top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test'1D][Steam] Die by the Blade


Disponible le 16 mai sur Steam et Epic Games, Die by the Blade est un jeu de combat en 1v1, développé par Grindstone, Triple Hill Interactive et Toko Midori Games, et édité par Grindstone, aussi tranchant et rapide qu'une lame, qui reprend le concept d'un autre jeu sorti il y a peu de temps, Sclash, où un coup = un mort. Et après avoir participé à de nombreux combats à mort, il est temps pour nous de poser le Katana, et de dévoiler notre test.

Trailer du jeu

Die by the Blade est un jeu de combat original, qui va nous permettre de prendre part à des duels à l'arme blanche, avec comme objectif, une touche, un mort. Un jeu qui n'utilise que très peu de touches. Une pour l'attaque horizontale, une pour l'attaque verticale, une pour la parade, une pour l'esquive, une pour rallier, et pour finir, une pour la roulade. On va aussi devoir utiliser le joystick pour choisir le style de coups. Grâce à ces différentes touches, on va devoir attaquer au bon moment, afin de tuer notre adversaire.


Le jeu propose plusieurs modes de jeu que l'on va devoir débloquer en montant son niveau. Dans un premier temps, on va avoir le mode Hors ligne qui va proposer des affrontements contre l'IA et des Tournois. Les affrontements seront notre petite mise en bouche. C'est ce mode qui va nous permettre de gagner de l'expérience, et débloquer tout le reste. Pendant les affrontements, que l'on va pouvoir personnaliser, on devra simplement gagner un combat pour récupérer de l'expérience et de la monnaie. Une fois qu'on aura monté quelques niveaux, on va pouvoir accéder à d'autres modes.

On va avoir le mode En Ligne avec des Duels Classés, des Tournois Classés, ainsi qu'un classement et la possibilité d'héberger des combats ou des tournois. Parfait pour mettre en place quelques compétitions eSport. Ensuite, on va avoir le mode Solo qui va proposer un didacticiel pour apprendre à jouer, un mode entraînement pour peaufiner ses attaques, et pour finir, un mode défis, où notre but sera simplement de survivre le plus longtemps possible. Malgré l'accès au didacticiel et à l'entraînement, ces modes seront débloqués à un certain niveau. Ce n'est pas très logique. Mais ça ne gêne pas plus que ça. À notre grande surprise, le mode solo ne propose pas un petit mode Histoire. Ce qui est dommage. On aurait aimé pouvoir se plonger dans le jeu, comme on aurait pu le faire dans le petit jeu indépendant proposant le même concept.


Pour finir, on va avoir la personnalisation. Ici, grâce aux crédits récupérés en jouant, on va pouvoir personnaliser nos personnages, nos armes, notre bannière, ainsi que notre raillerie. Du côté de la personnalisation des personnages, étant donné qu'il n'y aura que 7 personnages à découvrir dans le jeu, on va très vite faire le tour. Heureusement, on va pouvoir débloquer 3 tenues supplémentaires pour chaque personnage, et les personnaliser de la tête aux pieds. Du côté des armes, on va aussi être très limités. Seulement 5 armes seront disponibles. Mais on pourra tout de même débloquer quelques personnalisations, comme la lame, le pommeau, la poignée, ou encore, la garde. Du côté de la bannière, ainsi que des railleries, il y aura encore très peu de contenu, avec seulement 10 bannières, et 6 à 7 railleries par arme.

Voilà, on a déjà fait le tour du jeu. Pour le reste, tout se déroule dans l'arène. On va avoir 10 arènes, assez jolies, et des combats sanglants. Ça manque tout de même de vie dans ces arènes. Et après quelques combats, on a la sensation de ne pas vraiment évoluer. L'IA fait souvent les mêmes coups. Ce qui nous permet de plus facilement anticiper ses attaques. On aurait aimé que les arrière-plans soient plus dynamiques. La seule chose qui change vraiment, c'est la bannière que l'on va personnaliser de temps en temps.


Pour conclure, Die by the Blade est un jeu de combat original, qui nous rappelle un certain Sclash, sorti en août 2023. Le concept est intéressant, et il nous offre des duels palpitants, et très intenses. Malheureusement, le manque d'un mode Histoire en solo, nous oblige à nous focaliser sur le mode en ligne. Et si par malheur, le jeu ne trouve pas son public, on finira très vite par le mettre de côté.



159 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page
Couple of Gamer ...