• Couple of Gamer

[Test Express][Steam] Koral


Disponible depuis le 16 mai sur Nintendo Switch et Steam, on vous emmène explorer les profondeurs marine hautes en couleur et remplies d'histoire avec Koral. Développé et édité par Carlos Coronado, voici notre test.

A La Découverte de Koral

Koral est un jeu d'exploration énigmes, qui vous met dans la peau d'une petite boule de lumière brillante au fond de l’océan. Dans ce jeu, il va falloir se creuser les méninges pour résoudre les différentes énigmes qui s'offrent à nous, pour avancer dans l'histoire, et découvrir les 32 collectibles cachés, qui raconteront l'histoire. Mais surtout, qui fera prendre conscience que l'homme peut être cruel avec l’océan.

Pour avancer dans Koral, il va falloir jouer avec des interrupteurs, trouver différentes sources de lumière, jouer avec le temps, et être le plus rapide pour résoudre les énigmes. Mais si vous n’êtes pas du genre à vouloir réfléchir tout en jouant, ne vous inquiétez pas, les énigmes sont très simples à réaliser. Elles sont surtout là pour rajouter quelques phases de gameplay supplémentaire. Car le but de Koral, c'est l'exploration avant tout. Chaque partie de l'histoire se cache dans les fonds marins. Mais est-ce vraiment une histoire. On a plus l'impression que Koral est un jeu moralisateur, qui essaye de nous faire prendre conscience, de l'importance de prendre soin de nos océans. On y apprend beaucoup de choses utile, et parfois très triste. Il a un côté déprimant, mais très éducatif. C'est un vrai plaisir d'explorer le jeu, tout en apprenant des choses qu'on ne sait pas forcément.

Le "personnage" de Koral n'a beau être qu'un orbe de lumière, le jeu est sublime, coloré avec un fond marin rempli d'animaux très bien réalisé. Les musiques quant à elles sont belles avec le magnifique bruitage de la mer. On se laisse facilement emporter par l'ambiance générale de ce petit jeu indépendant.

Pour venir à bout de Koral, il faudra compter 3 heures pour le 100%. Certes, ce n'est pas énorme. Mais c'est tout de même 3 heures de pur plaisir, visuel, sonore, et surtout narratif. Le seul petit défaut que l'on peut reprocher à Koral, c'est l'accès libre à tous les niveaux, même sans terminer le jeu. On peut donc se rendre à la fin, sans avoir fait le début. Niveau jouabilité, il faut obligatoirement une manette. le mappage clavier n'est pas modifiable, et on est obligé de jouer en WASD. Difficile pour les habitués du clavier AZERTY.

Pour conclure, Koral est un jeu indépendant très réussi. Il est d’ailleurs l'une des surprises indépendantes du mois de mai. Il aurait pu être encore meilleur avec une plus longue durée de vie. Mais au final, 10h ou 3h, dans les deux cas, Koral est un vrai petit chef-d'oeuvre, hauts en couleurs, qui vous fera surement réfléchir à deux fois avant de balancer n'importe quoi dans l’océan.


131 vues
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
A Propos de Nous

Nous sommes un couple gamer fan de jeux depuis notre plus tendres enfance.

 

Lire Plus ...

 

  • Gris Facebook Icône
Ne ratez rien !

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now