top of page
  • Couple of Gamer

[Test'1D][PlayStation 5] Gungrave G.O.R.E


Disponible depuis le 22 novembre sur Steam, PlayStation et Xbox. Gungrave G.O.R.E est un jeu de tir à la troisième personne, développé par le studio sud-coréen IGGYMOB, et édité par Prime Matter, dans lequel on incarne Grave, un malfrat et anti-héros revenu d'entre les morts, afin d’exterminer de nombreux ennemis, équipé de ses pistolets et de son cercueil. Et après avoir survécu, sans aucun plaisir, aux nombreuses vagues d'ennemis de la trentaine de niveau de ce jeu. Il est temps pour nous de donner notre avis sur ce retour, qui aurait peut-être dû rester sous terre. Même pour fêter ses 20 ans

Trailer du jeu

Gungrave G.O.R.E est un jeu de tir, très bourrin, et assez G.O.R.E, qui nous met dans la peau de l'anti-héros, Grave, qui, armé de Cerberus, va faire couler beaucoup de sang, pour une histoire de vengeance, d'amour et de loyauté. Dans l'histoire de cet opus un peu particulier de Grave, on va donc incarner cet anti-héros, ancien membre de la mafia, qui va tout faire pour combattre le crime organisé, avec comme principal objectif, mettre fin à un trafic de drogue, mené par le clan Raven. Armé de quelques jouets, et épaulé par quelques alliés, on va donc devoir parcourir les 31 niveaux du jeu, pour y mener des batailles sanglantes, qui ne manquent pas d'ennemis.


Tout au long de notre quête, on enchaînera les niveaux. Et surtout, les séquences de Gunfight, quasi interminables. Inutile de chercher à explorer les niveaux de Gungrave G.O.R.E, il n'y a rien à trouver. Mis à part des ennemis, encore des ennemis, toujours des ennemis, qui auront trop peur de faire un petit 1v1. Seuls certains boss auront les tripes de défier Grave dans un combat loyal. Lors de ces niveaux, qui vont durer une dizaine de minutes chacun, on va passer notre temps à tirer sur tous les ennemis qui se mettront en travers de notre route. Tout ça pour obtenir la meilleure note à la fin du niveau. Cette note va permettre de gagner plus ou moins de points, afin de faire évoluer les équipements et attaques de notre anti-héros.

Pour réussir à sortir vivant d'un niveau de Gungrave G.O.R.E, on va devoir enchaîner les séquences de shoot, comme dit plus haut. Pour cela, avec notre principal héros, on va devoir tirer sur nos ennemis, ou les frapper avec notre cercueil, qui reste une arme de corps-à-corps plus que satisfaisante. Avec les armes, aux munitions illimités, on pourra effectuer des tirs en rafale, des tirs chargés, ou encore, des pluies de projectiles. On pourra aussi activer notre mode furie pour faire encore plus de dégâts. Avec notre cercueil, on pourra frapper nos ennemis, ce qui brisera le bouclier de certains. Mais aussi les saisir et les balancer sur les autres ennemis. On pourra aussi effectuer quelques exécutions. Plus on va avancer dans le jeu, plus on debloquera de nouvelles capacités. Mais surtout, on va pouvoir découvrir certains niveaux avec d'autres personnages que Grave. Comme Bunji, un tueur à gages qui utilisera ses doubles pistolets pour tirer sur tous les ennemis. Un peu comme Grave. De toute façon, qu'importe le personnage que l'on jouera, le jeu restera bourrin, avec des gameplay assez similaires.



A la fin de chaque niveau, on va obtenir une note de style. Cette note ne servira pas à grand-chose. Mais plus elle sera élevée, plus on gagnera des points. Ces points permettront d'améliorer les équipements de notre héros, et débloquer de nouvelles compétences, depuis le labo, disponible après chaque mission. Certaines compétences rendront les séquences de shoot un peu plus fluides et agréables à jouer. Car nos héros seront moins lourds lors de leurs déplacements. Mais le jeu restera tout de même très Old School, et trop bourrin. Ce qui, à la longue, nous donnera envie de tout arrêter.

Bon, si on veut tout arrêter, ce n'est pas seulement pour ça. Gungrave G.O.R.E est un jeu qui manque de diversité. Les niveaux s'enchaînent, et on y fait toujours la même chose. On tire, on tire, et on tire encore, sur les vagues de mecs qui viennent parfois à 50 pour nous tuer. OK, Grave est revenu d'entre les morts. Mais de là à s'y mettre à 50. C'est un acharnement qui n'est pas plaisant sur le long terme. Et même si ça fait de lui un bon défouloir. Il n'y a aucun plaisir à tuer sans jamais s'arrêter. Pourquoi ne pas avoir ajouté un peu d'exploration, histoire de faire quelques petites pauses lors des niveaux ? Certains aimeront sûrement ce côté ultra bourrin, sans aucun sens ni objectif concret. Mais c'est loin d'être une qualité pour un jeu.


Bien sûr, un jeu peut être bourrin, désagréable et répétitif. Mais il peut compenser par sa beauté. C'est peut-être vrai pour certains jeux. Mais Gungrave G.O.R.E n'entre pas de cette catégorie non plus. Oui, on est méchant. Pourtant, c'est un jeu indépendant. Et habituellement, on ne tacle pas trop les petits studios. Mais la plupart du temps, il y a quelque chose qui rend le jeu unique. Dans Gungrave G.O.R.E, on a rien à se mettre sous la dent. Visuellement, c'est très vieillot, avec un bestiaire très limité. Il y a de nombreuses cinématiques pixelisées ou un peu floues. Et in-game, c'est un peu à l'image du jeu, c'est bourrin. Parfois brouillon. Et ça ne fonctionne pas du tout. Les animations sont à l'image du jeu. Très répétitives. Et concernant la musique. Bon, pour le coup, c'est très hardcore. Mais ça va avec le jeu. Mais certains trouveront la musique trop agressive. Heureusement, il reste les différents doublages, japonais, anglais et coréen, qui sont parfaits.

Pour conclure, Gungrave G.O.R.E est un jeu de shoot très oldschool, qui plaira surement aux fans de la franchise Gungrave. Mais qui aura du mal à attirer un nouveau public. Le gameplay est lourd, répétitif, et sans but réel. On a un jeu bourrin, qui, après une dizaine de niveaux, ne montre plus aucune évolution. Et qui nous donne envie d'arrêter là. Et de passer à autres choses. On tue tellement d'ennemis pendant les 10 heures passées dans le jeu, qu'on n'arrive même plus à apprécier les séquences de gunfight. Même pour son anniversaire, Grave aurait peut-être dû s'abstenir de ressusciter.


165 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page