• Couple of Gamer

[Test][Steam] Elden Ring


Après nous avoir fait souffrir dans le magnifique, mais impitoyable, Sekiro: Shadows Die Twice, FromSoftware est de retour, pour nous voir périr tour après tour, avec son tout nouveau Souls-Like, Elden Ring. Disponible depuis le 25 février sur Steam, PlayStation et Xbox, le nouveau jeu du studio de Hidetaka Miyazaki, nous plonge dans un univers aussi somptueux que dangereux, pour notre plus grand bonheur. Mais la difficulté des jeux de FromSoftware a souvent tendance à nous faire abandonner les jeux. Pourtant, comme pour Sekiro, Elden Ring possède ce petit quelque chose qui nous donne envie d'y retourner, mort après mort. D'ailleurs, c'est après de nombreuses heures de souffrance, qu'on a pu commencer à apprécier le nouveau chef d'œuvre de Hidetaka Miyazaki. Mais peut on vraiment appeler ça un chef d'œuvre ?

À La Découverte de Elden Ring

Levez-vous, Sans-éclat !

Elden Ring nous raconte l'histoire d'un Sans-éclat, qui, après la destruction du Cercle d’Elden et la dispersion de ses fragments, les runes majeures, va devoir s'aventurer dans le royaume de l'Entre-terre, afin de restaurer le Cercle d’Elden et devenir le Seigneur d'Elden. Bien sûr, ce n'est qu'une partie de l'histoire. Car avec un George R. R. Martin aux commandes du scénario, Elden Ring propose une histoire bien plus profonde, qu'une seule quête de restauration. Mais l'histoire étant plus complexe qu'elle n'y parait. Inutile de dire que la raconter dans son ensemble, serait l'équivalent à écrire un roman à la Game of Thrones.


Avant de devenir le seigneur de l'Entre-terre, on va devoir choisir ou créer notre Sans-éclat. Le jeu nous propose différentes classes pour bien débuter. Vagabond. Guerrier. Héros. Bandit. Astrologue. Prophète. Samouraï. Prisonnier. Confesseur. Et pour finir, Indigent. Chacune des classes apporte son lot de stats de départ. Et selon notre choix, on va pouvoir plus ou moins progresser facilement dans l'aventure. Une fois notre classe sélectionnée, on va devoir choisir le nom de notre héros, ainsi que son âge, son type de corps, et modifier son apparence, pour qu'il nous ressemble, ou pas. Inutile de dire qu'après ça, aucun choix de difficulté n'est proposé. On rentre directement dans le vif du sujet, après une intro tout simplement magnifique.

On débute notre aventure par un petit tuto qui va nous apprendre un peu les bases du jeu. Mais les jeux de FromSoftware ne nous apprennent que peu de choses. Et donc, les premières minutes vont nous mettre dans l'ambiance, avec un premier boss, imbattable. Une fois notre première mort, on va se retrouver dans un tombeau. Un lieu qui ne nous réserve aucune surprise. Mais une fois qu'on franchit la porte de ce tombeau, l'Entre-terre se dévoile sous nos yeux. Et on prend notre première claque visuelle.


Avancer dans Elden Ring n'est pas une mince affaire. En plus de nous lâcher dans un monde ouvert, FromSoftware donne très peu d'indications pour mener à bien notre quête. La seule indication va être notre carte, et les sites de grâce qui vont nous montrer le chemin, grâce à une lueur dorée. Pour avancer dans l'histoire, on va donc devoir suivre la grâce.


Mais Elden Ring est un jeu qui se savoure. Et suivre la grâce, c'est bien quand on a déjà terminé le jeu une fois. Car entre deux sites de grâce, de nombreux lieux peuvent être explorés. Et pour être sûr d'être de taille face aux ennemis de l'Entre-terre, il va falloir récupérer un maximum de runes, et découvrir des sorts, des invocations, et bien d'autres objets, qui nous seront tous utiles face aux nombreux boss du jeu.

La particularité de Elden Ring, c'est qu'il nous plonge dans un immense monde ouvert. Et qui dit monde ouvert, dit liberté. Et pour le coup, on ne manque pas de liberté lors de notre aventure. Très vite, on va débloquer notre destrier. Grâce à lui, on va pouvoir parcourir l'Entre-terre très rapidement, et explorer les nombreux paysages que le monde de Elden Ring a à nous offrir. La terre des dragons. La montagne des géants. Les marais. Ou encore, les somptueux châteaux. Elden Ring ne manque pas de paysages pour nous en mettre plein la vue. Mais la liberté a aussi un prix.


Trop souvent, on va vouloir explorer le monde, et découvrir les secrets d'une grotte, ou la magie qui se cache derrière un vortex. Mais cette curiosité va souvent nous confronter aux plus grands dangers de l'Entre-terre. Dragons. Trolls. Géants. Fantômes. Lutins. Tel un livre de George R. R. Martin, on va faire la rencontre de nombreux monstres fantastiques, qui souvent ne sont pas là pour nous aider, bien au contraire.


Pendant notre quête, on va faire la rencontre de nombreux personnages, qui eux, tenteront de nous aider. Que ce soit un marchand d'armes, un marchand d'objets en tout genre, ou même, un guerrier qui se trouve perdu, le monde de Elden Ring regorge aussi d'alliés. Certains vont même nous aider à trouver des objets puissants, qui nous serviront face aux redoutables boss du jeu. La plupart de ces alliés se trouveront au Bastion de la Table Ronde. Un lieu mystérieux, qui va nous servir tout au long de notre aventure.


La quête pour la conquête du trône est longue. Il faut compter une bonne quarantaine d'heures, selon notre niveau, pour venir à bout de l'histoire. Mais pour nous compliquer encore plus la tâche, le jeu propose différentes fins. Et nos choix pendant notre aventure, auront une conséquence sur la fin qu'on aura la chance de découvrir. Bien sûr, si on souhaite finir le jeu dans son ensemble, il va falloir passer plus de 100 heures dans l'Entre-terre. Et encore, cette durée de vie dépend de notre capacité à vouloir faire cette quête seul ou accompagné.

La mort aux trousses !

Lors de notre longue aventure dans le monde ouvert de Elden Ring, on va faire la rencontre de nombreux ennemis. Et sans surprise, ces derniers ne vont pas nous laisser vivre aussi facilement. Pour se battre, selon notre classe, on va avoir la possibilité d'utiliser différentes armes de corps-à-corps et des armes à distance. Mais on est tout de même dans un jeu de FromSoftware. Et attaquer ne suffit pas à remporter un combat. Du moins, face aux boss. On va donc avoir la possibilité d'esquiver et de parer. Deux techniques redoutables pour survivre dans le monde hostile de Elden Ring.


Malheureusement, plus on avance dans le royaume de l'Entre-terre, plus les ennemis deviennent coriaces. Donc, pour nous aider, on va pouvoir apprendre divers sorts magiques. Ainsi que de nombreuses invocations, qui mettront à mal les ennemis que l'on croisera. On va aussi pouvoir compter sur les runes majeures, un peu plus tard dans le jeu.

Après chaque ennemi vaincu, on va gagner des runes. Ces dernières vont avoir deux utilités. Tout d'abord, grâce aux runes accumulées en combattant, on va pouvoir monter les stats de notre héros. Une stats augmentée, est égale à un niveau. Au début, on remarque que les niveaux montent très vite. Mais par la suite, pour monter une seule stat, il faudra collecter 50 000 runes. Et là, ça commence à faire beaucoup. Et on se retrouve à stagner. Les runes vont aussi servir à faire des achats auprès des divers marchands rencontrés sur notre route. Armes. Armures. Objets. Pendant notre aventure, les runes vont nous permettre d'acheter bien plus que de l'équipement ou des objets. On va pouvoir aussi sans servir pour acheter des sorts et autres pour notre héros.


Bien sûr, on ne peut pas utiliser nos runes comme bon nous semble. Pour pouvoir les dépenser, il va falloir obligatoirement se retrouver sur un site de grâce ou auprès d'un marchand. Ce qui peut poser problème. Surtout quand on commence à accumuler les runes, et qu'on ne trouve, ni l'un, ni l'autre. Car si on meurt, on perd toutes nos runes. Et comme dans tous les Souls-Like, si on ne retrouve pas notre corps avant de mourir une seconde fois, afin de récupérer nos runes, on les perd totalement. Et quand on a plus de 100 000 runes, ça pique un peu. Heureusement, grâce au voyage rapide, il est possible d'atteindre à n'importe quel moment un site de grâce, afin de dépenser ses runes.

Mourir seul ou accompagné !

Les premières heures de Elden Ring sont rudes. Mais heureusement, comme pour un certain Nioh 2, il est possible, dès le début, d'invoquer des joueurs grâce au mode en ligne. Pour cela, il suffira simplement d'avoir des doigts crochus, ou autres objets multijoueur. Le jeu propose plusieurs façons de jouer en coopération. La première, en rejoignant la partie de quelqu'un. Grâce à un doigt crochu, on va pouvoir mettre une marque au sol qui va apparaître dans le monde d'un autre joueur. Et ce dernier pourra nous invoquer quand il le souhaite.


La seconde façon, c'est en invoquant des joueurs dans notre monde. Grâce aux remèdes des doigts crochus, les marques multijoueur des autres joueurs vont apparaître dans notre monde, permettant ainsi de les invoquer quand on le souhaite. Seulement deux joueurs peuvent nous rejoindre. Mais pour faire face à un boss, 3 contre 1, c'est déjà bien.

Pour finir, le jeu propose aussi un système de JcJ, qui va servir aux joueurs les plus talentueux, à s'affronter dans des combats à mort. Un système qu'on n'a utilisé qu'une seule fois. Et qu'on a regretté la seconde d'après.


Jouer en coopération à Elden Ring, c'est une manière simple de progresser dans le jeu. Car souvent, à 3, on arrive plus facilement à avancer dans le royaume de l'Entre-terre, et à vaincre tous les ennemis qui tentent de nous barrer la route. Mais ce n'est pas pour autant qu'on progresse plus vite. Car invoquer d'autres joueurs ne veut pas dire qu'on va être plus fort. Certains joueurs sont au même niveau que nous. Et parfois même, plus faible. Ce qui les rend vulnérables aux attaques. Et après un petit coup, ils meurent. Le mode multijoueur manque d'un petit indicateur de niveau, afin de voir si les joueurs invoqués seront à la hauteur de la tâche ou non. Comme on peut le voir dans Nioh 2.

Les ressources de l'Entre-Terre !

Pendant notre exploration, on va aussi pouvoir faire un peu de récoltes. Oui, l'Entre-terre n'est pas qu'un nid géant d'ennemis. Elle regorge aussi de nombreuses ressources, qui seront très utiles pendant notre aventure. Chaque zone du jeu propose différents matériaux. Certains seront trouvables uniquement dans des zones spécifiques. Et pour être sûr de ne rien louper, il est très important de tout ramasser.


Parfois, on aura uniquement des simples ressources communes, qui vont nous servir à fabriquer quelques objets, comme des bombes, des remèdes de doigts crochus, des flèches, et bien d'autres. Ces ressources seront assez nombreuses. Et en une petite heure d'exploration, notre besace sera remplie de ces dernières.

Mais d'autres ressources demanderont un peu plus d'exploration. Et certaines seront tellement rares, que pour les atteindre, il faudra jongler avec la mort. Parmi ces ressources, on va avoir les pierres de forge. Ces ressources, très peu nombreuses, vont servir à renforcer nos armes. Malheureusement, on n'en trouve pas partout. Et dès le début, on a tendance à vouloir les utiliser, alors qu'il est préférable de les garder pour plus tard.


On va aussi avoir différentes graines. Comme pour les pierres de forge, ces dernières sont un peu plus rares que les autres matériaux. Mais elles vont permettre d'augmenter le nombre de potions, ou d'améliorer la puissance de ces dernières. On va aussi avoir les larmes de cristal. Ces dernières, tout aussi rares, vont permettre de créer des potions spéciales, grâce à la fiole miraculeuse.


Même si Elden Ring est un jeu très éprouvant. L'exploration est très importante. Sans elle, on va passer à côté de nombreuses choses. Il est donc primordial de souffrir un peu, et de parcourir l'Entre-terre, afin de récupérer tout ce qui peut être récupéré.

La magie d'un monde ouvert !

Même si Elden Ring a tendance à nous faire souffrir pendant des heures. Il réussit aussi à nous en mettre plein les yeux. Grâce à son monde ouvert, FromSoftware nous plonge de la plus belle des manières, dans un univers fantastique, aux lieux épiques, tous remplis d'une certaine magie. Dès le début, quand on arrive dans cette immense plaine, avec l'arbre monde qui nous accueille, on en prend plein les yeux. C'est tout simplement magnifique. Mais les premières minutes ne sont rien face aux prochaines heures qui nous attendent.


Pendant plus de quarante heures, on voit défiler des paysages éblouissants, qui nous font littéralement rêver. Malgré les dangers de ce monde, on aimerait être à la place du Sans-éclat, pour pouvoir faire quelques pas dans la cime des géants, ou regarder de plus près les dragons des terres arides de Caelid. Chaque zone raconte une histoire. Et nous plonge dans un roman des plus grands auteurs fantaisistes. Certes, on ressent l'esprit George R. R. Martin à travers certains lieux. Et le mariage entre cet auteur talentueux, et un studio comme FromSoftware, c'est tout simplement parfait.


Mais la magie ne s'arrête pas à la direction artistique. Elden Ring a aussi cette histoire profonde, qui est somptueusement racontée. Certes, parfois, elle part un peu dans tous les sens. Mais c'est aussi ça qui fait la force du récit. Et pour apprécier comme il se doit Elden Ring, il faut savoir souffrir. Mais aussi, écouter.


De plus, pour que le voyage soit encore meilleur, on a le droit à un OST enivrant. Et chaque thème fonctionne à la perfection lors de notre voyage. Il manquerait juste un doublage français pour une meilleure immersion dans le monde de Elden Ring. Mais le doublage anglais est tellement incroyable, qu'on peut faire l'impasse pour une fois des voix françaises.

Un chef d'œuvre impitoyable ?

Pour conclure, Elden Ring est un jeu à l'image de FromSoftware. Il est impitoyable. Et pourtant, malgré la souffrance, on avait qu'une seule envie, c'était d'y retourner. Toute la magie qui se dégage de son monde et son histoire, fait de lui un jeu inoubliable, qui nous rend accros. On n'a jamais autant apprécié mourir dans un jeu. Et même si Margit, le premier vrai boss du jeu, nous a pris une bonne partie de notre aventure. On n'a jamais voulu lâcher. On voulait retourner dans ce monde, qui nous a littéralement fait rêver. Jamais un Souls-Like ne nous avait aussi bien immergés dans son univers. Est ce la patte G.R.R Martin ? Ou tout simplement le savoir faire de FromSoftware ? On ne sait pas. La seule chose que l'on sait, c'est que Elden Ring est un chef d'œuvre.


2 684 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout