• Couple of Gamer

[Test Express][Nintendo Switch] Mini Metro

Dernière mise à jour : 29 déc. 2020



Développé et Edité par Radial Games, le célèbre Mini Metro fait son grand retour, mais cette fois-ci sur Nintendo Switch. Mais est ce un bon portage pour la petite dernière de chez Nintendo ? Voici notre Test Express.

Trailer du jeu

Pour ceux qui ne connaissent pas encore Mini Metro, C'est l'occasion de faire un petit résumé, car Mini Metro est un jeu passe-temps qui n'a pas vraiment grand-chose à offrir.

Le jeu consiste à gérer vos lignes de Métro dans une map qui génère aléatoirement des stations de métro à chaque nouvelle partie. Vous commencez doucement, avec trois petites stations de Métro à relier. Les stations sont représentées par différentes formes géométriques.

Dans un premier temps, vous aurez une rame à gérer, puis plus vous aurez de stations, plus vous aurez de nouvelles rames. Votre but principal pour ne pas perdre la partie, est de ne pas faire patienter vos usagés. Plus les jours passent, plus de nouvelles stations arrivent, mais aussi de nouveau bonus, pour vous aider à mieux gérer vos trajets.

Dans Mini Metro, il n'y a pas vraiment de trajectoire idéale, mais parfois certaines sont plus logiques que d'autres, alors il va falloir réfléchir au chemin que vous voulez faire prendre à vos métros.

Le challenge arrive avec les jours qui défilent. Plus vous passez de jours sans que vos usagés se plaignent du retard, plus vous allez avoir d'usagés, mais aussi de stations. À partir du jour 7, vous commencez à paniquer, car vos stations sont de plus en plus engorgées, et il va falloir y remédier rapidement. Vous avez 2 modes de jeu. On commence par l'histoire, si on peut appeler ça une histoire. Votre objectif, faire un score et tenir un minimum de temps sur des cartes de Métro mondiale, en passant par Londres, Paris, New York, pour finir, si vous êtes assez fort, à Auckland. Ce mode vous permet de vous familiariser avec le jeu, car les premières maps sont très simples. Plus on avance dans l'histoire, plus ça devient difficile.

Le jeu propose 3 modes de difficultés. Un mode normal, qui prend en compte les règles de basses de Mini Metro, il faudra juste faire attention à ne pas surcharger les stations. Le mode Sans Fin, qui propose une non-saturation du réseau, ce qui vous oblige à gérer vos stations pour ne pas avoir trop d'usagés au même endroit. Puis pour finir le mode extrême, avec des pistes permanentes et des surcharges bien plus conséquentes que le mode normal, en gros une erreur et c'est perdu.

Mini Métro propose un défi en ligne quotidien. Chaque jour, une nouvelle map apparaît, et vous allez devoir faire le meilleur score possible pour être dans le top des joueurs, très sympa pour les compétiteurs qui aiment être toujours premier, mais il y a du niveau, on a du mal à tenir longtemps sur ce genre de défi en ligne.

le jeu reste classique graphiquement, et propose rien d’extraordinaire, quelques couleurs pour différencier les lignes de métro et des formes géométriques par-ci par-là. Mais reste tout de même très addictif.

En conclusion, la version Nintendo Switch est très similaire aux autres versions du jeu. On est très vite addict, et on prend malin plaisir à transporter sa Switch de droite à gauche pour continuer sa partie, ou même en faire une nouvelle. Un jeu qui est fait pour la Switch en mode portable uniquement, car sur la TV, on perd vite l’intérêt d'y jouer, et on y trouve pas le même plaisir. Si vous désirez un jeu parfait pour attendre votre femme qui se maquille, ou pendant votre trajet en bus, Mini Metro sera le compagnon idéal.


Note de la rédaction : 7/10 - Le jeu le plus addictif de la Nintendo Switch.

153 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout