top of page
  • Photo du rédacteurCouple of Gamer

[Test][Nintendo Switch] The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom


Voilà, on y est. Après un long mois à parcourir l'immense monde de The Legend of Zelda: Tears of the Kingdom, le dernier jeu d'action-aventure développé et édité par Nintendo, il est temps de passer au test. Plus de 60 heures de jeu plus tard, de nombreuses constructions, et beaucoup de frustrations. Car oui, The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom est un jeu très frustrant, qui met nos nerfs à rude épreuve. D'ailleurs, on n'attendra pas plus longtemps pour dévoiler notre test, garanti sans spoiler.

Trailer du jeu

De la suite dans les idées ?

The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom est la suite de Breath of the Wild. Ce nouvel opus se déroule quelques années après la fin d'un premier opus. Ganon est mort. Et Hyrule se reconstruit petit à petit. Alors que Zelda et Link se retrouvent dans de mystérieuses galeries cachées sous le Château d’Hyrule, ils découvrent une drôle de momie. En s'approchant de trop prêt, Link se fait absorber le bras, ainsi que son épée, tandis que Zelda se met à chuter au fin fond de la grotte. À son réveil, Link se retrouve sur les Îles Célestes, avec pour seul objectif, retrouver Zelda. Et découvrir ce qui lui est arrivé.


Cette nouvelle aventure de The Legend of Zelda va débuter par une scène très similaire à l'opus précédent. On va découvrir l'île, récupérer notre tablette, récolter quelques ressources, taper avec des branches. Les premières minutes sont assez spéciales. Car on a l'impression de retourner en 2017. Mais très rapidement, l'histoire de ce nouvel opus va commencer. Pour retrouver Zelda, on va devoir parcourir les îles célestes, afin de récupérer des pouvoirs qui vont nous permettre de débloquer un portail.

Lors du prologue de The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom, on va explorer plusieurs temples, grottes et sanctuaires, qui vont nous permettre de découvrir les nouveaux pouvoirs de notre héros. Mais on y reviendra juste après. Une fois le très long prologue terminé, on sera de retour à Hyrule. Sur place, Pru'ha va nous raconter les événements qui se sont déroulés depuis notre absence. Et à partir de là, une immense quête va débuter, dans le monde d'Hyrule. Notre première mission dans ce nouveau Hyrule, va être d'enquêter dans les 4 régions. Une quête très longue, qui sera assez difficile à faire sans se plonger dans les innombrables quêtes secondaires du jeu. Entre les différentes tours, les sanctuaires, les sauvetages de Korogus, et les quêtes de chaque région, il y aura de quoi nous occuper pendant des heures.


Une fois qu'on aura terminé notre enquête dans les différentes régions, l'aventure sera loin d'être terminée. Car il faudra partir en quête des larmes du dragon, ainsi que récupérer son épée légendaire, afin d'être prêt pour le combat final contre Ganon. Les dernières quêtes du jeu seront un peu plus expéditives. Mais elles seront tout aussi longues, si on s'amuse à explorer Hyrule, et accomplir d'autres quêtes sur notre chemin.


Pour venir à bout de l'aventure, il faudra compter une bonne quarantaine d'heures, si on ne cherche pas à accomplir toutes les quêtes du jeu. Mais pour le 100%, il faudra compter le triple. De notre côté, même avec 60 heures de jeu, on n'a toujours pas réussi à accomplir la moitié des missions du jeu.

Le pouvoir de tout construire !

Le système de combats de The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom étant très similaire à celui de The Legend of Zelda: Breath of the Wild, on ne va pas trop s'attarder dessus. Car les armes et les attaques seront les mêmes, avec toujours cette liberté de prendre part à un combat, comme on le souhaite. Mais The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom se démarque un peu de son prédécesseur, grâce à de nouveaux pouvoirs qui vont rendre l'aventure encore plus libre que l'opus précédent.


Dès le début du jeu, on va mettre la main sur différents pouvoirs. Dans un premier temps, l'Emprise. Ce dernier va nous permettre de transporter certains objets, et de les coller entre eux, afin de créer tout et n'importe quoi. L'imagination du joueur permettra de créer son aventure grâce à ce pouvoir. Par exemple, fabriquer une voiture, une catapulte, un avion, ou des choses qui ne servent à rien. Pour certaines créations, il faudra des cellules d'énergies. Ces dernières permettront de donner vie aux créations, afin de les faire voler, ou de les faire rouler, selon notre imagination. Plus on avancera dans l'histoire, plus on débloquera de nouvelles cellules, nous permettant toutes les folies créatives. Grâce à l'emprise, on pourra, si on le souhaite, créer des pièges ou des armes, que l'on pourra utiliser contre certains boss du jeu. Mais une fois de plus, il faudra un minimum d'imagination. Mais l'Emprise servira surtout à résoudre des énigmes dans les différents temples du jeu.

Le second pouvoir, Amalgame, va permettre de fusionner des objets avec nos armes. Par exemple, une épée et un rocher. La fusion des deux objets permettra de briser certaines armures, ou de se frayer des chemins dans des temples. En restant sur notre exemple de l'épée et du rocher, en les fusionnant, on pourra briser des portes de pierre. L'amalgame ne sera pas aussi poussé que l'emprise. Mais cela permettra de nous sortir de certaines situations délicates. Surtout face à certains boss très résistants.


Le 3e pouvoir, la Rétrospective, va servir à remonter un objet dans le temps. Un pouvoir qui permettra surtout de recréer des ponts ou des bâtiments, pour nous faire avancer dans l'histoire, ou résoudre certaines énigmes du jeu. Ce pouvoir est très important. Mais loin d'être aussi utile que l'Emprise et ou l'Amalgame.


