top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test'1D][Steam] Morbid: The Lords of Ire


Disponible depuis le 17 mai sur Steam, PlayStation, Xbox et Nintendo Switch, Morbid: The Lords of Ire est un Souls-Like développé par Still Running, et édité par Merge Games, qui fait suite à l'Action-RPG isométrique sorti en 2020, Morbid: The Seven Acolytes. Dans ce nouvel opus, Striver retourne sur le champ de bataille pour terrasser des créatures d’horreur dans un monde où règnent la peur et la souffrance. Et après avoir souffert pendant de nombreuses heures, il est temps pour nous de dévoiler notre test.

Trailer du jeu

Morbid: The Lords of Ire est un action-RPG de type Souls-Like, suite de Morbid: The Seven Acolytes, qui nous raconte l'histoire de Striver, qui, après avoir vaincu les sept Acolytes, des individus maudits et surpuissants possédés par des divinités malfaisantes nommées Gahars, va devoir se retrousser les manches une nouvelle fois, et mettre un terme, une bonne fois pour toutes, aux Gahars. Pour cela, elle va devoir survivre à l'horreur des cinq mondes du Royaume, et vaincre les 5 factions qui composent chaque monde. Pour progresser dans cette aventure, on va donc prendre le contrôle de Striver. Équipé de l'épée de Dibrom, on va devoir se frayer un chemin à travers les nombreux ennemis, afin de mettre un terme aux Gahars. Pour cela, comme dans de nombreux Souls-Like, on va devoir avancer progressivement, tout en essayant de survivre aux différents ennemis que l'on croisera sur notre route.

Pour les vaincre, on devra simplement effectuer des attaques classiques ou lourdes, tout esquivant et parant leurs attaques. Le tout en essayant de contrôler son endurance. Les combats dans Morbid: The Lords of Ire seront assez simplistes. Une fois qu'on aura compris le fonctionnement de la parade parfaite, plus aucun ennemi ne nous fera peur. Car cette parade, effectuée au bon moment, permettra de contre-attaquer directement, sans jamais se faire toucher. Et même lors des combats contre les boss, cette technique sera parfaite. Nous rendant presque invincibles. Pendant l'aventure, on trouvera de nouvelles armes, comme le Poings corrodés ou encore, des faux ou des haches. Chacune de ces armes changera notre façon d'appréhender les combats. Elles auront chacune leurs stats que l'on pourra améliorer grâce à différentes runes que l'on trouvera sur notre chemin. Pour nous aider lors des combats, on pourra aussi compter sur différents objets, comme des potions de soin. Certains de ces objets, comme notre vie et quelques ennemis, réapparaîtront à chaque méditation à un autel. Un système qu'on a l'habitude d'avoir dans des jeux du même genre.


Dans Morbid: The Lords of Ire, vaincre des ennemis nous permettra de gagner des points de compétences. Ces derniers serviront à activer des emplacements de bénédictions. Chaque emplacement coûtera 5 points de compétences. Mais pour pouvoir y ajouter une bénédiction, il faudra la trouver. Les bénédictions permettront d'améliorer notre endurance, notre vie, ou encore, notre attaque. Chaque bénédiction pourra être améliorée jusqu'au niveau 3 grâce à des points de compétences.

Pendant notre aventure, on va pouvoir voyager au Hall de la Rédemption. Dans ce lieu, on va y découvrir plusieurs personnages qui nous demanderont d'effectuer quelques quêtes, comme vaincre certains boss ou ennemis. Ces quêtes vont nous permettre de gagner de l'expérience. Et donc, un peu plus de points de compétences, qui deviendront très importants au fil de l'aventure. Car plus on améliorera nos bénédictions, plus on aura de chance de survivre dans le monde impitoyable de Morbid: The Lords of Ire. Surtout face aux différents esprits à vaincre, de plus en plus redoutable au fil de l'aventure.


Pour venir à bout de Morbid: The Lords of Ire, il faudra compter une petite dizaine d'heures. Même si, avec une bonne maîtrise, on peut largement y passer moins de temps. De notre côté, à plusieurs reprises, nous avons bloqué sur des boss qui n'étaient pas si difficiles. Mais les fautes d'inattention ont eu raison de nos nombreux échecs.

Contrairement à son prédécesseur, Morbid: The Lords of Ire nous plonge dans un monde entièrement en 3D. Et même si certains ennemis du bestiaire ne sont pas magnifiques, la direction artistique reste très belle et bien travaillée. Les différents mondes sont sublimes, avec un biome spécifique pour chaque lieu. Et on apprécie notre voyage, malgré les horreurs que l'on rencontre. Le seul souci, c'est que le jeu ne prend pas vraiment en charge le SuperWide. On a donc le droit à un zoom sur le jeu, qui rend l'aventure plus difficile que prévu. Mais mis à part ça, Morbid: The Lords of Ire reste un jeu intéressant et beau à explorer.


Pour conclure, 4 ans après Morbid: The Seven Acolytes, le jeu de Still Running a bien changé. L'univers en 3D est plutôt réussi, avec une prise en main assez simple, sans la difficulté des nombreux Souls-Like qu'on a l'habitude d'avoir entre les mains. Ce qui nous permet d'apprécier l'aventure, sans trop souffrir, et surtout, trop rager. Certes, il n'est pas parfait. Il y a quelques bugs de collisions. La parade ne fonctionne pas toujours. Et le système de santé mentale n'est pas si compréhensible. Mais ça reste une aventure à découvrir. Surtout après avoir combattu au côté de Striver dans l'opus précédent.


186 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page
Couple of Gamer ...