• Couple of Gamer

[Test'1D][Steam] Kao the Kangaroo


Après une preview qui nous avait fait bondir de joie. On a eu la chance de pouvoir découvrir la version finale du futur jeu d'aventure, développé et édité par Tate Multimedia, Kao the Kangaroo, qui sera disponible le 27 mai sur PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox Series, Xbox One, Nintendo Switch et PC. Et après avoir pris une bonne dose de nostalgie, en replongeant dans une nouvelle aventure du héros de notre enfance. Il est temps de donner notre avis final sur cette toute nouvelle aventure.

Trailer du jeu

Kao the Kangaroo est un jeu d'aventure, où l’on va prendre le contrôle de notre bon vieil ami, Kao le Kangourou, qui va partir à la recherche de sa sœur et de son père disparu. Muni d'une paire de gants magique, on va devoir parcourir le monde, et affronter tous les dangers, afin de les retrouver.


Dans Kao the Kangaroo, il y aura une multitude de niveaux, éparpillés en 4 mondes. Pour progresser dans les niveaux, il faudra sauter grâce à nos pattes, se battre avec nos poings légendaires, esquiver avec de parfaites roulades, glisser, s'accrocher avec nos oreilles, ou encore, lancer des objets. De plus, grâce à nos gants magiques, il sera possible de contrôler 3 éléments de type, feu, eau et vent, pour les utiliser à notre avantage dans le but d'atteindre la sortie de chacun des niveaux. Sans oublier de ramasser sur notre route quelques cristaux d'énergie, qui vont nous servir à déverrouiller les niveaux suivants, jusqu'à arriver au boss, et mettre les voiles vers le prochain monde. Mis à part cela, il y aura plein d'autres objets à collectionner dans chacun des niveaux. Comme les 3 lettres "KAO", des diamants, des pièces et des manuscrits. Il sera aussi possible de trouver des quarts de cœur. En collectant 4 morceaux, on pourra débloquer un nouveau cœur de vie. Sans oublier les petits logos de Kao qui redonneront des vies supplémentaires.

Mais grâce aux pièces récoltées, il sera aussi possible de les acheter en boutique. Dans chacun des niveaux, on pourra aussi trouver des puits, nous permettant de récolter des pièces et des diamants, tout en découvrant de nouveaux défis. Au total, il y aura 13 puits à retrouver. Si jamais on n’a pas réussi à récolter suffisamment d'objets à collecter dans les niveaux, pour nos achats ou notre progression, on pourra facilement compléter le manque en allant les chercher dans l'un des 4 mondes principaux qui ont eux aussi leur dose d'objets ou pièces cachées.


Pour venir à bout de l'aventure, il faudra compter 7 bonnes heures de jeu. Mais cela pourra prendre plus de temps, si on s'amuse à chercher et à récolter tous les objets du jeu, cachés dans chacun des niveaux. Pour les complétistes, cette durée de vie peut vite grimper à 10-15 heures de jeu.

Kao the Kangaroo est une aventure en 3D que beaucoup de joueurs vont vouloir comparer à Crash Bandicoot. Mais ça reste tout de même très différent, quand on connaît les premiers jeux Kao The Kangaroo. Le jeu nous replonge avec nostalgie dans son univers qu’on avait déjà eu l’occasion de découvrir, avec des mondes dans la jungle, ou encore, à la montagne. Bien sûr, par rapport à ce qu’on avait sur notre PS Vita, on a le droit à plus de décors. Et des environnements plus beaux et colorés. Mais cette nouvelle aventure est fidèle à ses prédécesseurs. De plus, tout au long de l'aventure, on aura le droit à une bande-son énergique. Sans oublier le doublage anglais, pour une aventure encore plus appréciable.


Malheureusement, il y a quelques petites taches noires qui viennent assombrir le tableau. Dans un premier temps, le bestiaire est très limité. On ne rencontre que 3 styles d'ennemis différents, qui auront des variantes au fil de l’aventure. On se retrouve donc toujours en face d'un ennemi terrestre, volant, ou un lanceur au style loin d’être varié. C'est dommage. Car il pourrait y avoir tellement plus d'ennemis après autant d’années d’absences. Et avec l’évolution des jeux vidéo. Après, il ne faut pas oublier que Kao reste un jeu indépendant. Du coup, on s'adapte. Mais là où ça coince le plus, ce sont les bugs. Certains seront mineurs, comme des pots congelés qui ne se cassent pas. Mais qui ne nous pénaliseront pendant notre aventure. Mais d'autres bugs vont nous demander obligatoirement de redémarrer la partie. Car par exemple, un élément pour notre gant n'apparaîtra pas, ou notre queue se coincera dans un objet, nous immobilisant. Et comme on redémarrera la partie en plein niveau, on ne recommencera pas au dernier checkpoint. On devra donc recommencer le niveau à 0. Ce qui est très frustrant à la longue. Heureusement, une petite mise à jour peut largement arranger le souci à la sortie du jeu.

Pour conclure, Kao the Kangaroo est un très bon jeu qui remplira le cœur de nostalgie, les nombreux joueurs ayant connu les premiers jeux. L'aventure est mignonne. Les mondes sont variés. Le héros est toujours aussi mythique et drôle. Et on a le droit à de nombreux clins d'œil qui nous font fondre le cœur. Certes, il n’est pas parfait. On a le droit à de nombreux bugs. Et le bestiaire est très limité. Mais ça reste un jeu indépendant, agréable, à la durée de vie plutôt convaincante, qui n’a pas à rougir face à la concurrence d’un autre animal, accro aux pommes, qui a fait son retour, lui aussi, il y a peu.


297 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout