• Couple of Gamer

[Test Express][Playstation 4] Home Sweet Home


Sorti sur steam le 27 septembre 2017, Home Sweet Home et son histoire qui parle des mythes Thaïlandais à su se démarquer vers ses centaines de semblables sur la même plateforme. Il décide donc de créer un portage vers la Playstation 4, et par la même occasion se frayer un chemin vers le PSVR. Mais arrivera-t-il à égaliser les jeux du genre, déjà culte de cette plateforme ? c'est ce qu'on est parti découvrir dans ce test.

Trailer du jeu

La vie de Tim a radicalement changé depuis que sa femme a mystérieusement disparu. En une nuit, après l'avoir longtemps pleuré, il se réveille dans un lieu inconnu, loin de chez lui. Tout en essayant de s'échapper de cet endroit, et aussi de trouver désespérément sa femme, il se fait traquer par un mystérieux esprit. Il va donc devoir lui échapper, tout en essayant de trouver une sortie, dans ce lieu de l'horreur.


Comme vous l'aurez compris, Home Sweet Home est un Survival/Horror, comme parmi tellement d'autres de nos jours, célèbre ou non, qui a essayé de se démarquer, en proposant une intrigue autour de la mythologie Thaïlandaise. Ce qui est intéressant dans Home Sweet Home, c'est qu'on a affaire à plusieurs esprits. Le premier, qui revient plus souvent, c'est une femme habillée en "infirmière", mais qui contrairement à la normal, ne vous veut pas spécialement du bien. Munie d'un cutter, elle ne souhaite qu'une chose, vous poignarder à multiple reprise. Il y aura aussi un énorme titan, à qui il faudra échapper, un peu comme un Titan dans A.O.T, qui ne fera qu'une seule bouchée de vous s'il vous détecte. Ce même titan existera aussi en version mini. Ce dernier est inoffensif, il sert juste d'alarme pour les autres esprits qui veulent votre mort. Votre seule solution pour les éviter, vous infiltrez. Mais à la différence d'A Plague Tale, le jeu d'infiltration du moment, vous n'avez rien pour vous défendre. Il faudra simplement prendre ses jambes à son cou, et trouver une cachette le plus rapidement possible. Heureusement, de nombreux casiers seront éparpillées un peu partout, pour vous sauver la mise. Mais ça ne sera pas chose simple, car l’infirmière par exemple, marche au stéroïde, et pourrait concurrencer Usain Bolt aux 100 mètres. Attention tout de même, car un autre esprit, plus farceur, vous attendra dans des endroits, toujours bien caché, pour vous crier dessus. Généralement, tous ces esprits sont facilement détectables. Entre les bruit strident qu'ils font, et les screamers à répétition, on n'est même plus surpris à force. Ils sont plus énervants qu'autres choses, car ils sont toujours là, quand il ne faut pas.

Pendant que vous essayez d’échapper aux esprits qui hantent ces lieux, vous allez devoir résoudre diverses énigmes, en réalisant beaucoup d'aller-retour. Ouverture de coffre via un code, Réalisation d'une solution chimique pour retirer la rouille d'une clé, ou tout simplement, remettre un fusible en place. Des petites taches pas trop difficiles, mais qui se corseront quand les esprits sortiront des murs, pour vous empêcher de mener à bien votre mission.

Ce test est écrit avant qu'un patch Days One puisse éventuellement voir le jour. Et malheureusement, on a était confronté à divers bugs, qui on l’espère seront réglés à la sortie du jeu. Car c'est quand même embêtant de savoir qu'on est resté bloqué une bonne heure dans le jeu, pour comprendre qu'au final, une scène n'avait pas eu lieu. Ce qui nous avait empêché de continuer l'histoire. Il a fallu éteindre le jeu, et revenir plus tard, pour que la scène se débloque. C'est surement le bug le plus bizarre qu'on a pu rencontrer pendant notre aventure. Mais ce n'est pas le seul soucis pour autant. Parfois, le pauvre Tim s'est retrouvé bloqué. On se retrouve donc en plein milieu d'une pièce, raide comme un piquet, attendant sagement la mort. C'est le genre de petits soucis énervants, qui donne envie d’éteindre le jeu, et ne pas le rallumer. En espérant que ces bugs soient corrigés au plus vite.

Dans l'ensemble Home Sweet Home a tout d'un jeu d'horreur. D'ailleurs, on aime beaucoup ça nous. Mais on est toujours à la recherche des jeux d'horreur qui vont réussir à se démarquer des autres, car les histoires paraissent toujours semblables. un homme recherche sa femme possédée blablabla, il va donc falloir se cacher et courir, sinon BOUH un monstre vous mangera. Rien d'original. Et Home Sweet Home avait pourtant une bonne idée, avec la mythologie Thaïlandaise, mais ça reste très banal.


Dans Home Sweet Home le plus important reste les collectibles, les morceaux de photos, les pages du journal de votre femme et bien d'autres. Car c'est tout ce que vous allez ramasser qui 3/4 de l'histoire. Malheureusement, beaucoup de choses, comme des tableaux, des pancartes, et autres, manque de traduction. Mais quand on est habitué à ce genre de jeu, on comprend très vite qu'il nous manque quelque chose, alors on cherche, ou on suit le sang au sol, qui nous indique souvent la route à suivre, même si on n'a jamais envie de prendre ce chemin, car il mène toujours là où il ne faut pas.


Moins Trash qu'Outlast, et moins glauque que Resident Evil 7, il reste assez basique. Mais il pourrait convenir pour les âmes sensibles. Malheureusement, graphiquement il commence à dater, et on se sent plus a l'aise sur Remothered qui est sorti un petit mois plus tard. Car oui, ce portage Playstation 4, n'a pas eu la chance d'avoir un minimum de retouche. C'est dommage. Bien sûr, comme toujours dans ce style de jeu, la musique n'est pas présente. Après, on se trouve dans un jeu d'horreur, ça serait quand même louche, d'avoir la musique des joyeux petits lutins dans les oreilles. (Il est tard, et Mzellekweh commence à fatiguer. Il est donc normal de voir ce genre de remarque de sa part)

Pour conclure, Home Sweet Home n'a malheureusement pas réussi à se démarquer à nos yeux, car il semble tellement semblable aux autres Survival/Horror, malgré son petit côté folklore Thaïlandais. Après, il arrivera peut-être à trouver son public, avec son mode VR, qui reste assez rare sur le marché du Playstation Store. Mais encore faudrait-il réussir à accrocher à ce genre d'immersion. On espère que le second opus se démarquera un peu plus, et proposera quelque chose de plus intéressant. Car oui, vu la fin d'Home Sweet Home, il y aura une suite ... To Be "aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah" oh ta gueule toi, putain de crieur de merde, on voulait dire To Be Continued.


149 vues
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now