top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test][PlayStation 5] The Witcher 3 : Wild Hunt


Sorti la toute première fois en 2015, le chef d'œuvre de CD PROJEKT RED, The Witcher 3 : Wild Hunt, s'offre enfin une sortie sur Next-Gen, ainsi qu'une mise à jour PC, le 14 décembre prochain. Un chef-d'œuvre que tout le monde connaît. Et qui fait toujours autant parler de lui, 7 ans après sa sortie. Mais cette mise à jour vaut elle vraiment le coup de se relancer dans cet univers aux mille quêtes, en compagnie de Geralt de Riv ? C'est ce qu'on a essayé de voir lors de notre voyage dans cette nouvelle version de The Witcher 3: Wild Hunt.

Trailer du jeu

L'ultime quête de Geralt de Riv !

The Witcher 3: Wild Hunt est le 3e opus de la célèbre franchise du studio polonais, CD PROJEKT RED. Un RPG qu'on n'a plus besoin de présenter. Tout le monde le connaît. Et depuis la sortie de la série Netflix, il a même eu le droit à de nouveaux joueurs ces dernières années. Mais il manquait tout de même une version pour ce chef-d'œuvre. La version Next-Gen. Il aura fallu attendre un peu avant de pouvoir mettre les mains dessus. Mais il est enfin là. Pour le plaisir des fans, avant tout. Mais avant de parler Next-Gen et nouveautés, on va revenir sur le jeu, son histoire, son gameplay, et ses DLC.


The Witcher 3: Wild Hunt est un RPG en monde ouvert qui prend place en pleine guerre des Royaumes. Dans ce jeu, on y contrôle le célèbre sorceleur, Geralt De Riv, qui part à la recherche de Yennefer, ainsi que sa pupille, Ciri, une enfant surdouée, qui est capable de changer le monde à tout jamais. Notre sorceleur, accompagné de Vesimir, va devoir traverser 4 grandes régions de ce monde, Blanchefleur, Velen, Novigrad et Skellige, pour retrouver ce qu'il recherche.

L'histoire principale du jeu se déroule en plusieurs actes. Pendant notre aventure, on va prendre le contrôle de Geralt de Riv. Mais aussi de la jeune Ciri. Lors de notre aventure, on va devoir accomplir de nombreuses quêtes à travers tout le royaume du Nord, afin d'aider les habitants. Mais surtout, trouver des informations sur Ciri. Et quand on dit de nombreuses quêtes, on parle de plus de 250 quêtes, quasiment toutes scénarisées. La scénarisation des quêtes, c'est d'ailleurs le gros point fort de The Witcher 3: Wild Hunt. Chaque quête nous raconte une histoire. Certaines plus intenses que d'autres. Ce qui nous donne envie de toutes les faire, sans exception. De plus, le jeu propose aussi les deux DLC, Blood and Wine et Heart Stone, qui eux aussi comportent, contrats, quêtes secondaires, et trésors cachés.


Pour avancer dans l'aventure de The Witcher 3 : Wild Hunt, inutile de se plonger dans toutes les quêtes du jeu. Il suffit simplement de suivre la trame principale, qui comporte une quarantaine de quêtes. Mais il est préférable d'accomplir un maximum de quêtes pour faire évoluer notre personnage. Car dans ce jeu, l'expérience se gagne surtout en accomplissant des quêtes, qu'en tuant des monstres. D'ailleurs, lors de certaines quêtes, il faudra bien lire les documents associés à la quête. Car la solution pour vaincre un ennemi, ou pour trouver un emplacement, sera souvent décrite dans les documents. The Witcher 3 : Wild Hunt est l'un des rares RPG qui nous force la main sur la lecture. Souvent, on se dirige vers le point de la quête, puis on tue l'ennemi, ou ramasse un objet. Dans The Witcher 3 : Wild Hunt, pour tuer un ennemi, il faudra au préalable connaître ses points faibles. Et un bon sorceleur regarde son bestiaire pour les trouver.

En plus des nombreuses quêtes, The Witcher 3 : Wild Hunt propose un jeu de cartes, que tout le monde connaît dorénavant, le GWYNT, qui se joue plus ou moins comme le GWENT. Tout au long de l'aventure, de nombreux personnages vont nous demander de faire des parties de GWYNT. Il faudra donc acheter ou gagner de nouvelles cartes, afin de remplir un peu sa collection, et gagner quelques parties. L'ajout du GWYNT rallonge énormément la durée de vie du jeu. Surtout si on souhaite participer et remporter toutes les batailles du jeu. Bien sûr, comme pour les quêtes secondaires, jouer au GWYNT n'est pas obligatoire. Le jeu propose aussi des combats à main nue dans les tavernes, ainsi que des courses de chevaux, pour encore plus de temps perdu entre 2 quêtes.


Pour venir à bout de l'histoire principale de The Witcher 3 : Wild Hunt, il faut compter une bonne trentaine d'heures. Mais cette durée de vie est un peu fausse. Car quand on se lance dans l'aventure, on a envie d'accomplir toutes les missions. Et à partir de là, les 30 heures se transforment en 100 heures. Bien sûr, on peut, si on le souhaite, se concentrer sur la quête principale du jeu. Puis profiter du New Game + pour relancer le jeu, et découvrir The Witcher 3 : Wild Hunt dans son intégralité.

L'art de manier les esprits et l'épée !

Lors de notre voyage avec notre sorceleur, on va faire la rencontre de nombreux ennemis. Tout d'abord, les moins embêtant, les humains. Puis les un peu plus coriaces, les monstres. Pour chaque ennemi rencontré, on va devoir apprendre à manier les épées. Mais aussi les différents pouvoirs de Geralt de Riv. Dans The Witcher 3 : Wild Hunt, les humains vont avoir un petit traitement de faveur, si on le souhaite. Car normalement, les combats contre eux doivent se faire principalement à la main. Tuer des humains aura un impact sur l'histoire. Il faudra donc éviter au maximum de sortir son épée face à eux. Et favoriser les poings, et certains pouvoirs de sorceleur.


Pour les monstres, c'est une autre histoire. Il faudra sortir son épée, ou une autre arme, fabriquée, lootée ou achetée, afin d'en venir à bout. Chaque monstre aura ses points faibles. Et pour les connaître, il faudra se plonger dans le bestiaire, afin de découvrir comment tuer certains des monstres. Car, on ne tue pas une Banshee, comme on tue un loup. Heureusement, entre ses potions d'alchimie, ses sorts, et ses objets, comme des bombes, rien ne fera peur à Geralt. Par exemple, pour tuer un esprit, il faudra utiliser un sort qui rendra l'esprit vulnérable aux attaques physiques. Puis l'enchaîner à coup d'épée. Pour certains, il faudra utiliser le feu ou des bombes pour les affaiblir. Et d'autres, des flèches d'arbalètes pour les faire tomber. Les combats de The Witcher 3 : Wild Hunt sont très complexes. Et ils vont demander une certaine prise en main au début de l'aventure. Mais à force de combattre les mêmes monstres, on finira par connaître toutes les techniques.

Pour améliorer les stats de notre sorceleur, on devra souvent changer d'équipements. Mais pas seulement. Pour chaque niveau obtenu, on va avoir un point de compétence, qui va permettre de débloquer une compétence dans l'un des 5 arbres de compétences de notre héros. Dans l'arbre Combat, on débloquera surtout des compétences passives pour améliorer nos attaques à l'épée ou à l'arbalète. On pourra aussi améliorer notre esquive, ou encore, améliorer notre adrénaline. L'arbre Signes sera quant à lui dédié à nos différents sorts. Certaines compétences vont améliorer la puissance de nos sorts. Tandis que d'autres vont nous permettre d'améliorer notre persuasion, très utile lors des dialogues. Le 3e arbre, Alchimie, va servir à améliorer la puissance de nos potions, et d'éviter l'intoxication lors de la prise de potion. Ensuite, on va avoir l'arbre Technique qui va permettre de débloquer quelques compétences pour améliorer notre santé, ou la puissance de nos bombes. Et pour finir, les mutagènes. Ce n'est pas un arbre. Mais les mutagènes apportent des améliorations de vigueur ou de santé, une fois activée. Le jeu propose de nombreuses compétences passives. Malheureusement, on ne pourra pas tout activer. Tout au long de l'aventure, et en montant de niveau, 12 emplacements se débloqueront pour les compétences. Et 4 emplacements pour les mutagènes. Il faudra donc choisir les compétences que l'on préfère voir active, pour nous aider lors de notre aventure.

Geralt, l'apprenti alchimiste !

Pendant notre voyage dans l'immense monde de The Witcher 3 : Wild Hunt, on va récolter de nombreuses ressources, comme des plantes, des cerveaux de monstres, et bien plus encore. Ainsi que de nombreux objets. Tous auront une utilité. Pour les ressources, elles vont nous servir à préparer de nombreuses potions d'alchimie qui serviront à tuer des monstres, améliorer quelque temps nos armes, ou simplement, nous soigner. Certaines de ces potions permettront même de sauver la vie de certaines personnes. Dans The Witcher 3 : Wild Hunt, l'alchimie est accessible depuis le menu. Selon les recettes, achetées ou lootées, on pourra préparer de nombreuses potions.


