• Couple of Gamer

[Test Express][Steam][Early Access] Eugenics

Dernière mise à jour : 29 déc. 2020


Vous avez toujours voulu mieux comprendre la génétique ? ça tombe bien, car le studio indépendant La Belle Games, et son éditeur Mi-Clos Studio, ont mis sur steam le 1er mai 2019, leur petit jeu, vous mettant dans la peau d'un apprenti sorcier de la génétique sur la colonie UT-OP-I4. Comme le professeur Utonium dans les Super-Nana, on a fait des drôles mélanges. Mais on est très loin d'avoir le droit à de petites filles parfaites. Voici notre test.

Trailer du jeu

Eugenics est un jeu satirique sur les manipulations génétiques. Dans ce petit jeu indépendant, vous incarnez un apprenti sorcier de la génétique, qui va devoir construire sa société de gens, à partir de mélange de gènes. En fait, c'est ce qu'on a compris du jeu. Car décrit comme un Mastermind, pourtant on connaît le jeu, on n'a pas vraiment réussi à comprendre le vrai but du jeu, même si on a passé des heures dessus.

Dans le mode tuto, on vous apprend dans un premier temps à détecter les gènes de chacun des membres de la colonie. Les plus simples restent Homme et Femme qui se déterminent en regardant simplement le petit personnage. Rien de plus simple. Mais après, ça se corse. Pour déterminer les autres gènes, on sera aidé d'une phrase, qui détermine le caractère de la personne. Par exemple, une personne qui est fan de TV réalité, a le gène Stupide, ou un homme qui regarde les fesses des femmes, au gène obsédé. Jusque là, tout va bien, ce n'est que de la déduction.

Par la suite, il faut créer des petits génies en mélangeant les gènes des deux parents qui désirent faire un bébé. Une fois de plus, avec les bons gènes, on trouve facilement la solution. Une fois cette tâche accomplie, on passe à un niveau supérieur avec la couveuse, qui permet la création de bébés éprouvettes. Ici, vous pourrez, avec de l'argent, créer vous-même vos propres êtres, avec les gènes que vous désirez. Il suffit juste de choisir plusieurs gènes, et lancer la création. À La création, les gènes peuvent disparaître, ou au contraire s'amplifier. Parfais pour créer une colonie d’être supérieur. Votre colonie est répartie dans 4 bâtiments, appelés Caste. Vous avez le Caste Rebelle, Artiste, Scientifique, et travailleur. Selon les gènes développés à l'enfance, vous devrez les placer dans l'une des castes. Ces castes peuvent être améliorées avec de l'argent. Si vous avez une bonne colonie dans votre caste après l’évolution, vous aurez la possibilité de vous enrichir encore plus. Mais c'est à partir de ce moment-là que ça devient un peu plus compliqué. Du moins, lors du tuto.

Quand vous commencez une nouvelle partie, vous avez vos 4 castes, et l'usine In Vitro dès le début. Mais vous ne démarrez qu'avec 12000 M, ce qui vous laisse peu de marge de réussite, pour trouver les bons gènes de 8 premiers habitants. Contrairement au tuto, vous n'aurez pas que 4 ou 5 gènes à mettre en place, non, vous en aurez une trentaine. Et c'est là qu'on est perdu. Car parfois, certaines phrases donneront le gène obsédé, et d'autres fois la même phrase, le gène obsédé ne fonctionnera pas. On se retrouve donc très vite à court d'argent. Et on finit par faire des choix au hasard, car on ne comprend plus du tout le sens du jeu.

Le tuto, qui était déjà bien compliqué, ne nous aide pas du tout quand on démarre l'histoire. On a l'impression d’être dans un autre jeu. Et on se retrouve perdu, sans aide, et sans vrai repère. Certes, on s'en sort avec les moyens du bord, mais plus rien n'est vraiment cadré.

Eugenics est un jeu qui demande beaucoup de réflexion, et de temps pour le maîtriser. Et son humour très noir n'est pas à laisser à n'importe qui. On rigole énormément sur certaines références, comme le gène de la stupidité, ou le gène roux. Et bien sûr, c'est à prendre au second dégrée. Le jeu a une petite direction artistique très mignonne, et une bande-son futuriste très agréable. Ce n'est pas plus mal, surtout quand on essaye de comprendre comment il fonctionne.

Pour finir, Eugenics est un jeu original et atypique, qui pourra plaire à certains joueurs. Mais la maîtrise est assez difficile, ce qui nous empêche de vraiment prendre goût au jeu. Heureusement, on rigole les premières parties. Cela permet de ne pas détester le jeu tout de suite. Mais on a énormément de mal à y revenir, car on n'a pas vraiment envie de comprendre comment il fonctionne vraiment. Un tuto plus poussé aurait été la bienvenue.



123 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout