• Couple of Gamer

[Test][Nintendo Switch] Xenoblade Chronicles: Definitive Edition


Après avoir accueilli Xenoblade Chronicles 2 en décembre 2017. C'est au tour du célèbre Xenoblade Chronicles, premier du nom, sorti il y a 10 ans maintenant sur Wii, de faire son arrivée sur la petit Nintendo Switch, dans une Définitive Éditions. Disponible depuis le 29 mai, cette version ajoute nouveau chapitre, des graphismes haute définition, des mécaniques de jeu plus fluides, et une bande originale remastérisée, pour le plus grand plaisir des fans. Mais a-t-il vraiment sa place sur la Nintendo Switch ? Bien évidemment. Et on vous le prouve avec notre test.

Trailer du jeu

Le retour de Monado !

Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore, Xenoblade Chronicles est un RPG développé par Monolith Soft, sorti la toute première fois chez nous en 2010 sur la Nintendo Wii. Dans ce jeu, on y contrôle Shulk, un jeu ferrailleur et scientifique, qui va vivre une aventure inoubliable, avec Monado, une épée pleine de secrets et de puissance.


L'histoire commence en pleine bataille entre les Homz et les Mékons. Alors que les homz perdent du terrain face à leurs ennemis. Dunban, le porteur de l'épée légendaire Monado, tente une attaque contre les mékons. Cette arme est la seule arme assez puissante pour percer les armures. Malheureusement, même avec la victoire, Dunban perd l'usage de son bras, à cause d'une perte de contrôle, en utilisant Monado. Mais la victoire est là. Et il est reconnu comme le Héros des Homz.

1 an plus tard, on se retrouve dans la peau de Shulk, en pleine fouille dans les décombres des armures mékons. C'est alors que l'aventure commence enfin. Le jeu propose une quête "fil rouge", qui sera la quête principale de notre héros. Elle démarre vraiment après les événements qui auront lieu dans la Colonie 9. Lieu de départ de notre aventure. Même si le jeu à 10 ans, on ne divulguera aucun détail sur la véritable aventure. Cette quête principale, qui comporte 17 chapitres, et un chapitre final exclusif à la Définitive Éditions, vont nous faire parcourir les terres du jeu, en quête de vengeance, contre les Mékonis. Mais le jeu possède surtout de nombreuses quêtes secondaires, qui vont vous faire perdre un temps fou. Chaque lieu que vous visiterez, Colonie 6, grotte de Tephra, le village frontière, le massif de Valak, proposera sa liste de quêtes secondaires, allant d'une simple requête pour trouver un objet, à l'extermination de monstres. Ces quêtes vont permettre de gagner des objets, de l’expérience, ou de l'argent. Elles sont importantes pour évoluer, et progresser plus facilement dans la quête fil rouge du jeu. Selon votre niveau de difficulté, vous ne serez pas obligé de toutes les réaliser. Mais attention toutefois, car si certaines quêtes ne sont pas réalisées avant la fin d'un chapitre, il ne sera plus possible de les réaliser.

Le jeu propose aussi des échanges. Lors de vos arrêts dans certaines Colonie, ou autres lieux de vie, il sera possible de faire du troc avec certains PNJ. Ce système va permettre d’échanger des objets qui vous n'utilisez pas, contre des objets parfois très rares, ou utiles. Vous ne pouvez échanger qu'un seul objet à la fois.


Pour venir à bout de Xenoblade Chronicles: Definitive Edition, sans vraiment trop explorer, il faudra compter une bonne cinquantaine d'heures. Et bien sûr, le double, voire le triple, si vous désirez terminer le jeu à 100%. Mais certes version Nintendo Switch apporte surtout un chapitre supplémentaire assez long, un avenir commun. Et qui propose du contenu exclusif vraiment intéressant, pour ceux qui auraient déjà joué au jeu sur Nintendo Wii.

Au combat !

Principalement, tout au long de l'aventure, vous jonglerez entre exploration et combat. Mais c'est surtout les combats qui prendront une part importante lors de l'aventure. Dans Xenoblade Chronicles, pour se lancer dans un combat, il faut commencer par cibler l'ennemi. Une fois prête, votre palette de combat apparaît. Cette palette est composée de plusieurs icônes de combat, appelé arts. Chaque personnage du jeu à ses propres arts. Mais principalement, on utilisera les arts de Monado, pour vaincre les ennemis. Pour attaquer, il faut être sûr que l'icône art ne soit pas barrée. Il y a différentes conditions pour qu'il le soit. Si l'ennemi est trop loin, ou si les conditions nécessaires à l'attaque ne sont pas remplies.

Pour attaquer les ennemis, il faudra utiliser les bons arts de combat. Sinon, vous ne ferez pas de dégât assez puissant pour neutraliser l'ennemi. Par exemple, pour tuer des mékons, il faudra principalement utiliser les arts de Monado. Car c'est la seule arme qui peut briser leur armure. Il y a aussi des arts de soins. Et des arts spéciaux spécifiques à chaque personnage. Pendant les combats, le positionnement et l’hostilité sont deux points importants. Tout d'abord, comme dit plus haut, certains ennemis sont plus résistant que d'autres. Et pour les vaincre, il faudra se placer derrière eux, pour avoir une chance de briser leur carapace. Toutefois, plus vous ferez de dégât à un ennemi, plus il deviendra hostile. Et pendant un moment, vous serez sa cible principale. Il faudra donc utiliser les effets bonus, pour vaincre l'ennemi plus facilement, grâce à art opportun. Il est aussi possible d'utiliser des actions, comme des encouragements, ou de l'aide, sur ses alliés, qui vont permettre de renforcer les liens entre les personnages. Plus les liens seront fort, plus il sera possible de créer des maillons bonus, pouvant déclencher des enchaînements surpuissants sur les ennemis.

Depuis le menu principal, il est possible d’améliorer les arts de chacun des personnages. Mais aussi de débloquer de nouvelles compétences, grâce à un arbre de compétences. Il y a aussi un système de traits de caractère, qui va permettre de débloquer des traits supplémentaires, comme le pro de l’équipement moyen, permettant à Shulk de s’équiper d'armures moyennes.


En combat, vous n’êtes pas libre de vous déplacer librement. Une limite de zone de combat est déterminée lors du combat. Elle disparaît une fois l'ennemi vaincu. À la fin d'un combat, il est possible de récupérer un coffre au trésor, en plus d’expérience.

Pour devenir plus fort en combat, il faudra bien sûr changer son équipement, pour monter un peu les stats de chaque personnage. Il est possible d'augmenter des stats supplémentaires, grâce à des gemmes qui peuvent être placées sur certains emplacements vides des équipements. Ces gemmes vont pouvoir être créées grâce à l'homme aux gemmes, dans le quartier marchand.


Il y a 9 personnages jouables dans Xenoblade Chronicles: Définitive Éditions. Et chacun d'eux a une manière différente de prendre part au combat. Il faudra donc sans arrêt prendre en main les différents arts des personnages, pour être sûr de déséquilibrer les différents adversaires du jeu.

Les pouvoirs de l'amitié.

Dans Xenoblade Chronicles: Définitive Éditions, lorsque vous parlez à un habitant, il intègre le sociogramme qui représente les liens entre les membres du groupe et des habitants. Une fois que vous aurez accès au sociogramme, il sera possible d'offrir des cadeaux aux personnages du jeu. Ce qui permettra d'augmenter leurs relations. Les cadeaux envoyés vont permettre de gagner des cœurs positifs ou négatifs.

L'autre petit système de lien entre les personnages, c'est les tête-à-tête", qui vont débloquer des scènes permettant de renforcer les liens d'affinité entre les personnages en fonction des choix de dialogue effectués. Il y a de nombreux tête-à-tête disponibles à travers le monde de Xenoblade Chronicles: Définitive Éditions. Ces petites scènes ajoutent de la profondeur aux différents personnages de l'histoire.

Améliorer les relations entre les personnages apporte des bonus non négligeables, surtout en combat. Comme le partage de compétence. La durée des enchaînements. Ou encore la création de meilleures gemmes. C'est en combat que les relations entre personnages vont vraiment évoluer. Car comme dit plus haut, chacune de vos actions d'aide ou d'encouragement, va permettre d'augmenter les affinités entre les personnages.

Petite sans puissance ?

Même si Xenoblade Chronicles reste un chef-d'oeuvre création. On a du mal à trouver cette version Nintendo Switch exceptionnelle. On voit la nette amélioration par rapport à la version Wii. Mais ce n'est pas quelque chose qui vous en mettra plein les yeux. Certes, le jeu propose des décors magnifiques. Et le voyage dans Xenoblade Chronicles :Définitive Éditions est très appréciable. On en prend plein les yeux. Mais il aurait pu être meilleur. Surtout que la Nintendo Switch réussit à nous montrer sa puissance sur certains jeux. Après, nous avons entre les mains un portage. Et comme c'est souvent le cas dans les portages, il n'y a pas de grande différence entre les jeux.


Mais pour son ambiance, son univers, et son magnifique OST. Il mérite tout de même sa place sur Nintendo Switch, au côté de Xenoblade Chronicles 2. Surtout qu'il est possible d'y jouer quand on veut, grâce au mode portable de la console. C'est donc un plaisir qu'on emporte partout. Mais attention tout de même à la batterie, qui en prend un sacré coup.

Combo Parfait ?!

Pour conclure, avec sa magnifique histoire. Son merveilleux OST. Et son gameplay enivrant. Xenoblade Chronicles : Definitive Edition mérite son portage sur la Nintendo Switch. De plus, les nombreux ajouts de cette Definitive Edition, vont permettre aux fans de la série ayant déjà profité de la version Wii, de pouvoir redécouvrir Xenoblade Chronicles, de la plus belle des manières. Certes, il n'est pas transcendant graphiquement. Mais une fois l'aventure commencée, on prend un malin plaisir à découvrir cette magnifique histoire, qui restera inoubliable, quoi qu'il arrive.


1 353 vues0 commentaire