• Couple of Gamer

[Test][Steam] Persona 5 Strikers


Après un voyage inoubliable l'année dernière dans Persona 5 Royal. On retrouve notre super bande de voleurs fantômes, dans une nouvelle aventure, qui sera disponible le 23 février 2021. Développé par Atlus, et édité par Sega, Persona 5 Strikers sortira sur Steam, PlayStation 4 et Nintendo Switch. Et une fois de plus, avec une traduction françaises. De coup, en compagnie de nos amis et notre van, on est reparti pour un roadtrip dans les villes japonaise, afin de voler votre cœur avec notre test.

Trailer du jeu:

Plus qu'un simple road-trip

Persona 5 Strikers est un Warriors-like, qui se déroule après les événements de Persona 5. Alors que le groupe d'amis, composé de Joker, Ryuji, Morgana, Ann, Yusuke, Makoto, Haru et Futaba, ont décidé de profiter des vacances d'été pour se retrouver. Une nouvelle affaire les oblige à changer leur plan. Ils partent donc pour un road-trip en van pas comme les autres, dans l'espoir de découvrir la vérité.


Contrairement à Persona 5 qui se déroule pendant la période scolaire. Persona 5 Strikers a lieu en pleine période de vacances d'été, changeant un peu le style qu'on a l'habitude de découvrir dans les jeux Persona. On oublie donc les nombreuses activités extra-scolaires, et autres. Et on fait place à une histoire très linéaire, mélangeant, combats et dialogues, sans trop de repos entre les deux. Ce qui réduit la durée de vie de cet opus. Pour venir à bout de Persona 5 Strikers, il faudra compter une bonne trentaine d'heures. C'est loin de l'opus précèdent. Mais ça reste un Spin-off très différent de Persona 5.

Le grand retour des voleurs fantômes !

Bien sûr, Persona 5 Strikers n'est pas là pour nous faire découvrir les vacances "normales" de Jokers et le reste de la bande. Un nouveau danger menace le Japon, et seuls nos amis sont capables de régler le problème. C'est pour cela qu'on va prendre la route dans un van, pour trouver différentes villes prisonnières d'un monarque, qui s'amuse à prendre les désirs des habitants, pour son propre bien être. Et tout mettre en œuvre pour récupérer les désirs volés.


Mais dans un premier temps, grâce à de nouveaux amis, les voleurs fantômes seront où ils doivent s'arrêter. Mais il ne suffira pas d'aller dans les prisons affronter le monarque, et repartir vers de nouvelles aventures. Donc, dans un premier temps, une fois en ville, il faudra enquêter sur les derniers événements de la ville. Pour cela, il suffira de se promener dans la ville, et d'interroger, d'écouter les conversations des habitants, ou d'arpenter les boutiques locales, afin de découvrir ce qui cloche. Et c'est grâce à tout ce travail d'enquêteur, qu'on va en apprendre plus sur le coupable qui menace la ville. Une fois tous les éléments en notre possession, on obtient le mot de passe pour pénétrer dans la prison, afin de l'explorer, et d'exterminer la menace.

Contrairement à Persona 5, il n'y a pas de système de journée. On peut explorer la ville comme bon nous semble. Mais pour voir les jours défiler, il faudra obligatoirement terminer une partie de la prison. Par contre, il y aura obligatoirement des coupures, qui nous ramèneront en ville. Impossible de visiter la prison, et vaincre le monarque d'une traite. C'est généralement lors de cette petite transition, qu'on en profitera pour faire autre chose.


Une fois le monarque vaincu, il suffit de reprendre la route vers une nouvelle ville, et recommencer la même opération. Cependant, une fois parti, il sera impossible de revenir dans les villes. Il faut donc être sûr d'en avoir terminé dans la ville, avant de reprendre la route.

Des villes prisonnières.

L'exploration d'une prison reste assez similaire à l'opus précèdent. Il faudra arpenter les lieux, et trouver le chemin vers le boss. Malheureusement, le chemin vers le monarque sera bloqué. Et pour ouvrir la voie, il faudra mettre la main sur différents objets qui représentent le monarque en haut d'une tour. Sur notre route, il y aura aussi les fameux coffres. Pour les ouvrir, il faudra faire attention à son niveau d'alerte, mais aussi à son niveau de crochetage qui est, lui aussi, très important.


Une fois qu'on a réussi à récupérer les différents objets, et qu'on part en direction de l'endroit où se tient tranquillement le monarque, on se retrouve à nouveau bloqué. Pour réussir à franchir cette nouvelle barrière, il va falloir comprendre d'où viennent ses motivations. Pour cela, un nouveau tour en ville sera nécessaire, avant de vaincre le démon responsable de ce traumatisme, et récupérer la clé qui nous ouvrira le passage.


Avant d'affronter le monarque, il faudra lui faire savoir qu'on arrive, grâce à notre célèbre carte de visite, pour lui faire matérialiser son désir, comme dans le précèdent opus, ce qui permettra de libérer les habitants.

Joker le Warrior !

Persona 5 Strikers a abandonné ses combats en tour par tour, pour faire place à de l'action, avec un style Warriors-Like. Et même si, dans un premier temps, l'idée est déroutante. Car, après avoir enchaîné Persona 5 Royal et Persona 4 Golden, on change totalement les règles, on a du mal à s'y faire. Mais cela n'est pas vraiment un problème. Car, après quelques combats intenses, on prend facilement en main ce nouveau style de combats. Et on oublie très rapidement le tour par tour.

Avant de partir arpenter les donjons, on peut faire le choix de changer notre groupe, composé de Joker et de 3 personnes supplémentaires. Le choix est libre. On peut donc composer son équipe, selon nos préférences de personnages. Mais il est quand même important de tous les prendre. Car, plus un membre sera joué, plus il débloquera des art de maître, qui amélioreront ainsi ses compétences en combat. Ce qui donne un gros coup de pouce, surtout dans les combos.


Persona 5 Strikers est donc fidèle à d'autres jeux Warriors-Like. On enchaîne les combats et les combos contre des hordes d'ennemis. Et, à défauts d'avoir des compétences, nous avons simplement des Persona qui jouent exactement le même rôle que dans Persona 5. L'équipe permet aussi de créer certaines actions comme l'Assaut général, permettant d'enchaîner plusieurs coups sur des ennemis qui nous entourent. Et chaque membre du groupe peut être joué. Profitant ainsi de tous les Persona du jeu, et leurs avantages. Mais surtout, ce transfère permet de jouer les autres héros du jeu, en oubliant un peu Joker. De plus, chaque voleur fantôme possède son coup spécial. Idéal pour faire tomber certains ennemis, grâce à leur point faible.

Des liens qui renforcent

Dans Persona 5 Strikers, les liens entre les différents membres du groupe sont déjà bien soudés. Cependant, il est toujours possible de renforcer encore plus ces liens. Un aspect à ne pas négliger. Car, plus le lien se renforce, plus notre arbre à lien se dévoile. Ce dernier est l'une des nouveautés du jeu. On oublie les talents liés à un seul de nos amis. Dans Persona 5Strikers, tout est réuni en un seul lien. Et plus augmentera le niveau de lien, plus on pourra compléter notre arbre. Il faudra renforcer le lien de notre bande, en avançant dans l'histoire. Mais aussi en le faisant évoluer, grâce à des points de lien, obtenus à chaque fois que le niveau de lien augmentera. Grace à ça, on pourra évoluer notre niveau de crochetages, nos points de vie, ou encore, le nombre de munitions.

Retour à la case prison !

Dans ce Spin-off de Persona 5, beaucoup d'éléments sont de retour. Comme la chambre de velours. Mais cette fois-ci, ce n'est pas Igor qui nous convoque, mais sa célèbre assistante, présente dans Persona 5, Lavenza. Dans cette pièce, il y a plusieurs choix, mis à disposition. Pour commencer, on a l'opportunité de créer de nouvelle Persona, en sacrifiant 2 ou 3 Persona déjà possédées, ou avec de l'argent. Ensuite, il y a l'amélioration. Cette dernière permet d'améliorer le niveau d'une Persona qui nous tient à cœur. Et en avançant dans l'histoire, il sera aussi possible d'augmenter leurs stats. Pour finir, la chambre de velours propose l'enregistrement et l'invocation. Ce qui permet de racheter une Persona perdue, à cause d'un sacrifice. En gros, cette chambre est la même que dans persona 5. sauf qu'Igor n'est plus là pour nous accueillir.

Une planque pas discrète.