En plus de l'alchimie, on pourra aussi forger quelques armes et équipements. Sauf que cette fois-ci, il faudra obligatoirement se rendre chez un forgeron, qui proposera de fabriquer différents objets, selon nos recettes possédées. On pourra aussi démanteler certains objets, comme des clés, des colliers, ou autres, afin de récupérer quelques ressources rares. La forge sera souvent le meilleur moyen pour se fabriquer les armes les plus puissantes du jeu. Même si fouiller chaque coffre ou caisse du jeu peut nous réserver parfois de très belles surprises.

Next-Gen et nouveautés ?

Voilà, normalement, on a résumé comme il se doit The Witcher 3 : Wild Hunt. On a sûrement loupé quelques éléments. Mais le principal est là. Donc, on peut enfin parler des nouveautés de cette version Next-Gen. Tout d'abord, on va parler d'un mode que tout le monde apprécie dans les jeux, le mode photo. The Witcher 3 : Wild Hunt propose donc ce fameux mode, permettant ainsi de prendre les plus beaux clichés de Geralt de Riv et Ablette, lors d'un combat épique, ou juste pour profiter des sublimes environnements du jeu. Le mode photo de The Witcher 3 : Wild Hunt est accessible en appuyant sur les deux joysticks en même temps. Plusieurs options vont permettre de personnaliser la photo, afin d'avoir un rendu très professionnel.


Ensuite, on va avoir la cross-save. Grâce à une liaison des comptes GOG, on pourra désormais commencer une partie sur PlayStation 5. Puis la reprendre sur PC ou encore Xbox Series. Parfait si on possède toutes les versions de The Witcher 3 : Wild Hunt. Bon, il n'y a aucune information sur le cross-save sur Nintendo Switch.


Côté contenu, la version 4.0 de The Witcher 3 : Wild Hunt intègre de nombreux mods créés par la communauté, dont les textures 4K, pour des monstres encore plus détaillés. On a aussi le droit à de nouvelles quêtes, ainsi que des tenues alternatives, de l'univers The Witcher de la série Netflix.


Bien sûr, la version Next-Gen ajoute son petit lot d'amélioration graphique, avec un mode performance et un mode graphique, pour plonger dans l'univers de The Witcher 3 : Wild Hunt, en 60 FPS, et avec des graphismes détaillés, comme on les aime. Et pour les possesseurs de la PlayStation 5, la DualSense 5 a le droit aussi à ses retours haptiques, pour une meilleure immersion. Ainsi que ses gâchettes adaptatives, très agréables lors des combats. Bien sûr, pour ceux qui n'aiment pas être immergés dans un jeu grâce à cette technologie, il est possible de les désactiver.

Un chef d'œuvre sublimé ?

Il y a 7 ans, The Witcher 3 : Wild Hunt était déjà un jeu sublime. Donc, on ne s'attendait pas à ce que la version Next-Gen soit supérieure. Et pourtant, le jeu est bien plus détaillé que la version Old-Gen. Certes, c'est en partie grâce aux nombreux mods de la communauté. Mais ça reste vraiment époustouflant de voir qu'un jeu comme The Witcher 3 : Wild Hunt, pour encore nous en mettre plein les yeux après tant d'années. On est très loin des graphismes qu'on a l'habitude de voir sur les jeux Next-Gen d'aujourd'hui, comme sur un Cyberpunk 2077. Mais quand un jeu est aussi immense et bien écrit que The Witcher 3 : Wild Hunt, on ne prête même plus attention aux graphismes. Sachant que le jeu nous offre un doublage d'exception. Et un OST monumental. Donc, est ce vraiment important ? La seule chose que l'on retient, c'est que même après 7 ans, The Witcher 3 : Wild Hunt est un chef d'œuvre qui nous fait passer par toutes les émotions grâce à sa trame scénaristique de très grande qualité.

En attendant la suite !

Pour conclure, The Witcher 3 : Wild Hunt reste et restera sûrement l'un des plus beaux RPG de ces 10 dernières années. Et lui offrir une version Next-Gen, c'est lui permettre de retrouver un second souffle, dont il n'avait pas forcément besoin. Mais quand un chef d'œuvre comme The Witcher 3 : Wild Hunt existe, c'est normal de vouloir le meilleur pour lui. Et cette version Next-Gen, c'est le meilleur que CD PROJEKT RED peut nous proposer. Certains seront sûrement déçus de ne voir que très peu de différences avec la version PC qui était déjà au top. Mais quand un jeu est déjà parfait, inutile de trop y toucher. Car c'est comme ça qu'on le défigure. Heureusement, le studio Polonais a su peaufiner comme il se doit son bébé. Et son chef d'œuvre reste le chef d'œuvre qui a vu le jour en 2015.


1 476 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page
Couple of Gamer ...