• Couple of Gamer

[Test][PlayStation 5] Saints Row


Après un report de 6 longs mois, les Saints sont de retour sur consoles et PC. Mais cette fois-ci, on dit adieu les Saints de la 3e rue, ou Saints de 3rd Street. Et bonjour les nouveaux Saints, sortis tout droit de Santo Ileso, une ville fictive aux allures de Las Vegas. Un reboot signé Volition, édité par Deep Silver, disponible depuis le 23 août sur PlayStation, Xbox, PC et Google Stadia, qu'on a arpenté de haut en bas, et de droite à gauche, afin de voir si les Saints pouvaient renaitre de leur cendre, sans Johnny Gat, Shaundi, Kinzie, et le leader incontesté des Saints, notre personnage.

Trailer du jeu

La Sainte rédemption

Il y a bien longtemps maintenant qu'on a sauvé la vie de Julius, chef des Saints de 3rd Street, dans la ville de Stillwater. Entre-temps, les Saints ont eu le temps de prendre le contrôle de la ville, de Steelport, et même de l'espace. Après ça, il n'y avait plus rien à conquérir. Mis à part, une nouvelle ville. Par exemple, Santo lleso. Et ça tombe bien. Car le reboot de Saints Row nous envoie à Santo lleso, pour une nouvelle histoire, en compagnie de nouveaux personnages. Oui, une page se tourne enfin pour les héros mythiques des premiers Saints Row. Maintenant, place à la jeunesse.


Ce nouveau Saints Row nous raconte l'histoire de notre personnage, vivant avec 3 de ses amis, Neenah, Eli et Kevin, dans la ville de Santo lleso. Chacun d'entre eux travaille alors pour les différents gangs de la ville. Mais il y a un moment, il faut savoir dire stop. Surtout quand ces différents gangs n'aident pas à la bonne entente du groupe. Ils décident donc de monter leur propre gang, les Saints. Et de reprendre le contrôle de Santo lleso.


L'histoire de Saints Row démarre par la fin. On a tendance à ne plus avoir l'habitude de ce genre de départ pour un jeu. Donc, on ne comprend pas tout de suite. Lors de la première séquence cinématique, on va faire la rencontre du boss, c'est-à-dire, nous. Mais avant ça, on va devoir passer par la case personnalisation. Comme toujours, grâce au créateur de personnage, on pourra créer le boss qui nous ressemble, ou qui ressemble à celui qu'on a envie qu'il soit. Thanos. Un extraterrestre. Un personnage difforme. La personnalisation est sans limite. Il suffit simplement de laisser libre cours à son imagination. Une fois notre boss prêt, on va pouvoir découvrir le début de notre histoire.

Dans Saints Row, on va partir de rien, pour terminer avec tout. Et pour arriver au sommet, il faudra enchaîner les quêtes. Mais pas seulement. Car, pour diriger le monde. Il faut se faire une place dans celui-ci. Et quoi de mieux que de contrôler chaque territoire, commerce, et gang, pour être le roi du monde. Mais avant de se lancer dans une entreprise florissante, on va devoir se faire un nom.


Les premières quêtes de Saints Row vont permettre de raconter l'histoire de ce groupe d'amis qui souhaite changer de vie. On va donc enchaîner des petites quêtes qui mettront en scène les 3 gangs actuellement implantés dans la ville de Santo lleso, Los Panteros · Les Idols. Et pour finir, Marshall. Très vite, la situation va dégénérer pour notre groupe d'amis. Les obligeants à créer leur propre gang, et se défendre le mieux qu'ils peuvent.


Après deux bonnes heures de jeu, on va prendre le contrôle des Saints. À partir de là, l'histoire va changer à Santo lleso. Les quêtes vont permettre de construire son empire, en installant des entreprises illégales un peu partout dans Santo lleso. Et la véritable guerre des gangs va commencer.


Dans Saints Row, il sera impossible d'enchaîner les quêtes principales pour atteindre la quête finale du jeu. Il faudra obligatoirement passer par la case construction et activités secondaires. Car pour accepter certaines quêtes principales, il nous sera demandé d'accomplir certains objectifs, comme construire une entreprise, ou effectuer certaines activités.


Le problème, c'est que ce genre de progression ne permet pas vraiment de se faire un avis réel sur la durée de vie du jeu. Il faudra une bonne quinzaine d'heures pour terminer l'histoire principale. Mais si on retirait certaines de ses quêtes annexes obligatoires, on passerait facilement sous la barre des 10 heures de jeu. Une durée de vie assez similaire aux autres jeux de la franchise.

Les Saints à l'air libre

Pendant notre aventure, on va être libre de faire ce que l'on veut. Comme dans tous les jeux Saints Row, il y aura de nombreuses activités annexes. Dont certaines très appréciées des fans. Mais avant de se lancer dans une activité annexe, il faudra les mettre en place à Santo lleso. Pour ce faire, depuis notre QG, il suffira simplement de choisir l'une des entreprises illégales que l'on souhaite installer sur le territoire. Et le tour est joué. Bien sûr, il faudra de l'argent pour pouvoir créer son empire. Et la ville ne manquera pas de petites activités pour remplir un peu son compte en banque. Dans un premier temps, on aura les quêtes principales, qui nous permettront de gagner un peu d'argent. Mais ça ne suffira pas.