Pour finir, le dernier pouvoir de notre petit Link, l'Infiltration, va être très utile. Ce dernier va nous servir à traverser des plateformes en hauteur, afin de passer par-dessus. Grâce à ce pouvoir, on aura la possibilité d'accéder à des zones en hauteur difficiles d'accès en l'escaladant, ou à atteindre nos créations les plus folles.

Bien sûr, la combinaison des nouveaux pouvoirs de Link va nous permettre de créer de multitudes de possibilités. Ce qui va rendre notre aventure unique. Les pouvoirs seront là pour nous donner une façon de faire les choses. Et selon notre imagination, on les utilisera plus ou moins bien. Et c'est ce qui fera tout le charme de cette aventure.


Malheureusement, même si cette liberté peut rendre cette aventure incroyable pour quiconque. Les mécaniques ne seront pas adaptées pour tous les joueurs. Et les plus jeunes ne pourront pas vraiment profiter de l'aventure, sans en payer le prix. Car ces pouvoirs prennent une part importante dans le jeu. Et même si les premières énigmes peuvent être à la portée de tous. Plus on va avancer dans l'histoire, plus elles deviendront complexes. Et pour des enfants, l'imagination ne fera pas tout. Car il y aura aussi la difficulté des ennemis et des boss, qui s'ajoutera à la partie. Ce qui rendra l'aventure frustrante pour certains joueurs. Et pas seulement les plus jeunes.

Link l'explorateur !

Entre les différents pouvoirs, qui vont nous permettre de faire n'importe quoi dans le jeu, et les nombreuses missions du jeu, on en oublierait presque l'exploration du gigantesque monde ouvert de The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom. Entre les îles Célestes que l'on découvrira au début, puis plus tard dans l'aventure, et les nombreux sanctuaires et grottes, le jeu ne montre qu'une infime partie de son potentiel, dès le début. En fait, The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom propose deux univers différents, remplis de petits mondes, tout aussi grands que leur univers. Ce qui rend la carte du monde plus grande qu'elle n'y paraît. Et l'exploration dans The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom sera très importante. Car elle va nous apporter tellement pendant l'aventure.


Pour parcourir cette immense carte, et y découvrir tous ses trésors, on pourra le faire à l'ancienne, en prenant son cheval. Ou sinon, utiliser ses nouveaux pouvoirs pour créer des véhicules en tout genre, qu'ils roulent ou qu'ils volent. On aura tous sa propre façon d'explorer Hyrule et ses alentours. Même si, une fois de plus, seuls les plus talentueux pourront profiter du jeu à son maximum.

Le plus beau jeu de la Switch ?

Avant de mettre un point final à ce test, qu'on n'aura peut-être pas détaillé à son maximum, on va revenir sur la question qui fâche. The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom est-il le plus beau jeu de la Nintendo Switch. Une question qui peut avoir différentes réponses, quand on voit le travail fourni par Nintendo, pour nous proposer un mode aussi grand et plein de vie. Dans un sens, on pourrait dire que The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom est à la hauteur de la Nintendo Switch. Graphiquement, c'est très beau. Mais ce n'est pas non plus exceptionnel. Il y a beaucoup de textures très pixelisées, et parfois floues en mode docké. Le jeu a quelques problèmes d'affichage sur les longues distances. Et bien sûr, on a le droit à quelques ralentissements par moment. On reste sur un jeu Nintendo Swicth. Et mis à part de somptueuses cinématiques, on a un jeu à la hauteur de la console de Nintendo.


Mais pour le contenu du jeu, sa liberté, ses grottes, ses sanctuaires, ses temples, et son monde dans son ensemble, The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom est tout simplement incroyable. Malheureusement, on ne peut pas toujours allier la beauté d'un jeu et sa quantité. Surtout sur Nintendo Switch. Et Nintendo réussit tout de même à trouver un équilibre entre les deux. Ce qui rend le jeu presque parfait. Certes, il y a des défauts. Mais on parle d'un jeu qui laisse aux joueurs une totale liberté sur son aventure avec son craft. Et qui ne cesse de vivre, minute après minute, avec des villageois qui n'attendent pas qu'on vienne les voir pour vivre leur vie. Et si on prend le temps d'observer le jeu, on se rend compte qu'il fait vivre son monde, sans avoir besoin de notre interaction. Ce qui montre que Nintendo a pensé à tout. De plus, on a le droit à un OST tellement sublime, avec des musiques qui nous donnent quelques frissons, qu'on oublie très vite les petites imperfections du jeu. Sans oublier le doublage au casting 5 étoiles, qui fait toujours son petit effet.

Le vrai chef d'œuvre de la Nintendo Switch ?

Pour conclure, The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom n'est peut-être pas le plus beau jeu de la Nintendo Switch. Mais ça reste, sans contexte, le plus dingue. La liberté dont fait preuve cet opus, rend l'aventure unique et inoubliable. Les pouvoirs de Link nous offrent des possibilités infinies, qui font toute la force de cet opus. Bien sûr, il y a aussi ce gigantesque monde ouvert, qui nous cache un monde encore plus grand, quand on souhaite le fouiller entièrement. Et qui va rendre l'exploration mémorable. Et l'incroyable narration qui va apporter tellement à l'histoire. Sans oublier son OST, qui va nous plonger à merveille dans ce sublime voyage. Et tout ceci nous fait oublier que le jeu n'est pas parfait graphiquement. Mais avons-nous vraiment besoin d'un jeu incroyablement beau, pour que notre aventure soit parfaite ? Quoi qu'il en soit, Nintendo a frappé fort avec ce second opus. Et même après de nombreuses heures perdues, on en redemande.


211 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page
Couple of Gamer ...