• Couple of Gamer

[Test][Steam] Remothered: Broken Porcelain


Deux ans après la sortie du premier volet de trilogie imaginé par Chris Darrils et son studio, Remothered: Tormented Fathers. La suite de l'enquête de Rosemary Reed pointe le bout de son nez, un peu en avance, dans Remothered: Broken Porcelain. Dans ce nouvel opus, disponible depuis le 13 octobre, on y découvre l'histoire troublante de Jennifer, domestique à l'auberge Ashmann, qui va tout faire pour s'échapper. Tandis que la vérité sur Céleste Felton va continuer de s'écrire sous nos yeux. Mais avec un peu d'avance, cette seconde partie est-elle aussi correcte que la première ? On vous dit tout dans notre test, qui, promis, ne fait pas peur.

A La Découverte de Remothered: Broken Porcelain

Une nuit dans l'auberge Ashmann.

Remothered: Broken Porcelain est la suite des aventures, ou plutôt, de l'enquête de Rosemary Reed, qui, après avoir survécu à l'enfer du manoir Felton, va tenter d'en découvrir davantage sur la disparition de Céleste Felton, et tous les nouveaux éléments qu'elle a pu découvrir lors de son enquête chez Richard Felton, ce qui va l'amener chez une vieille connaissance, en plein cœur de l'auberge Ashmann. Pour mieux comprendre l'histoire depuis le début, on va donc prendre le contrôle de Jennifer, une jeune fille de 15 ans, qui, après s'être fait exclure du pensionnat pour jeunes filles de Flemmington, se retrouve domestique à l'auberge Ashmann. Un lieu hanté par son passé, qu'elle découvrira petit à petit, en tentant de s'échapper de ce lieu.

Pendant sa tentative d'évasion, elle va être aidée de Linn, sa petite amie. Ensemble, elles vont affronter les marcheurs qui hantent l'auberge. Et découvrir la vérité sur Ashmann. Mais l'aventure ne sera pas la même que dans le premier opus. Dans Remothered: Broken Porcelain, on découvrira la véritable histoire sur le médicament qui rend fou, et le lien entre Felton, Ashmann, Jennifer, et bien d'autres.


Même si on évitera de dévoiler tous les protagonistes jouables dans Remothered: Broken Porcelain. On peut dire que, contrairement à Remothered: Tormented Fathers qui se focalisait sur Rosemary, Broken Porcelain tente d'ouvrir sa narration, à travers plusieurs yeux. Ce qui le rend totalement différent de son prédécesseur. Mais ce qui permet aussi d'en apprendre encore plus, sur tout ce qui lie ces personnages. Le rendant plus intéressant. Malheureusement, comme pour Remothered: Tormented Fathers, Broken Porcelain est très linaire, et se termine en seulement cinq voire six petites heures. C'est très court. Mais le jeu reste indépendant. C'est un petit studio. Et au vu du travail effectué, c'est déjà une très belle durée de vie.

C'est l'effet papillon.

Remothered: Broken Porcelain est très similaire à Remothered: Tormented Fathers dans son gameplay. On est dans un survival/horror classique, où il est quasiment impossible de véritablement tuer ses ennemis. Le but premier sera de résoudre les différentes énigmes, en utilisant la discrétion comme arme principale. Et les objets qui traînent pour d'éventuelles confrontations. On se retrouve donc avec les déplacements classiques, les éléments à retrouver pour accomplir les objectifs, la collection d'objets divers pour être prêt à surprendre un marcheur, ou se défendre si on se fait attraper.


Mais ce nouvel opus apporte tout de même son lot de nouveautés. Tout d'abord, il est possible de collecter de nombreux objets de diversion, pour attirer les marcheurs à un endroit spécial, et l'attaquer par-derrière. Cette petite nouveauté, qui s'accompagne d'un créateur d'objets de diversion plus puissant, permet de se sortir de nombreuses situations. Surtout quand plusieurs marcheurs se baladent dans la même pièce. Et qu'on doit la traverser. Il y a aussi quelques objets, comme la corde, qui permet de bloquer les portes, pour se donner du répits. Pour le reste, on garde le système de cachette, et la petite manipulation pour éviter qu'un marcheur nous détecte quand on est caché dans l'armoire.

L'autre petite nouveauté, c'est "l'arbre de compétences". Grâce à des petites clés papillon, qui se récoltent un peu partout dans l'auberge, il est possible d'augmenter certaines de ses compétences, comme les déplacements, la défense, le blocage des portes, la furtivité, les objets récoltés, les armes, la chance, ou encore son pouvoir des papillons. Bien sûr, il faudra bien choisir les compétences à améliorer. Car les clés sont rares. Et si on n'augmente pas la chance dès le début, qui permet de multiplier la récolte des clés papillons, on se retrouve très vite à cours.


Pour finir avec les nouveautés, on va revenir sur le pouvoir des papillons. Sans détailler pourquoi Jennifer possède se drôle de pouvoir, ce qui gâcherait l'histoire, ce pouvoir va servir à libérer son papillon de nuit. Grâce à ce pouvoir, il sera possible de distraire les ennemis, faire aboyer un chien, guider Linn, ou même se libérer de certaines situations délicates. Au début, ce pouvoir ne dure pas très longtemps. Mais en l'améliorant, il gagnera en durabilité. C'est d'ailleurs pour ça qu'il faut bien choisir ses compétences. Car l'amélioration de ce pouvoir est primordiale pour survivre dans cette auberge.


En ce qui concerne le reste du gameplay, même si rien a vraiment changé, on peut tout de même mettre en avant le fait qu'avec un lance-clous ou un extincteur, il sera possible d'attaquer ces ennemis. C'est un peu bizarre, surtout quand on voit les ennemis que l'on doit affronter. Dont une revenante, qui nous avait donnée du fil à retordre dans Remothered: Tormented Fathers.

Difficile de survivre !

Une fois de plus, ce petit survival/horror nous fait vivre une aventure difficile, à travers un seul lieu. Mais deux années après le très bon Remothered: Tormented Fathers, on ne s'attendait pas à souffrir autant. Malheureusement, on ne souffre pas parce que le jeu est difficile. Bien au contraire, Remothered: Broken Porcelain se prend plus facilement en main que son prédécesseur. On souffre parce que le jeu est loin d'être prêt. En même temps, on passe du 25 août, en date de sortie officielle, au 20 octobre, avant de prendre un peu d'avance, et sortir finalement le 13 octobre. Et on se demande pourquoi le jeu n'est pas sorti le 20 octobre, même plus tard. Car il y a tellement de bugs, qu'on a parfois envie de tout lâcher, et attendre un patch correctif. C'est d'ailleurs ce qu'on a fait.

Mais on a eu une très mauvaise expérience dès le début, qui a totalement gâché notre aventure. Entre la caméra, totalement à la ramasse, surtout lors des attaques. Les bugs de sauvegarde. Le côté très sombre du jeu, qui n'était pas présent lors de notre preview. Et bien plus encore. Comment apprécier comme il se doit Remothered: Broken Porcelain. Surtout qu'il a tant de bonnes choses à offrir.


Comme toujours le studio de Chris Darrils nous offre un jeu magnifique, à l'histoire digne d'un véritable film. Et toujours accompagné de sublimes musiques, difficiles à oublier. Le jeu en lui-même, sans tous ces bugs, et une véritable petite pépite. Et l'écriture est toujours aussi prenante. Ce qui donne vraiment envie de découvrir la suite de cette trilogie, qui, à nos yeux, est tout simplement incroyable. On aurait aimé découvrir Remothered: Broken Porcelain sans défaut. Même si on sait qu'un jeu n'est jamais sans défaut. Remothered: Tormented Fathers était sans défaut. Enfin, moins visibles.

Une fin bientôt proche !

Pour conclure, Remothered: Broken Porcelain n'est peut-être pas parfait. Il n'est peut-être pas à la hauteur de nos espérances. Mais quoi qu'il arrive, il restera un très bon jeu de survival/horror. L'histoire est toujours aussi prenante. Et les musiques, toujours plus belles, nous immergent une fois de plus, dans cette sublime aventure. Le jeu tente de se différencier de son prédécesseur, en proposant un gameplay un peu différent. Et ça fonctionne plutôt bien. Malheureusement, les nombreux défauts gâchent un peu l'expérience. Le jeu n'est pas prêt. Et même si le studio fait tout pour corriger un maximum de bugs. Il est sorti trop tôt. Et il aurait mérité quelques semaines de travail supplémentaires. Pour éviter qu'on se retrouve dans des situations, parfois énervantes, qui donnent envie de tout arrêter sur-le-champ.


  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 / 2020 - Site indépendant de Jeux Vidéo

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now