• Couple of Gamer

[Test][Steam] Ghostwire Tokyo


Disponible le 25 mars sur PC et PlayStation, Ghostwire Tokyo est un jeu d'action-aventure en monde ouvert, développé par les papas de The Evil Within, Tango Gameworks, et édité par Bethesda Softworks, qui nous plonge dans les rues de Tokyo, envahit par de redoutables forces surnaturelles. Un jeu qui avait fait parler de lui à plusieurs reprises lors des différents salons. Mais est ce qu'il est aussi intéressant qu'il en a l'air ? C'est ce qu'on a essayé de découvrir lors de notre test. Malheureusement, n'ayant pas tout à fait terminé l'histoire. On va mettre à jour ce test dans les jours à venir. Et pour vous donner envie d'explorer le monde de Ghostwire Tokyo. Voici nos premières impressions.

Trailer du jeu

Bienvenue à Shibuya !

Ghostwire Tokyo est un jeu d'action aventure qui nous plonge dans les rues de Tokyo. Alors que l'homme au masque de Hannya se nourrit des esprits des gens, un jeune homme, du nom d'Akito, va se retrouver possédé par un mystérieux esprit appelé KK, en pleine traque de l'homme au masque de Hannya. Grâce à son hôte, KK va tout faire pour chasser les mauvais esprits qui envahissent les rues de Tokyo.


Le jeu se déroule en plusieurs chapitres. Dans ces derniers, on va devoir trouver des sanctuaires, afin de faire disparaître le brouillard mortel qui surplombe les rues. Lors de nos premiers pas dans les rues de Ghostwire Tokyo, on a pu découvrir nos premiers ennemis, et nos premiers pouvoirs. Ainsi que certaines missions à effectuer lors de notre aventure. Principalement, grâce à nos pouvoirs, on va devoir détruire les mauvais esprits. Même si la plupart du temps, il suffira de lancer ses pouvoirs sur un ennemi. Parfois, le nombre d'ennemis nous obligera à utiliser la discrétion pour en venir à bout plus facilement, sans se faire repérer par les autres ennemis. Nos pouvoirs vont avoir plusieurs utilités. En plus de tuer les mauvais esprits, on va aussi pouvoir faire apparaître des esprits du passé, parler à des Yokaïs, ou faire disparaître la corruption. On pourra aussi utiliser nos pouvoirs pour récupérer de l'argent, qui nous servira à acheter des produits dans les différentes boutiques du coin. Par la suite, on va découvrir un arc. Avec ce dernier, on pourra détruire des sceaux ou de la corruption à distance.

Pendant notre aventure, le paranormal sera omniprésent. Et quelques fois, des portes seront scellées par des sceaux. Pour briser ses derniers, il faudra simplement reproduire un signe grâce à sa main. On aura aussi la possibilité de sauver des esprits grâce à une amulette. Et grâce à une cabine téléphonique, un peu spéciale, les esprits capturés pourront être transférés à l'extérieur de la barrière. L'un du chaos de l'homme au masque de Hannya.


Toutes les actions effectuées lors de notre aventure vont nous permettre de gagner de l'expérience. Plus on va accumuler de l'expérience, plus on va monter de niveau de synergie. Pour chaque nouveau niveau, on va gagner des points de compétences, servant à débloquer de nouvelles capacités, des tissages d'éther, ou améliorer ses équipements. Monter de niveau va aussi permettre d'augmenter les stats de KK et Akito.

Une histoire paranormale !

Même si on n'a pas encore pu voir la fin de l'histoire, étant qu'aux premières heures de jeu. Ghostwire Tokyo réussit à nous attirer dans son ambiance paranormale, grâce à son univers très profond, et tout le folklore japonais, comme on l'aime. Mais ce qui attire le plus notre attention sur cette histoire, c'est le drôle de lien qu'entretiennent KK et Akito. Même si les deux ne sont pas très heureux de devoir faire équipe. Au fur et à mesure que l'on avance dans l'aventure, ils tissent un certain lien, qui donne envie de découvrir l'histoire.


Dans les rues de Tokyo, on va aussi faire la rencontre de nombreux esprits, qui vont essayer de nous aider à avancer dans notre quête. Mais aussi des esprits un peu moins amicaux, qui feront tout pour nous dissuader de continuer. Et tous ces esprits ne viennent pas de l'imagination des développeurs. Ils sont tous tirés du folklore japonais. Rendant l'histoire de Ghostwire Tokyo, encore plus intéressante.


Bien sûr, on n'a pas encore découvert tous les secrets du jeu. Mais ces premiers pas nous ont vraiment fait apprécier l'histoire de Ghostwire Tokyo.

Un Tokyo époustouflant !

Ghostwire Tokyo est un jeu pensé pour la PlayStation 5. Mais cela ne nous empêche pas de le découvrir sur PC. Et les premières ruelles sont d'une beauté époustouflante. Le jeu de lumière est impressionnant. Surtout quand il se met à pleuvoir. Et les esprits réussissent tous à nous faire frissonner. De plus, même sur PC, on a le droit à de très bons retours haptiques. Ainsi que l'utilisation, comme il se doit, des gâchettes adaptatives.

En attendant la fin !

Même si on n'a encore pu voir tout le potentiel de Ghostwire Tokyo. Les premiers pas nous ont conquis. Certes, la prise en main des combats n'est pas toujours facile. Mais une fois maîtrisé, on prend un certain plaisir à vaincre les esprits. De plus, entre les nouveaux équipements et les nombreuses compétences, le jeu ne cesse d'évoluer. En-tout-cas, si Ghostwire Tokyo vous faisait déjà de l'œil à l'époque. N'hésitez surtout pas à craquer. Car, une fois de plus, Tango Gameworks impressionne.

135 vues0 commentaire