Dans Persona 5 Strikers, notre planque, c'est notre van. C'est ici qu'on passera la plupart de notre temps. Il nous suivra partout. Et c'est mieux pour faire un roadtrip. Ce van servira de boutique. Car, bien évidemment, vue qu'on est en voyage, nos fournisseurs habituels ne pourront pas nous servir. Du coup, pour les armes, les équipements, les objets ou la nourriture, il faudra passer par là. Le van proposera aussi un coin cuisine, où notre ami Joker va devoir mettre la main à la pâte, pour préparer de délicieux repas, permettant de booster toute l'équipe. Pour les recettes, mises à part celle qu'on déjà, comme le curry ou le café de Leblanc, il faudra les récupérer nous-même en les achetant dans notre boutique, ou dans les villes. Bien sûr, il faut penser à les récupérer avant le départ de la ville. Car comme dit plus haut, une fois partie, on ne remettra pas les pieds dans les villes. Pour les ingrédients, on procède de la même manière que pour les recettes. Sauf que toutes les villes en proposeront. Donc, on n'est pas obligé de faire du stock pour ces derniers.

On retrouve aussi dans le Van, les requêtes. Il y en a deux styles. Les requêtes de nos amis. En gros, nos amis vont nous demander des services à réaliser dans la ville, qu'il faudra réaliser avant notre départ de cette dernière. Acheter des bonbons. Parler à une personne. Ces requêtes permettent de renforcer les liens du groupe. Elles ne sont jamais très longues. Et elles permettent de faire autre chose entre deux séquences d'une prison. Les secondes requêtes sont plus importantes. Ce sont les demandes des habitants, qui ont besoin de nous pour libérer le désir d'une personne encore coincée dans une prison, récupérer des Persona ou un objet spécial. Contrairement aux requêtes de nos amis, elles ne disparaissent pas quand on change de ville. Car ces requêtes se déroulent dans les prisons. Et même si une prison est terminée, il est possible d'y retourner. Il suffit simplement de se rendre à la planque pour voyager dans la prison souhaitée.

Ces requêtes sont très importantes. Car, en plus de renforcer le lien du groupe, cela permet aussi de gagner des équipements ou autres cadeaux, toujours utiles. Cependant, on ne peut qu'en accepter que 8 maximum. Il est donc préférable de prendre des requêtes qui se déroulent dans un seul et même lieu, pour éviter les aller/retour inutiles.

Un voyage marquant autour du japon.

Même si le roadtrip de Persona 5 Strikers est agréable, malgré qu'il se déroule pendant les vacances. On regrette de nombreuses choses. Tout d'abord, l'absence de certains de nos amis, qui ne sont pas du voyage. L'histoire un peut trop linéaire. Et l'absence d'activités, comme dans les autres opus Persona. Il y a beaucoup moins de choses à faire pendant notre voyage. Même si on peut s'amuser à explorer les villes et les prisons, pour s'occuper un peu pendant l'histoire. Pour le reste, Persona 5 Strikers est fidèle à l'univers qu'on avait pu découvrir dans Persona 5 Royal.


La version Playstation 4 était déjà magnifique et époustouflante. Mais avoir la chance de découvrir le monde de Persona 5 sur PC, c'est encore plus beau. Et même si on a l'impression d'être sur le même jeu, du moins graphiquement parlant. La version PC offre quelque chose en plus. Les couleurs sont sublimes. Les Persona encore plus belles, et bien sûr, les cinématiques sont grandioses. Et la version PC sublime encore plus tout ceci. On regrette même l'absence de Persona 5 Royal sur PC. Car, même avec plus de 100 heures au compteur, on y serait retourné volontiers. Évidemment, Persona 5 Strikers ne serait pas Persona sans une bande-son magnifique et un doublage d'exception, sous-titré en français. Des petits détails qui avaient déjà volés notre cœur lors de la sortie de Persona 5 Royal. Le seul petit défaut qu'on pourrait reprocher au jeu, ce sont les scènes en 2.5D, qui ne mettent pas spécialement le jeu en valeur.

Un nouveau vol réussi.

Pour conclure, pour la 3e fois en moins d'un an, Persona aura réussi, une fois de plus, à voler notre cœur. Et même si l'enchainement est un peu trop linéaire, contrairement à Persona 5, on passe un très bon moment, en compagnie des Voleurs Fantômes. Et sans grande surprise, Atlus nous offre un voyage à travers le Japon, tout simplement magnifique. Et même si le style Warriors-Like nous faisait peur. Après quelques combats bien hargneux, on a réussi à s'habituer à ce tout nouveau style adopté. Un style qu'on ne préféra pas au bon vieux tour par tour. Mais qui s'apprécie dans un jeu comme Persona 5 Strikers.


1,002 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 / 2020 - Site indépendant de Jeux Vidéo

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now