• Couple of Gamer

[Test Express][Steam] Wavey the Rocket


Disponible sur Steam le 7 mai, Wavey the Rocket est un jeu indépendant, développé et édité par UpperRoom Games, qui vous met dans la peau de Wavey, une fusée groovy, qui va devoir tout faire pour empêcher la destruction de la lune. Mais derrière son histoire basique, se cache un gameplay original. Voici notre test.

Trailer du jeu

Alors que l'organisation maléfique qui retire le pétillant des sodas, s’apprête à détruire la lune, Wavey th Rocket, va tout faire pour les en empêcher. C'est donc en contrôlant cette petite fusée très groovy, dans un monde funky, que vous allez devoir évoluer, à travers 81 niveaux.


Le jeu est un mélange entre plateforme et runner. Mais propose un gameplay assez original. Pour faire avancer Wavey à travers les différents niveaux du jeu, il faudra contrôler sa vague de mouvement. Dit comme ça, il est assez difficile de comprendre le gameplay. En gros, avec votre souris, ou manette, vous devrez gérer la taille des ondes de déplacement. De haut en bas. De droite à gauche. Ou encore, rapide ou lente. Wavey suivra les ondes que vous allez créer, pour vous frayer un chemin vers la sortie.

La prise en main de Wavey the Rocket n'est pas si simple que ça. Et même si le premier niveau est un tutoriel, vous expliquez les bases du jeu. Les 80 autres niveaux sont des véritables challenges. Même le niveau 1. Car la prise en main est très difficile. On ne sait pas toujours comment placer ses ondes pour être sur de ne pas heurter un obstacle. Car vous vous en doutez, si vous en touchez un, vous devrez recommencer au checkpoint.


Au début, les niveaux sont difficiles, mais pas impossible. Les obstacles sont fixes. Et vous demanderont juste une bonne mise en place de votre onde. Mais à partir du niveau 6, l'aventure se corse. Le jeu met en place plus d'obstacles. Et surtout, des ennemis en mouvements. Ce qui vous demande de revoir votre façon de jouer.


Chaque niveau est composé de pièces, et de diamants. Il n'est pas nécessaire de tous les récolter. Mais pour débloquer une nouvelle zone de la map, sans faire tous les niveaux, il faudra au moins récolter les diamants. Dans un sens, le fait que les zones se débloquent juste en terminant tous les niveaux d'une zone, sans imposer un nombre de diamant pour ouvrir le passage de la future zone, est un bon point. Car pour attraper les diamants dans les niveaux, il faudra avoir du courage. Et ne pas abandonner après de nombreux échecs.


Le jeu propose aussi quelques niveaux bonus, comme du basket. Où il faudra s'aider des ondes pour marquer un panier. Ou encore des boss, qui demanderont beaucoup de réflexes, et de rapidité. Et pour ceux qui aiment les défis, des niveaux bien plus difficile feront leur apparition. Mais avant de réussir à relever les niveaux de grand Maître du jeu, il faudra une maîtrise totale de ce gameplay très rageant.

Wavey the Rocket n'est pas un mauvais jeu en soi. Il a juste un énorme problème de difficulté. En fait, dès les premiers niveaux, le jeu vous met au défi. Et il est très difficile de récupérer tous les diamants, ou pièces des premiers niveaux, sans avoir une très bonne maîtrise. Et c'est dommage. On aurait préféré avoir une difficulté croissante. Avec de nombreux niveaux relativement simples pour commencer. Car si vous n’êtes pas du genre patient. Vous abandonnerez dès les premières minutes. C'est comme le premier "boss" du jeu. Il va falloir terminer le niveau avant le train des méchants. Malheureusement, ce niveau apparemment tellement tôt dans le jeu, qui est très difficile d'y arriver du premier coup. Il faudra énormément d'essais. Car en plus de vous obliger à maîtriser les ondes. Il faudra gérer les coups de dash, et la vitesse maximale. Ce gros problème de difficulté rend moins accessible le jeu.


Par contre, sur tout le reste, Wavey the Rocket est tout simplement génial. Il nous envoie dans un univers un peu années 90, très coloré et groovy. La direction artistique est vraiment remarquable. Et elle nous fait voyager grâce aux différents décors du jeu. L'espace, la zone industrielle, le désert, l'Égypte, la ville cyberpunk. Il y a vraiment un mélange de genre intéressant, qui rend Wavey the Rocket immergeant. Sans oublier la très bonne bande-son hip-hop, funky, groovy, qui met facilement l'ambiance lors de nos parties.

Pour conclure, Wavey the Rocket a su nous convaincre par son univers, son ambiance, et sa bande-son. Mais son gameplay, même s'il est original, est bien trop complexe. Le jeu aurait proposer une difficulté croissante des niveaux, pour maîtriser complètement le jeu. Surtout que 80 niveaux, ce n'est pas rien. Donc si une personne n'arrive pas à terminer les 10 premiers niveaux, elle ne cherchera pas à aller plus loin. C'est dommage, car l'idée était plutôt intéressante. Mais le public visé sera très vite restreint.


119 vues
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now