• Couple of Gamer

[Test'1D][Steam] PowerWash Simulator


Après un an d'Early Access, le jeu de simulation de nettoyage, développé par FuturLab, et édité par Square Enix, PowerWash Simulator, fait son arrivée en version finale le 14 juillet, sur PC et Xbox, ainsi que le Xbox Game Pass. Un jeu qui nous met dans la peau d'un agent de nettoyage haute pression dans la ville de Muckingham, où notre job va être de nettoyer, tout simplement. Et après avoir passé des heures à nettoyer tout ce qui pouvait se nettoyer en 1 an, il est temps pour nous de donner notre avis final sur ce jeu, plus qu'addictif.

Trailer du jeu

PowerWash Simulator est un jeu de simulation, où l'on prend le contrôle d'un agent de nettoyage haute-pression, pour y accomplir de nombreux contrats de nettoyage. D'une simple moto, au skate-park, en passant par un parc d'attractions. Le seul mot d'ordre, adieu la saleté. Le jeu propose 4 modes de jeu. La carrière, le jeu libre, les défis et le mode spécial. Il n'y a donc pas vraiment de durée de vie. Car, grâce au mode libre, on peut refaire, encore et encore, d'anciens contrats, pour ne jamais s'ennuyer. Il faut savoir aussi que depuis peu, un mode multijoueur est disponible. Permettant ainsi de jouer à l'un des 4 modes, de 1 à 6 joueurs. Histoire de s'arroser entre deux nettoyages. L'ajout du mode multijoueur va aussi ajouter de nouveaux éléments dans la boutique du jeu, qui vont permettre de personnaliser nos personnages, contre notre argent durement gagné.


Le mode carrière de PowerWash Simulator est le premier qui nous fera perdre du temps. Dans celui-ci, il faudra accomplir des missions, les unes après les autres, à travers de nombreux lieux. Pour mener à bien notre tâche, muni de notre première machine à haute pression, il va falloir procéder à un grand ménage de printemps sur notre voiture de fonction pour commencer. Une première étape qui servira de tutoriel, afin d'apprendre les bases du nettoyage. On aura accès à quelques embouts qui nous permettront de modifier la pression du jet. Car évidemment, plus la pression est forte, plus le jet est petit. Et donc, en fonction de l'embout, on mettra plus ou moins de temps à nettoyer. Les premières heures sont un peu difficiles, car on ne possède pas les embouts pour un nettoyage rapide. Mais à force d'accomplir des objectifs, on récupérera un peu d'argent. Ce qui nous permettra de pouvoir les dépenser dans la boutique, et de pouvoir investir sur de nouvelles machines, des tubes pour la longueur, des embouts, ou du savon. Bien sûr, pour avoir de la qualité, il faudra mettre le prix. Mais si on gère bien, il sera possible d'investir en premier dans un embout qui nous permettra d'y accrocher le savon. Simple et efficace. Il fera un boulot extraordinaire. Cependant, il aura aussi son lot de contraintes. Car il faudra un savon spécial pour chaque surface, le verre, le métal ou le bois par exemple. Et une fois la bouteille vide, il faudra en acheter une nouvelle. Et comme elle se dépense vite, on se retrouve très vite à court d'argent. En même temps, sans difficulté, il suffirait simplement d'acheter du savon, et de réaliser chaque mission en quelques minutes, et le tour serait joué. C'est donc pensé intelligemment, pour qu'on opte pour les premiers embouts, qui feront aussi bien leur travail.

PowerWash Simulator permet de découvrir les nombreux lieux qui entourent Muckingham. Et chaque lieu nous offre son lot d'engins ou d'objets à nettoyer. Une voiture de golf. Une maison en forme de chaussure. Un jardin. Ou encore, un skate-park. Le seul problème, c'est que pour valider une mission, il faudra obligatoirement terminer un contrat à 100%. Et c'est ce qu'il y a de plus difficile. Parfois, on restera bloqué pendant 1 heure à 99%, car on n'arrivera pas à mettre la main sur la dernière petite tâche, malgré notre guide.


Quand le mode carrière commence à nous fatiguer. Il est possible de faire un tour dans la mission spéciale. Celle-ci permet de faire du nettoyage sur des zones hors du commun. Mais pour que la tâche soit plus compliquée, on aura le droit qu'à la machine de base, et sans savon, qui faciliterait évidemment un peu trop la tâche. Seulement 4 missions spéciales seront disponibles pour l'instant. Le nettoyage d'un rover sur Mars. Un parcours de mini-golf. Un train. Ou encore, une fontaine. Une fois ces missions terminées, on pourra s'attaquer aux défis. Dans ce mode de jeu, il faudra laver le plus rapidement possible, avec une quantité d'eau limitée. Seulement deux défis sont disponibles pour le moment. Heureusement, grâce au mode libre, il sera toujours possible de refaire tous les contrats, juste pour le plaisir.

PowerWash Simulator est très réussi. Le nettoyage dans chacune des zones apporte une certaine satisfaction. Surtout quand on découvre l'avant/après des objets. C'est assez bluffant. On ne s'attendait pas à découvrir des choses aussi chouettes sous toute cette saleté. Cependant, on regrette un peu le manque de réalisme, surtout du côté de l'eau sale, ou les gouttes qui tombent. C'est loin d'être très travaillé. Et comme souvent, il y a aussi un gros manque de musique. Le seul bruitage qui nous accompagne, c'est le bruit de la pression d'eau.


Pour conclure, on avait déjà apprécié le jeu lors de sa sortie en Early Access. Alors, difficile de revenir en arrière. Surtout avec l'ajout du mode multijoueur, qui permet de profiter de cette simulation à plusieurs. On regrette tout de même le manque de défis ou de missions spéciales. En 1 an, on aurait pensé avoir le droit à une bonne dizaine d'ajouts de ce côté. Mais une version finale ne veut pas dire que le jeu sera à l'abandon, bien au contraire. Et on a pleinement confiance en FuturLab, pour faire vivre cette simulation au concept très original.


385 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout