• Couple of Gamer

[Test'1D][Steam] Prison Simulator


Disponible depuis le 4 novembre sur steam, Prison Simulator est une simulation de Prison, développé par Baked Games, et édité par PlayWay. Après avoir découvert une partie du jeu à travers ses bêtas, nous sommes retournés en prison, pour voir ce que nous réservait vraiment la suite de cette simulation, qu'on avait plutôt bien appréciée lors des bêtas.

Trailer du jeu

Prison Simulator est, comme son nom l'indique, une simulation de prison. Dans ce jeu, on joue le rôle d'un gardien. Et on va devoir surveiller les différents condamnés de la prison. Mais avant de se lancer, il va y avoir quelques étapes à faire. Et l'étape principale va être la création de la prison, enfin, le nom de la prison, et les différents prisonniers. Il est possible, si on le souhaite, de ne pas s'attarder sur cette partie de création, et de laisser le hasard créer les prisonniers et les gangs. Mais pour vraiment apprécier cette simulation, il est préférable de la personnaliser. Tout d'abord, les différents prisonniers. On peut s'amuser, grâce à un système de personnalisation assez poussé, de créer chaque prisonnier 1 par 1. Et même créer des personnages totalement loufoques. Bon, pour créer tous les prisonniers, il faut avoir du temps. Car il y a 16 prisonniers dans la prison. Après la personnalisation des détenues, on va pouvoir créer des gangs, avec leur nom et leur logo. Dans ces gangs, on va y placer les différents détenus. Une fois ces étapes terminées, on va pouvoir commencer notre nouvelle vie.

Le jeu se déroule en journée. Chaque jour, on va avoir plusieurs objectifs à réaliser. Au début, on va avoir quelques objectifs assez simples, comme contrôler la présence de nos prisonniers, les amener aux ateliers, les surveiller dans la cour, ou encore, vérifier leurs courriers. Des petites tâches simples, mais souvent variées. Par la suite, le jeu va proposer de plus en plus d'activités, et surtout, de petites quêtes, avec des énigmes, des émeutes, et bien d'autres. Et on pourrait croire que ce genre de simulation est très répétitif. Mais au final, pas du tout. En fait, le jeu propose tellement d'activités variées, qu'on n'a pas l'impression de toujours revivre la même journée. Un jour, on va se retrouver à fouiller des cellules. Le lendemain, on va devoir donner notre accord sur des permissions. Et chaque jour est une nouvelle découverte.


Pendant nos journées, on va aussi devoir gérer les conflits entre les prisonniers, avec notre amie la matraque. Mais aussi participer à des mini-jeux, comme un jeu de fléchettes, de la musculation, du basket, pour gagner de l'argent ou du respect envers les prisonniers ou les autres gardiens. Et on est assez libre dans nos actes. On peut donc être le bon gardien qui aide les prisonniers, et qui ne fait pas trop de choses illégales. Ou jouer le mauvais gardien, et aider les prisonniers à passer de la drogue par exemple. C'est un choix de vie. Mais malgré cette liberté, on est constamment tenu en laisse avec des objectifs à suivre jour après jour. Et selon nos actes, on n'a pas vraiment l'impression que les événements se déroulent d'une manière différente.

Plus les jours vont défiler, plus on va avoir de nouvelles responsabilités. Ce qui va nous obliger à faire certains choix, bon ou mauvais. Pour nous aider dans notre tâche, on va être équipé de nombreux équipements, comme des armes, une matraque, un taser, et même un Talkie-Walkie. Chaque équipement va nous servir à la bonne gestion de notre prison. Par exemple, pour éviter qu'une détenue ne meurt quand il est assommé, il faut utiliser son Talkie-Walkie pour qu'on vienne le chercher. À la fin de chaque journée, on gagne de l'expérience, et surtout, de l'argent. Avec nos quelques dollars récoltés, on va pouvoir acheter de l'équipement comme une nouvelle matraque, ou un autre taser. Mais si on souhaite se faire respecter par tous, on va pouvoir aussi acheter des nouveaux lits, ou même des toilettes.


Prison Simulator est un jeu fun qui ne se prend pas la tête. À l'image de nombreuses simulations, on va pouvoir faire tout et n'importe quoi, tant qu'on ne meurt pas des mains d'un détenu. Malheureusement, la sensation de liberté est un peu gâchée par les différentes tâches journalières. Au final, on se rend très vite compte que cette simulation a un côté linéaire, qui fait qu'on nous pousse à faire telle ou telle chose. Et après quelques heures de jeu, on commence à s'ennuyer. Heureusement, il est possible de se lancer dans un jeu libre. On sélectionne 6 activités à effectuer pour la journée, et on se lance. Ce jeu libre permet d'avoir une plus grande liberté. Même si ce n'est pas encore ça.

Le jeu n'est pas très beau graphiquement. Et la prison n'est pas très grande. On fait très vite le tour des différentes pièces. Mais ce n'est pas pour autant qu'on ne passe pas un moment agréable dans cette prison. Elle ressemble à une prison, avec ses cellules et ses différentes salles, comme le réfectoire, la cour, les ateliers, etc ... . Et on est facilement immergé dans cette prison. Et avec le talent de certains joueurs, et le workshop, on peut même se retrouver en enfer, avec des démons à la place des prisonniers. Ce qui apporte encore plus de fun au jeu. Malheureusement, il n'y a pas que des bons côtés dans cette simulation. Et même si on ne cherche pas la petite bête côté bugs ou autres, le jeu a tout de même un gros défaut. Sa traduction française. C'est une catastrophe. Dès le début, on a le droit à un "jeu gratuit", au lieu d'un jeu libre. Ce qui peut porter à confusion. Et tout au long de notre aventure, on va avoir le droit à de nombreux problèmes de traduction.


Pour conclure, on avait adoré parcourir Prison Simulator lors de sa bêta. Et on a pris encore plus de plaisir, à devenir le gardien de la version complète. Malgré quelques petits défauts, Prison Simulator est une très bonne simulation. Et difficile de ne pas s'amuser, une fois qu'on se lance dans ce jeu. Qu'on soit un bon ou mauvais gardien.


0 commentaire

Posts récents

Voir tout