• Couple of Gamer

[Test Express][Steam] Inexistence Rebirth


Disponible le 22 mai sur Steam, Inexistence Rebirth est un Métroidvania, développé et édité par Jonathan Brassaud, qui offre une version nouvelle, plus vaste, et avec du contenu supplémentaire de son jeu, déjà sorti en 2014. N'ayant jamais mis les pieds sur la version originale. On s'attaque donc à un jeu complètement nouveau pour nous. Donc, sans revenir 6 ans en arrière. Voici notre test.

Trailer du jeu

L'histoire d'Inexistence Rebirth nous fait vivre l'aventure de Hald, un jeune gardien, qui vient de voir sa sœur, se faire endormir et capturer par Claos. Un homme sombre, qui a un projet pour Hald et sa sœur. Mais notre jeune gardien ne va pas rester là sans agir. Et va donc partir à la poursuite de Claos, pour briser le sort, et récupérer sa sœur. Inexistence Rebirth est un Metroidvania. On part donc à l'aventure, avec notre jeune héros, à travers un monde qui part de haut en bas, et de droite à gauche, pour trouver le château de Claos. Et sauver sa sœur. Au début, le chemin est assez simple, il suffit simplement de suivre la route, un peu trop droite, pour atteindre la nouvelle zone. Mais il faudra tout de même fouiller, pour y découvrir quelques coffres, ou pièces de puzzle. La route n'est pas très longue pour atteindre la fin du jeu. Il faudra compter 3-4 heures. Mais elle sera parsemée d'ennemis, prêt à tout pour vous tuer.

Pour neutraliser la menace, vous serez muni d'une épée en bois, pour commencer. Et un peu de magie. En avançant dans le jeu, il sera possible, via une boutique, d'acheter d'autres épée, et équipements. Ou sinon, trouver des coffres, contenant des armes, et équipements supplémentaires. Chaque ennemi tué rapporte de l’expérience. Cette dernière permet de monter le niveau de son personnage. Monter d'un niveau, fait gagner 2 points de compétences, qui peuvent être utilisés pour augmenter la force, la défense, ou encore la magie du personnage. Vous gagnerez aussi quelques points supplémentaires, pour débloquer de nouveaux sorts. Mais pour être sûr d'avoir les sorts les plus puissants, il faudra trouver, caché dans la map du jeu, des points de sorts. Le jeu propose divers sorts, comme du feu, de la glace, du regen, ou encore des attaques plus puissantes. Mais pour vraiment progresser dans le jeu, il faudra découvrir les parchemins de capacités, qui se trouvent souvent juste après un Boss. Ces parchemins permettent de débloquer un chemin auparavant bloqué par un rocher, ou encore un mur trop haut. Il faudra donc se souvenir des endroits qu'on a pu visiter, et qui étaient inaccessibles. Heureusement, le jeu n'est pas long. Donc, il se rappelle assez facilement des lieux qu'on ne pouvait pas visiter. Mais pour ça, il faudra utiliser les fontaines de sauvegardes, qui servent aussi de point de téléportation. Malheureusement, le jeu propose une très mauvaise carte d’ensemble. On se perd donc très vite. On sait où l'on doit aller. Mais on ne sait pas vraiment comment y retourner. La carte manque clairement d'indication précise. Même quand on essaye de se retrouver dans l'un des labyrinthes du jeu, on doit faire appel à notre sens de l'orientation. Car la carte n'indique pas clairement les lieux. C'est dommage, car dans un Metroidvania, c'est un peu notre point de repère principal.

Mais mis à part ce petit souci de carte, Inexistence Rebirth reste un petit Metroidvania appréciable. Certes, il a quelque défaut. Comme la zone sous l'eau, qui demande de maîtriser la nage, et l'attaque en même temps. Et parfois, appuyer sur les deux touches en même temps, ne réussit pas vraiment. Surtout lors du boss. Il y a aussi la difficulté, qui est assez mal dosée. Un débutant qui souhaiterait découvrir l'histoire, n'aura pas plus d'avantage de jouer en débutant, qu'en Normal. Malheureusement, nous avons perdu notre sauvegarde à la fin du jeu. Nous avons voulu recommencer le jeu en facile, histoire d'avancer plus vite. Et dans les attaques, le gain d’expérience, ou autre. On n'a vu aucune différence. Mais le jeu a encore le temps de faire quelque mise à jour avant sa sortie.


Côté graphismes, le jeu propose une ambiance rétro 16 bits. Ce style est toujours agréable, quelle que soit l'année. De plus, le jeu propose de très belles animations. Un beau bestiaire. Et surtout, certains boss plutôt sympathiques. Malheureusement, sur un grand écran, et en plein écran,le 16 bits commence à faire mal aux yeux. Donc, pour profiter pleinement du jeu, il faut faire un petit tour dans les réglages. Et passer en mode fenêtré. L'ambiance sonore aussi est très rétro. Et accompagne parfaitement le côté pixelart du jeu. D'ailleurs, chaque zone a le droit à sa propre ambiance sonore. Et ça, on adore.

Pour conclure, Inexistence Rebirth est un petit Metroidvania agréable. Qui permet de passer un bon petit moment. Certes, il est très court. Et même la chasse aux 10 morceaux de puzzle, n'allonge pas plus que ça la durée de vie. Mais l'histoire reste sympathique à découvrir. L'ambiance rétro est de très bonne facture. Et on y joue, sans se prendre la tête. On regrette tout de même le manque d'application sur la carte. Qui à nos yeux, reste l'outil le plus important dans un Metroidvania. On espère un petit changement de ce côté. Pour apprécier un peu plus le monde d'Inexistence Rebirth.



155 vues
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 / 2020 - Site indépendant de Jeux Vidéo

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now