Donc, il faudra passer par les autres activités. Comme les découvertes qui serviront à récupérer de la drogue, faire des photos, ou encore, fouiller des poubelles. Ces découvertes ne rapporteront pas énormément. Mais ça nous permettra tout de même de remplir le portefeuille, et les défis, qui eux, rapporteront aussi un peu d'argent. Ensuite, on aura les activités parallèles. Course. Tuerie. Sabotage. Carnage. Ces activités seront nombreuses. Mais celles qui rapporteront le plus seront les avis négatifs. Une activité qui consistera à donner un avis extrêmement négatif d'un lieu pour récupérer de l'argent et de l'expérience.

Pour augmenter son revenu, il faudra aussi passer par la case menace. Une activité qui rapportera de l'expérience. Mais qui augmentera les revenus par heure, une fois toutes les menaces éradiquées dans Santo lleso. On pourra aussi effectuer des contrats d'éliminations contre certaines cibles, via notre application Wanted. Histoire de se faire un peu d'argent en plus.


Une fois le compte en banque plein, ou presque, on pourra dépenser sans compter, dans des entreprises illégales. Arnaque à l'assurance. Transport de produits chimiques. Vol de voitures. Les entreprises sont nombreuses et diverses. Une fois l'entreprise implantée dans Santo lleso, on pourra effectuer plusieurs quêtes afin de la faire évoluer. Et dégager un revenu plus élevé par heure. De plus, en se promenant, on pourra aussi croiser quelques dealers ou camions blindés, qui pourraient aussi nous rapporter gros.


Bien sûr, la ville de Santo lleso proposera aussi quelques lieux à découvrir, sans violence et sans haine. Magasins de vêtements. Magasins d'armes. Studio de danse. Tatoueur. De quoi faire quelques emplettes entre deux activités par toujours légales.


L'argent sera très important dans Saints Row. Car on devra tout acheter, même nos emplacements d'atouts, qui permettront d'activer des compétences passives ou actives. Mais l'expérience sera tout aussi importante. Car c'est grâce à ça qu'on montera de niveau, et qu'on débloquera des aptitudes spéciales, à utiliser en combat, comme des coups de poings enflammés, des grenades, et bien d'autres. Au total, il y aura 20 aptitudes à débloquer. Heureusement, ces aptitudes ne serviront pas énormément. On aura plus tendance à utiliser les nombreuses armes disponibles pour venir à bout de nos ennemis.

Le gang des T-shirt violet

Comme toujours, Saints Row nous fait voir la vie en violet. Et ce reboot ne déroge pas à la règle. Et la personnalisation est omniprésente dans le jeu. De nos voitures, aux membres d'un gang, en passant par notre QG, il y aura de quoi se sentir chez soi. Le but sera d'imposer nos couleurs dans les rues de Santo lleso. Et même si on est loin des personnalisations des anciens Saints Row. On pourra tout de même choisir des vêtements pour nos gangs, le style de voiture, et d'autres personnalisations.


Mais côté personnalisation, le plus intéressant, c'est la personnalisation du QG. Malheureusement, on ne peut pas mettre ce que l'on veut dans notre belle église. Mais on pourra tout de même y mettre de nombreux objets que l'on récupérera dans tout Santo lleso, grâce à un système de collecte d'objets un peu bizarre. Dans la ville, on découvrira de nombreux objets qui pourront être pris en photo, et transférés dans notre QG, sur certains emplacements. Un système qui nous fait faire des économies. Surtout au début du jeu.

Couvrez ce Saints, que je ne saurais voir

Même si quelques fois, ce reboot de Saints Row est fun, et nous offre de bonnes séquences de défouloir. On est très loin du fun des anciens Saints Row. On a du mal à accrocher à l'équipe, à l'histoire, et même à l'humour, qui n'est pas à la hauteur des anciens opus. On ne prend pas plaisir à découvrir Santo lleso, ou d'effectuer des quêtes. Et on en prend encore moins quand on voit tous les problèmes que l'on rencontre. Des voitures qui n'explosent pas, même au lance-roquette. Notre personnage qui prend feu, sans jamais s'éteindre. Des attaques spéciales sur des personnages invisibles. Des tirs qui ne font pas de dégâts. Des quêtes qui s'arrêtent, alors qu'elles ne sont pas terminées. Et bien d'autres. Il y a bien longtemps qu'on n'avait pas eu autant de bugs dans un jeu. Rendant l'expérience frustrante, et très ennuyante à la longue.


Le pire dans tout ça, c'est que les bugs ne sont qu'une partie du problème. Graphiquement, on a l'impression de ne pas avoir évolué depuis le dernier Saints Row. Les décors qui ne se chargent pas sur PlayStation 5. La physique à la ramasse. Le jeu d'ombre digne d'un jeu des années 2000. Et on ne dit pas tout. Car sinon, on écrit un roman juste pour tous les problèmes que l'on rencontre dans le jeu. Pourtant, il a été reporté à mainte reprise. On se demande pourquoi. Car cette version "finale" n'est même pas terminée.

Il faut reboot le reboot

Pour conclure, Volition aurait peut-être dû se lancer dans une nouvelle IP au lieu de donner le nom de Saints Row à ce jeu. Une histoire et des personnages loin d'être attachants. Des activités moins funs. Un système de progression très long et ennuyeux. Et de nombreux bugs qui donnent envie de supprimer le jeu. On ne reparlera pas des graphismes. Car le jeu n'a pas besoin d'être beau pour être fun. Les anciens opus l'ont très bien démontrés par le passé. Mais que reste-t-il de ce reboot, si on enlève le fun, les graphismes, l'histoire et les personnages ? Honnêtement, plus grand-chose. Certes, il y a quelques Easter eggs sympathiques. Mais on s'attendait à mieux de la part de Volition.


136 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout