnel. Mais pour un jeu indépendant, ça reste de très bonne qualité. On regrette tout de même les sauts, qui ne sont pas toujours précis. Et qu'ils le deviennent encore moins quand le sprint est activé. Il y a aussi de nombreux bugs, qui nous obligent à redémarrer le jeu. Mais ce genre de bug sera sûrement corrigé à la sortie du jeu.


Pour conclure, Seed of Light est un jeu intéressant, mais qui manque de finition. Le manque d'indications, les problèmes de saut, les objectifs trop libres, et les zones de mort trop complexes gâchent totalement l'expérience de jeu. Parfois, la liberté permet d'apprécier un jeu. Ce qui n'est pas du tout le cas dans Seed of Life. On aurait dû être encadré, du début à la fin, avec quelques indications lors de certains passages, pour vraiment apprécier cette aventure. Car au final, progresser dans le jeu, c'est plus un casse-tête qu'un plaisir.


170 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout