• Couple of Gamer

[Test Express][Nintendo Switch] Zombie Driver: Immortal Edition


Disponible depuis le 25 juillet sur Nintendo Switch, dans son Immortal Edition, Zombie Driver est un jeu indépendant, développé et édite par EXOR Studios, vous mettant dans peau d'un conducteur de véhicule, pendant une apocalypse de Zombie. On a donc pris le volant, pour écraser quelques infectés, afin de réaliser notre test.

Trailer du jeu

Zombie Driver: Immortal Edition est un jeu de shoot, qui vous met dans le rôle d'un chauffeur de taxi civil, qui va devoir aider l’armée à faire diverses livraisons à bord d'un véhicule, pendant que des hordes de zombies envahissent les rues.

Dans ce jeu, qui fait office de carnage portage grâce à la Nintendo Switch, un mode histoire vous attend. Pendant une trentaine de mission, plus ou moins courte, vous serez chargé de faire diverses missions, qui se répéteront sans cesse. Aider des survivants, Escorter des véhicules, Tuer des hordes de zombies, ou encore livrer des marchandises. Toutes ces missions seront effectuées à bord de différents véhicules. De ce côté, le jeu est bien garni. Il propose des voitures, limousine, Bus, camion de pompiers, bulldozer, ou encore char. Malgré une histoire fade, et qui se répète un peu trop souvent. Le jeu varie dans ses véhicules. Plus d'une dizaine sont disponibles. De plus, les véhicules peuvent être modifiés grâce à l'argent ramassé au cours de vos missions. Armures, Dommage, Vitesse, ces 3 stats peuvent être améliorées, transformant votre simple petite voiture, en un tank destructeur ou pas. Vous pouvez aussi changer la livrée du véhicule. Mais bon, au final, elle finira tachée de sang.

Pour venir à bout des hordes de zombies. Vous pourrez bien sûr les écraser avec votre voiture. Mais cette technique aura des conséquences sur la durée de vie de votre véhicule. Donc, le mieux pour les anéantir, ce sont les diverses armes du jeu. Malheureusement, Zombie Driver: Immortal Edition n'en propose pas beaucoup. On fait très vite le tour entre les 4 armes du jeu, mini-gun, lance-flamme, pistolet, et lance-roquette. Les armes sont très efficaces contre les boss du jeu.

Chaque mission se déroule de la même manière. L'armée nous propose un objectif, et on doit l'accomplir. Sur la carte, on y trouve des armes, de l'armure, ou encore de la santé, pour tenir contre la horde qui nous attaque. Vu que le jeu se déroule en vue du ciel, on n'arrive pas à démarquer les différents zombies qui peuplent les rues. Mais on y trouve quelques chiens zombies très rapide, qui savent se montrer menaçant. Et comme tous les autres, un coup de roues, permet de les anéantir.

Malheureusement, la conduite, qui est censée être la base du gameplay de ce jeu, est assez rigide. Certains véhicules sont assez incontrôlables, et lourds à cause de leur vitesse. Car les obstacles ont tendance à ralentir les véhicules rapides, ce qui l’expérience de jeu désagréable. On se retrouve donc à se battre contre la jouabilité, tout en essayant de ne pas mourir face à la horde de zombies. Le jeu a aussi quelque petit souci de caméra, qui ne suit pas toujours l'action. Cette dernière n’étant pas contrôlable depuis l'autre joystick.

Le jeu aurait pu proposer quelque chose de très intéressant. Mais comme dit plus haut, on a trop de répétitivité dans le gameplay. Les missions sont toujours les mêmes, juste l'intitulé est différent. Et même les boss n'ont aucun réel défi. On se retrouve donc avec une campagne fade, qui nous ennuie du début à la fin, à cause de son manque de folie.

Zombie Driver: Immortal Edition ne propose pas qu'un mode histoire mou et endormissent. On y retrouve aussi deux autres modes de jeu. Le premier, course sanglante, nous propose des courses traditionnelles, simples ou en tournois, contre l'IA. Chaque course comporte un objectif différent, comme détruire les autres concurrents ou traverser des points de contrôle avec la bombe. Certes, ce n'est pas un mode qui va réveiller les joueurs, après un mode histoire aussi mou. Mais ça permet de varier les plaisirs. Le second mode, Boucherie, vous oblige à survivre le plus longtemps possible contre des vagues de zombies de plus en plus denses. On s'y amuse un peu plus que les autres modes de jeu. Et ça met un peu de défi. ce qui manque cruellement dans Zombie Driver: Immortal Edition. Ces deux modes de jeu, permettront de débloquer d'autres véhicules, que vous pourrez utiliser dans le mode histoire.

Graphiquement, le jeu est très sombre. En même temps, on est en pleine apocalypse de zombie, donc cela va très bien avec l'ambiance générale du jeu. On a droit à une météo très bien réalisée, avec pluie et orage. Dommage que la pluie n'est pas de répercussion sur la conduite. Dans l'ensemble rien à dire, c'est réussi. Mais le cercle rouge, représentant un mordeur, gâche tout. Surtout quand une gigantesque horde attaque. On y voit plein de cercle rouge. Et ce n'est pas très joli à voir. La bande-son qui nous accompagne, est plutôt zombiesque. Un thème musical qui va très bien avec le jeu. Tout comme les divers bruitages.

Pour conclure, Zombie Driver: Immortal Edition est loin d’être le jeu de l'année. L'histoire, avec ses 31 chapitres, n'est pas folle, et on s'y ennuie très vite. Les courses sanglantes sont amusantes 5 minutes, mais on redescend très vite. Et la boucherie vous occupera un temps, mais une fois de plus, l'aspect répétitif prendra le dessus. C'est dommage, car le mode portable de la Nintendo Switch, apporte une certaine liberté en plus, dans ce jeu qui n'est que carnage. Mais sa durée de vie un peu trop courte, et la routine qui s'installe après quelques missions, rend Zombie Driver: Immortal Edition ennuyant, et pas si destructeur que ça. Un défouloir qui pourra plaire à certains joueurs. Mais qui en décevra un bon nombre aussi.


  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Gris Facebook Icône

Copyright © Couple of Gamer CoG - 2018 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now