• Couple of Gamer

[Test][Steam] Bloodshore


Disponible le 3 novembre sur PlayStation, Nintendo Switch, Xbox et PC, Bloodshore est le tout nouveau FMV développé par Wales Interactive, Good Gate Media, Wayout Pictures et Posterity Entertainment, et édité par Wales Interactive, qui nous plonge dans une Battle Royale télévisée entre des streamers, artistes et condamnés à mort. Dans cette aventure, on prend les décisions de Nick, un acteur sur le déclin qui va se battre pour gagner un prix qui changera sa vie. On a donc tenté de faire les bons choix, pour que Nick puisse avoir une vie meilleure. Et surtout, pour donner notre avis sur ce tout nouveau FMV.

Trailer du jeu

Après Nightbook, Wales Interactive nous plonge dans un tout nouveau film interactif, Bloodshore. Dans ce dernier, on va découvrir Kill/Stream, une Battle Royale télévisée, où de nombreux influenceurs vont devoir se battre pour la survie. Entre nos mains, on va devoir prendre les décisions de Nick, un ancien acteur, qui est envoyé dans cette émission pour accomplir une mission. Bien sûr, on n'en dira pas plus, pour ne pas gâcher l'histoire aux futurs joueurs.

Comme dans tous les FMV, on va donc devoir faire des choix, tout en regardant attentivement le film qui défile sous nos yeux. Chaque choix va avoir un impact sur l'histoire, et la fin du jeu. Mais pas seulement. Lors de nos différents choix, on va aussi avoir une influence sur d'autres critères, qui vont être consultables tout au long de l'aventure. Moral de l'équipe. Avis du public. Romance. Force. Ou encore, Perspicacité. Malheureusement, même si nos choix vont modifier ces critères, on va très peu remarquer le véritable impact de ces derniers. On ne sait pas vraiment si le fait que notre romance soit au plus bas, joue un rôle sur les choix ou sur l'histoire. Mais ils sont là.


Comme toujours, pour bien comprendre l'histoire d'un FMV, il faut le refaire à plusieurs reprises, afin de connaître les voies des autres choix. Et de ce côté, Bloodshore nous déçoit un peu. Car même si nos choix vont modifier l'histoire, on va très vite remarquer que certains choix vont seulement changer un personnage. Mais tout le reste des dialogues, ou presque, va rester identique. Et on remarque que finalement, nos choix n'ont pas plus d'impact que ça. Bon, certains choix vont avoir une conséquence fatale pour d'autres personnages. Mais pour nous, ça ne va rien changer.

Pour finir une première fois Bloodshore, il faut compter 1h30. Ce qui est déjà pas mal pour un FMV. Une partie débloque seulement une cinquantaine de scènes sur plus de 250. Ce qui est très faible. On va donc devoir refaire le jeu 3 voire 4 fois pour tout débloquer. Et bien sûr, en relançant une partie, on va pouvoir passer les scènes déjà visionnées, afin de s'intéresser uniquement aux nouvelles scènes. Et pour finir à 100% Bloodshore, on va compter 5-6 heures.


Bloodshore est un FMV classique. Donc, il n'y a pas grand-chose à dire sur le jeu, si on ne souhaite pas "spoiler" l'histoire aux joueurs. Mais on peut tout de même dire que l'histoire en elle-même n'est pas très transcendante. Elle a un très bon début, qui donne envie de se lancer dans la bataille. On s'attend à faire beaucoup de choix, avec énormément de morts. Mais entre le début et la fin, on a un vide qui ne nous montre rien. On passe de 80 participants à 5. Et en tout, on ne voit que quelques morts, avec très peu de choix venant de notre part. Et même en prenant d'autres voies lors d'une autre partie, il y a très peu de scènes d'action. C'est dommage. Car on s'attendait vraiment à une Battle Royale sanglante, avec une pointe d'humour. Pourtant, l'histoire réussit tout de même à nous garder en haleine jusqu'à la fin. On ne sait pas comment. Mais elle y arrive.

Pour conclure, Bloodshore est un FMV qui manque clairement d'actions. Pourtant, le thème d'une Battle Royale télévisée aurait dû en proposer un maximum. De nombreux participants. Des équipes. Une île. De quoi faire exploser les idées, afin que ce film enchaîne les scènes d'action. Et pourtant, il n'offre pas grand-chose au final. Et on reste sur notre faim.


177 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout